Planète Web Sémantique

August 31, 2015

Karl Dubost

Pour mieux oublier

Plafond et lampes Tokyo, Japon, 24 juillet 2015

Un ancien souvenir n’a pas plus de détours et de plus étranges passages que le chemin qui, par une suite de cours, de grottes et de corridors, m’a emmené où je suis. L’art de ce lieu restreint est de me dérober, en m’égarant, ses limites. Des murs onduleux qui montent et qui descendent le divisent en compartiments, et, tandis que des cimes d’arbres et des toits de pavillons qu’ils laissent voir ils semblent inviter l’hôte à pénétrer leur secret, renouvelant sous ses pas la surprise avec la déception, ils l’amènent plus loin.

Paul Claudel, Connaissance de l’Est. Portes.

Corniche du bâtimentNous avons passé une nuit à l'hôtel Okura de Tokyo. Construit en 1962, juste avant les jeux olympiques de 1964 à Tokyo, l'hôtel sera détruit cet automne 2015 afin d'être reconstruit pour les jeux olympiques de 2020… à Tokyo. Je ne peux m'empêcher de penser au sanctuaire d'Isé et ses reconstructions régulières à l'identique tous les 20 ans. Cependant cette fois-ci, le nouvel hôtel Okura aura près de 30 étages de plus sur les 10 actuels.

Des pétitions ont été lancées. Des voix d'architectes et d'historiens se font entendre. Mais rien ne semble faire reculer le projet de ce groupe industriel. La vieille famille Okura ne faisait déjà que peu de sentiments pendant les années 20 en important du riz de Chine alors que la famine régnait sur place en Chine. L'hôtel s'est fâné. Il n'est en effet que l'ombre de lui-même. La qualité n'est pas toujours au rendez-vous et le menu est terriblement décevant. Mais il conserve des détails de son architecture intérieure et extérieure qui seront en effet difficile de voir détruit. J'imagine déjà le nombre de dessous de table afin de pouvoir acheter un morceau de telle partie de l'hôtel. La proximité de l'hôtel et de l'ambassade des États-Unis me fait penser que l'espionnage doit s'y pratiquer depuis des années. Et je me demande bien qui participera au cablage du futur hôtel.

Porte d'un salon Tokyo, Japon, 24 juillet 2015

Nous y sommes allés pour mieux oublier ; Nous laissons au temps de la mémoire physique de se diluer tendrement dans une nostalgie cultivée.

Journal à la porte des chambres Tokyo, Japon, 24 juillet 2015

2015-08-31 : Hasard de mon calendrier de publication à rebours. L'hôtel ferme ses portes comme prévu. Les pétitions auront bien échoué. Et comme si je l'avais pressenti, la NSA espionne le Japon.

Vide Grenier

Les derniers moments de Okura

August 31, 2015 11:39 AM

August 30, 2015

Eric van der Vlist

La mer

[fr] Presqu’île de Fouras vue des Boucholeurs. [en] Fouras presque-isle seen from les boucholeurs.

by Eric van der Vlist at August 30, 2015 06:38 PM

David Larlet

Holacratie et rôles

Holacracy is a toolset for an organization and its employees. The roles in the organization are all defined, and each role has certain accountabilities and authority. This means that the people at the “top” do not have all the authority — it’s distributed even though it’s hierarchical. People can also hold multiple roles, and everyone has access to view the roles of any employee. To learn more about the system’s general principles, check out the Holacracy publication on Medium.

Medium Engineering (cache)

Je creuse depuis un moment ce qui se fait autour de l’Holacratie et c’est vraiment la partie séparation des rôles et des individus qui m’intéresse. Notamment en matière d’enseignement avec le rôle de l’enseignant qui peut être tenu par plusieurs personnes lors du même cours.

Si vous voulez aller plus loin : Holacracy® Constitution (cache).

August 30, 2015 11:00 AM

Karl Dubost

L'imprévisible surprise

caractères en fonte d'un piano Tsujido, Japon, 22 juillet 2015

Toute porte carrée ouvre moins que ne clôt le vantail qui l’implique.

Paul Claudel, Connaissance de l’Est. Portes.

Dans une salle en haut d'une tour de Tokyo, l'agenda ainsi que le contenu de la préparation avaient été envoyés à l'avance. Toute la présentation se passe bien. Et puis, pour séduire, une démonstration supplémentaire est insérée. La surprise et même l'incompréhension s'affiche sur les visages des interlocuteurs. J'observe la scène des deux côtés et le langage corporel des participants. D'un côté, l'important était d'exceller dans la présentation de ce qui avait été annoncée préalablement. De l'autre côté, il s'agissait d'impressionner par une cerise sur le gâteau. Raté. Déception courte, mais notable. Une double surprise de chaque côté : celle de « pourquoi cela » et celle de « pourquoi ce n'est pas apprécié. » Magnifique moment d'échange culturel dans un milieu d'affaires.

Vide Grenier

Les performances d'un site Web sont définies par le site VoxMedia. L'effort est louable. To start things off, we're going to set up a generalized set of metrics to hit across all of our pages. Et puis ils tentent d'améliorer par itérations. While these numbers represent a significant and ambitious bump in performance, they're only the beginning. Optimization is a process, not an event. Once we hit these goals, we'll start tweaking the numbers and setting up specific budgets for different pages types (e.g. smaller budget for plain article, slightly larger budget for media-heavy pages like gallery and video pages). Cependant, j'ai cette petite voix qui me dit que cette recherche d'optimisations est réalisée pour la publicité plus que pour l'utilisateur. Les deux sont liés mais l'objectif final est toujours de pouvoir maximiser la rentabilité. Le problème de tous ces types de sites est qu'ils ne sont pas essentiels au départ.

August 30, 2015 03:23 AM

Les trajectoires

ombres de plante sur le shoji Tsujido, Japon, 22 juillet 2015

Je ne suis allé nulle part, mes démarches sont sans but et sans profit ; l’itinéraire du soldat et du marchand, la piété de la femme stérile qui dans un espoir humilié fait sept fois le tour du saint Pic, n’ont point de rapport avec mon circuit. La piste tracée par le pas ordinaire ne séduit le mien qu’assez loin pour m’égarer, et bientôt, gêné par la confidence qu’il y a pour faire à la mousse, au cœur de ces bois, une noire feuille de camélia par la chute d’un pleur inentendu, soudain, maladroit chevreuil, je fuis, et par la solitude végétale, je guette, suspendu sur un pied, l’écho.

Paul Claudel, Connaissance de l’Est. Le Promeneur.

Partir ne signifie pas forcément un retour. Les trajectoires n'existent pas selon des boucles. Nos vies ne se définissent pas selon le cadre d'un tableau de jeu avec une case départ sur laquelle nous passons régulièrement. Les politiques de tous les pays s'inquiètent de la « fuite de leur cerveau » tout en appliquant dans certains pays une immigration choisie qui justement draine les diplômés des autres pays.

Dans les nombreuses personnes d'origine française qui quittent le territoire français, un tiers rentre avec une famille ne parlant pas toujours parfaitement la langue du territoire de retour de l'un des parents. Si 36 % des rentrants sont des familles, selon la même étude, la réinsertion des plus jeunes dans le système éducatif français est un des casse-tête majeurs. La sénatrice propose donc que soit pris en compte leur niveau en langue étrangère et que des domiciliations temporaires (à la mairie, sur un lieu de travail) permettent d’inscrire rapidement ses enfants à l’école.

Et pourtant, la population française n'est pas vraiment une population avec une tradition de migration. Les français ne sont généralement pas nombreux à choisir de vivre ailleurs, à part le Québec peut-être. Aux yeux de cet organisme, le total des Français installés à l’étranger reste bien plus faible – en valeur absolue et en pourcentage de la population – que le nombre de Britanniques ou d’Allemands faisant le choix de sortir de leurs frontières. Ainsi, 4,4 % de nos voisins germaniques vivraient aujourd’hui hors Allemagne, soit 3,3 millions de personnes et 3,2 millions de Britanniques (6 %). Je me demande souvent quel est ce trait culturel qui n'encourage pas les Français à vivre ailleurs. Il y a en fait quelque chose de très similaire au Japon où peu de personnes décident de partir en dehors des envois réalisés par les grandes compagnies. La peur de recommencer à zéro ? La peur de ne pas pouvoir revenir ? L'illusion du « c'est mieux ici » que « là-bas. » Il serait intéressant de comparer les flux migratoires intra-régionaux entre les différents pays et d'observer s'il existe des tendances similaires à l'intérieur mêmes des pays.

Le processus s'est accéléré. Pour Christophe Dumont, pas d’inquiétude donc, « l’augmentation de 30 % des départs d’hexagonaux en 12 ans n’est qu’un lent rattrapage d’un retard d’entrée dans la mondialisation et pas une fuite des cerveaux ». Ce qui n’enlève rien à la nécessité de simplifier les retours !.

Deux questions que l'on me pose souvent : « Est-ce que tu manques la France ? » Comme si le pays était cet attracteur étrange dont il est impossible de se séparer. Je réponds généralement que des parfums, des goûts, des lieux, des personnes me manquent mais comme à peu près partout des endroits où j'ai vécu suffisamment longtemps pour y imprimer des souvenirs, comme le parfum de la forêt d'eucalyptus sur la route en terre rouge d'une maison au Brésil. La seconde question est tout autant difficile à cerner car elle réclame que l'on discrimine un choix unique. « Que préfères-tu la France ou—insérez ici l'objet de comparaison—? » Cette question s'agrémente souvent de traits caractéristiques qui sont souvent reliés à la gastronomie, au travail, au climat, à la maison. De même, je n'ai pas la réponse attendue d'un vainqueur. J'ai des sensations que j'absorbe au long de mes parcours. Il n'y a ni besoin de vainqueurs, ni d'expériences uniques, juste la caresse du vent sur la mémoire. Les trajectoires n'ont pas de destination. Elles s'établissent avec le cours de la vie, un pas à la fois.

Vide Grenier

Collectivement nous avons la responsabilité de préserver ce qui nous semble important. Quand je dis responsabilité, je ne parle pas d'obligations ou de jugement moral, je parle de ce que vous, nous croyons intiment a de l'importance. Dans la tradition de la rouille du Web, les mots de Maciej We have heroic efforts like the Internet Archive to preserve stuff, but that's like burning down houses and then cheering on the fire department when it comes to save what's left inside. It's no way to run a culture. We take better care of scrap paper than we do of the early Internet, because at least we look at scrap paper before we throw it away.

GitHub donne la possibilité d'afficher les fichiers GeoJSON pour les cartes. C'est bien, mais ils permettent maintenant de créer la partie « write » du read-write Web en autorisant chacun à éditer les cartes. now, in addition to being able to collaborate on the GeoJSON files you upload to GitHub, you can now more easily contribute to the underlying, shared basemap, that provides your data with context. […] if you spot something that looks a bit off, simply click the "improve the underlying map" link in the top right corner of the map.

August 30, 2015 01:23 AM

August 29, 2015

Eric van der Vlist

La menthe

[fr] Fleurs de menthe. [en] Mint flowers.

by Eric van der Vlist at August 29, 2015 09:27 PM

David Larlet

Navigation au zoom

This site is the first working zoomable UI design I’ve produced. Here’s a list of things I think are cool about it:

  • Navigating through posts and categories feels like I’m still in the same “system”.
  • There is no home page or navigation menu.
  • Every article feels like it has a spatial location on the site.
  • Permalinks, browser history, animation-free browsing, and JS-free browsing are supported.
  • You can hit ESC to zoom out.
  • You either zoom or scroll. Never both at the same time.
  • The fluid “covers” for each article are pure HTML/CSS.

Zoomable UI for the Web (cache)

J’évoquais la semaine dernière la navigation au scroll, Joni Korpi expérimente le zoom (là il va falloir aller voir sur place). La recherche est intéressante mais le bouton de retour mériterait d’être plus proéminent pour mon usage. L’arborescence doit être plate pour que cela fonctionne bien, mais c’est presque une feature :-).

August 29, 2015 11:00 AM

August 28, 2015

Eric van der Vlist

La bourrache

[fr] Fleurs de bourrache. [en] Borage flowers.

by Eric van der Vlist at August 28, 2015 07:36 PM

David Larlet

Économie de service

I hate to tell you this, but right now the startup world, or at least the ones making the majority of the noise, have their heads up their own ass and don’t realize it stinks. They’re solving problems for the top 5% of the population. How can I get poor people to do my chores? How can I get people to drive me around without having to pay them health insurance? How can a drone deliver my toilet paper within 15 minutes while the person who fulfilled my order sits at her desk crying because she’s working a 15-hour day and can’t take time off to get that lump in her chest looked at. This is known as the service economy. Where entitled white boys figure out how to replicate their private school dorm experience for life.

8 Reasons to Turn Down That Startup Job (cache)

Le problème c’est qu’il y a actuellement peu d’alternatives entre la startup et la multinationale qui ne soient pas des intermédiaires et/ou qui n’utilisent pas des technologies antédiluviennes…

August 28, 2015 11:00 AM

August 27, 2015

Karl Dubost

La politique du contrôle

tablette et cable d'alimentation Shinjuku, Japon, 18 juillet 2015

N’y aurait-il pas des points spéciaux à étudier ? la géométrie des rues, la mesure des angles, le calcul des carrefours ? la disposition des axes ? tout ce qui est mouvement ne leur est-il pas parallèle ? tout ce qui est repos ou plaisir, perpendiculaire ?

Paul Claudel, Connaissance de l’Est. Villes.

Dans ce café « Story Story » de Shinjuku, un certain nombre de sièges sont équipés de liseuses kobo avec des ouvrages pré-chargés. Le cable électrique branché à la liseuse est bloqué par une patte métallique. Il s'agit là que la prise ne soit pas utilisée pour alimenter, recharger le téléphone mobile ou bien sa propre tablette. Il est autorisé de rester des heures mais pas de consommer l'électricité du lieu. Et puis probablement cela permet également de créer un système dissuasif de vol. La coupure d'un câble étant plus compromettante que le geste de le glisser dans le sac ?

panneau d'instructionsUn autre aspect culturel avec lequel j'ai encore beaucoup de mal à m'habituer. Les vieux réflexes peut-être. Un petit panneau d'instructions informe les clients qu'ils doivent d'abord choisir une place et ensuite passer leur commande au comptoir. Une fois la commande effectuée, les gens reviennent avec leur plateau pour s'assoir à la table préalablement choisie. Les systèmes de réservation sont divers et variés. Chez Soup Stock Tokyo, il y a des numéros disponibles à l'entrée que l'on pose sur la table avant d'aller commander. Dans ce café comme dans de nombreux autres chaînes d'alimentation, les personnes laissent un vêtement, un sac à main ou même parfois leur téléphone ou leur portefeuille. Ce système fonctionne bien sûr parce que le vol n'est pas encore si courant au Japon. Il ne peut fonctionner également que si tout le monde fait la même chose. Il devient très frustrant de voir des tables vides réservées alors que nous avons passé la commande sans réserver de table. Un protocole ne fonctionne que s'il est partagé par tous.

Vide Grenier

La centralisation et ses conséquences : La conséquence la plus effrayante de la centralisation de l’information, c’est autre chose : c’est le fait qu’elle nous affaiblisse face aux gouvernements et aux entreprises. La surveillance ne fait que se renforcer avec le temps. Le seul moyen de rester en dehors de ce vaste appareil de surveillance pourrait bien être de se réfugier dans une grotte et de s’y endormir. Nous devons tous finir par nous habituer à l’idée d’être observés et, malheureusement, cela n’a rien à voir avec notre pays de résidence. L’ironie de la chose, c’est que les Etats qui coopèrent avec Facebook et Twitter en savent beaucoup plus sur leurs citoyens que ceux, comme l’Iran, où l’Etat contrôle Internet avec une poigne de fer, mais n’a aucun accès légal aux entreprises de médias sociaux. Or, ce qui est encore plus effrayant que d’être observé, c’est d’être contrôlé.

Comment conserver ses communications secrètes : One caveat is to make sure the encryption you’re using is the sort known as “end-to-end” encryption. With end-to-end encryption, a message gets encrypted at one endpoint, like a smartphone, and decrypted at the other endpoint, let’s say a laptop. No one at any other point, including the company providing the communication service you’re using, can decrypt the message..

La jeunesse au Vietnam. Two-thirds of the Vietnamese population was born after the fall of Saigon and the reunification of Vietnam in 1975. […] “In Hanoi, we think about the future, saving for the future,” she said. “Here they don’t think about yesterday — or tomorrow. They live in the moment.”

August 27, 2015 01:22 PM

La chaleur d'un feu absent

table avec un foyer Tsujido, Japon, 19 juillet 2015

L’artiste européen copie la nature selon le sentiment qu’il en a, le Japonais l’imite selon les moyens qu’il lui emprunte ; l’un s’exprime et l’autre l’exprime ; l’un ouvrage, l’autre mime ; l’un peint, l’autre compose ; l’un est un étudiant, l’autre, dans un sens, un maître ; l’un reproduit dans son détail le spectacle qu’il envisage d’un œil probe et subtil ; l’autre dégage d’un clignement d’œil la loi, et, dans la liberté de sa fantaisie, l’applique avec une concision scripturale.

Paul Claudel, Connaissance de l’Est. ça et là.

À l'entrée du restaurant il y avait un « irori » éteint. Et pourtant, c'est la chaleur qui glissait le long de mon corps.

Vide Grenier

À suivre. WICG: Evolving the Web from the ground up. Maintenant que je me suis un peu détaché des activités du W3C pour me concentrer sur le travail de compatibilité Web. Je trouve le W3C plus imperméable que lorsque j'y étais. Il faudra que je discute de cela la prochaine fois que je rencontre les gens de l'équipe. Peut-être un sentiment difficile à décrire spécifiquement.

Nous nous habituons à la technologie et nous oublions ce que certains objets pouvaient représenter en terme de stratégies et de pouvoir. Dans ce cas les cartes. It’s easy now, in an age when anybody can whip out a smartphone and call up a street map or high-res satellite image of any point on Earth with a few taps, to forget how hard it once was to come by geospatial knowledge.

Quand la Normandie se glisse au Japon. L'agriculture en général progresse rapidement; les cultures se multiplient, des fermes modèles s'élèvent sur plusieurs points, le gouvernement les patronne et les soutient par des subventions. Déjà les prairies artificielles, trèfle, luzerne, etc., qui réussissent à merveille, peuvent nourrir plus de trente mille têtes de bétail, et je ne doute pas que d'ici à peu de temps le Japon ne devienne, sinon la Normandie de l'extrême Orient, ce que ne permettra jamais la nature de son sol, du moins une contrée sufifsamment fertile, où l'Européen trouvera facilement à garnir sa table sans trop avoir recours à la boîte de fer-blanc1.

August 27, 2015 12:03 PM

Le temps d'une carte postale

mains d'une femme et carte postale Kugenuma, Japon, 19 juillet 2015

Dans la rue de Nihon bashi, à côté des marchands de livres et de lanternes, de broderies et de bronzes, ou vend des sites au détail, et je marchande dans mon esprit, studieux badaud du fantastique étalage, des fragments de monde.

Paul Claudel, Connaissance de l’Est. ça et là.

Parfois, nous prenons le temps d'écrire une carte postale. À la main avec un stylo. Il suffit de saisir l'instant, l'impression courte de ce qui nous entoure. Ce sont bien des fragments de vie que nous partageons. Nous chinons le quotidien à travers les mots. Simplement. Et surtout cet étrange sentiment qu'une simple carte postale est maintenant plus discrète que les courriers électroniques que nous envoyons à travers nos réseaux hyper-surveillés.

Vide Grenier

La notoriété, soit le fait d’être connu, change. La renommée était acquise par l'éclat de nos réalisations. Il va devenir utile de se cacher ou de donner un faux nom pour réserver un restaurant. Whenever you book a table at an upscale restaurant, expect to be Googled before you show up for dinner. If that preemptive sleuthing creeps you out, you're in the minority, according to a new report published by OpenTable. Mais ce qui m'a le plus choqué finalement dans cet article est que la plupart des gens semble heureux que la recherche soit réalisée. The online reservation company surveyed 6,000 people across 10 metro areas on the role of technology in the dining experience. Apparently, most diners don’t mind restaurants doing their research ahead of time. Quel monde étrange.

August 27, 2015 11:45 AM

David Larlet

Interlettrage et typographie

I know very few web designers who ever adjust letterspacing when setting type on the web. Small changes can have an enormous effect on the readabiltity of text. That means it’s hard to make those decisions unless you’re very confident with your knowledge in web typography.

Guidelines for Letterspacing Type (cache)

Pas très confiant mais j’ai quand même fait un essai sur les h1 et h2 qui me semble justifié en réduisant très légèrement l’écart entre les lettres (via letter-spacing) que j’utilise en très grande taille.

Autre découverte typographique du jour : Writ. À rapprocher de Tufte CSS (cache).

August 27, 2015 11:00 AM

Eric van der Vlist

Greenwashing

[fr] Voiture électrique sur gazon synthétique. [en] Electric car on artificial turf.

by Eric van der Vlist at August 27, 2015 10:47 AM

August 26, 2015

Eric van der Vlist

Le passage

[fr] Rue Berton [en] Rue Berton (fr)

by Eric van der Vlist at August 26, 2015 04:00 PM

David Larlet

Code et couleurs

We think syntax highlighting makes the structure of code easier to understand. But as it stands, we highlight the obvious (like the word function) and leave most of the content in black. Rather than highlighting the differences between currentIndex and the keyword function, we could highlight the difference between currentIndex and randomIndex.

Coding in color (cache)

La réflexion est pertinente et sans aller jusqu’à ce que propose Bret Victor, la coloration syntaxique pourrait être employée pour montrer les flux de données dans la lignée de ce qui a été fait avec Semantic Highlighting (cache). Certains langages seraient certainement plus faciles à gérer que d’autres. Certaines logiques également. Une nouvelle façon d’apprendre à coder ?

August 26, 2015 11:00 AM

August 25, 2015

David Larlet

API et génome

What does this all mean? If genome sequencing is fast and cheap, analysis and interpretation are accurate, and genomic data is put into a wider context so that we can leverage insights in daily practice, many new things quickly become possible.

The genome is in many senses a database that we have constructed and curated and built new interfaces to. As a result, it will soon be the latest addition to what has for been referred to as the API Economy.

Coming soon: An API for the human genome (cache)

La biologie et le Web commencent à converger sérieusement. C’est à la fois effrayant et excitant. J’ai peut-être une carte à jouer dans tout ça :-).

August 25, 2015 11:00 AM

Eric van der Vlist

Le héron

[fr] Héron cendré juvénile. [en] Young grey heron.

by Eric van der Vlist at August 25, 2015 10:13 AM

August 24, 2015

Eric van der Vlist

Les cymes

[fr] Fleurs de caryopteris. [en] Flowers of bluebeard.

by Eric van der Vlist at August 24, 2015 04:53 PM

David Larlet

Itération de retrait

Est-ce que des équipes planifient des itérations de retraits de fonctionnalités ? Fondées sur quelles métriques ? Avec quelle périodicité ? Pour quels gains ? Avec quels retours/explications ?

Arrêtez de bloguer (mediumer ?!) sur ES6/2015/Next et racontez-nous plutôt ce qu’expérimentent vos équipes !

August 24, 2015 11:00 AM

August 23, 2015

Eric van der Vlist

Les cynorrhodons

[fr] Cynorrhodons de rosier rugueux. [en] Rose hips from beach rose.

by Eric van der Vlist at August 23, 2015 07:50 PM

Karl Dubost

Au 8eme étage

Immeubles de Shinjuku Shinjuku, Japon, 18 juillet 2015

Les promesses de l’Occident ne sont pas mensongères ! Apprenez-le, cet or ne fait pas vainement appel à nos ténèbres, il n’est pas dépourvu de délices. J’ai trouvé qu’il est insuffisant de voir, inexpédient d’être debout ; l’examen de la jouissance est de cela que je possède sous moi. Puisque d’un pied étonné descendant la berge ardue j’ai découvert la dérivation ! Les richesses de l’Ouest ne me sont pas étrangères. Tout entier vers moi, versé par la pente de la Terre, il coule.

Paul Claudel, Connaissance de l’Est. La dérivation.

Dans un café, au 8eme étage d'une tour, d'humeur entomologiste, j'observe les fourmis. Une tasse avec un jus de chaussette à peine buvable et bien trop cher pour le peu de caféine qu'il contient. Heureusement, il y a le monde d'en bas. Prendre de la hauteur, élargir l'horizon, et humblement accepter que nous retournerons en bas dans le va et vient.

Immeubles de Shinjuku Shinjuku, Japon, 18 juillet 2015

Vide Grenier

Répliques de plaques d'égoût.

August 23, 2015 11:23 AM

David Larlet

Mont Ventoux

Ce que je retiens de l’ascension du Mont Ventoux à vélo :

  • partir de Bédoin par 34°C n’était pas optimal mais ça m’a permis d’arriver au sommet à la fraîche et sans personne ;
  • avoir un rapport minimal de 34x27 n’était clairement pas adapté à ma puissance et du coup j’ai dû passer en force beaucoup (trop !) d’endroits ;
  • prévoir 1,5 L de boisson + 2 compotes était adapté à la durée, à l’intensité et à la température ;
  • ce type d’effort est dangereux dans le déni de sensations qu’il demande pour arriver au bout ;
  • la descente est exceptionnelle, surtout sous endorphines :-).

August 23, 2015 11:00 AM

Karl Dubost

De belles tranches

tranches de livres Kamakura, Japon, 11 juillet 2015

À l’heure où la sacrée lumière provoque à toute sa réponse l’ombre qu’elle décompose, la surface de ces eaux à mon immobile navigation ouvre le jardin sans fleurs. Entre ces gras replis violets, voici l’eau peinte comme du reflet des cierges, voici l’ambre, voici le vert le plus doux, voici la couleur de l’or. Mais taisons-nous : cela que je sais est à moi, et alors que cette eau deviendra noire, je posséderai la nuit tout entière avec le nombre intégral des étoiles visibles et invisibles.

Paul Claudel, Connaissance de l’Est. La dérivation.

lampion sur la tranche d'un livreAu Japon, dans les boutiques de livres d'occasion, j'aime parcourir des yeux les tranches des livres. L'incompréhension permet de mieux voir. Le signe se révèle dans ses formes, ses couleurs son design. L'usure du temps a fait son office. De l'abondance, la sélection des pièces rares permet de condenser la qualité de nombreuses années.

Vide Grenier

Améliorer l'état de ces pages Web en tentant d'en extraire du sens. The web page has a kind of minimal protocol, though nothing is entirely forbidden in how it is interpreted. For instance the page is named in its <title>. But probably it has a better name in its <meta name="og:title">, should one exist; nothing is truly formal except by how it will be conventionally interpreted. The protocol is flexible. It has internal but opaque state.

Et si les utilisateurs avaient leur mot à dire dans la conception ? Rather, we must distribute the thinking process equally. Instead of having the designer think through all the moral and political implications of technology use before it reaches users — an impossible task — we must find a way to get users to do some of that thinking themselves.

August 23, 2015 09:07 AM

Vie de bureau

Panneau étrange Tokyo, Japon, 16 juillet 2015

Là-haut, à cet échancrement qu’elle dépasse d’un flot intarissable, cette goulée d’eau rayonnante et de lait est tout cela qui, par un chemin direct, m’arrive du ciel munificent. Le ruisseau fuit par ce détour, et parfois, avec les cris des oiseaux dans la forêt, j’entends, parmi la voix de ce jaillissement où j’assiste, derrière moi le bruit volubile et perdu des eaux qui descendent vers la terre.

Paul Claudel, Connaissance de l’Est. Le contemplateur.

Je tente d'aller au bureau de Mozilla à Tokyo une fois par semaine. Les bons jours, le trajet dure 1h40. Statistiquement, je suis près de deux heures. Mais aujourd'hui, il aura fallu trois heures pour rejoindre le bureau le matin.

Je vais chercher à manger en le disant à haute voix. Une personne du bureau me dit « sushi desho » j'ai entendu « je suis d'accord. » Mais la personne ne parle pas français. Troubles cognitifs soudain.

Vide Grenier

La grogne populaire contre la réinterprétation de la constitution japonaise par le gouvernement actuel monte petit à petit. Mais cette grogne est pratiquement absente de certains médias japonais.

August 23, 2015 08:47 AM

Le corps, un arbre comme un autre

Veine gonflée d'un pied Chigasaki, Japon, 12 juillet 2015

Les Chinois font des écorchés de paysages. Inexplicable comme la nature, ce petit coin paraissait vaste et complexe comme elle. Du milieu de ces rocailles s’élevait un pin noir et tors ; la minceur de sa tige, la couleur de ses houppes hérissées, la violente dislocation de ses axes, la disproportion de cet arbre unique avec le pays fictif qu’il domine, — tel qu’un dragon qui, fusant de la terre comme une fumée, se bat dans le vent et la nuée, — mettaient ce lieu hors de tout, le constituaient grotesque et fantastique.

Paul Claudel, Connaissance de l’Est. Jardins.

Le pied posé sur le tatami. Il fait chaud. Et déjà je me demande si la plante du pied est accrochée au sol par les racines. Aujourd'hui, j'ai l'envie de l'arbre.

Vide Grenier

Voici ce qu'une liste de discussions archivée permet. Elle permet tout autant de s'abonner et de ne pas lire ainsi que de ne pas s'abonner mais d'être intéressé pour certains sujets. (Please kindly cc me if you want my attention in this thread. I don't subscribe to mailing lists.)

Echo chamber, la solution à tous vos problèmes de commentaires.

August 23, 2015 08:35 AM

Lire sous les arbres

Baie vitrée de bibliothèque Chigasaki, Japon, 12 juillet 2015

Il est trois heures et demie. Deuil blanc : le ciel est comme offusqué d’un linge. L’air est humide et cru.

J’entre dans la cité. Je cherche les jardins.

Paul Claudel, Connaissance de l’Est. Jardins.

Dans la bibliothèque de Chigasaki, l'espace lecteurs est composé de rangées de fauteuils confortables au pied de la baie vitrée. Le livre dans la paume, les feuilles donnent l'ombre et la sérénité, les pages des rêveries passionnées.

Vide Grenier

On me souffle dans l'oreillette que la grande librairie de Page One dans Taipei 101 ferme. "Despite its large scale, Page One's stores often lack a human touch, especially in comparison with locally based bookstores in Taiwan," said Wang Tao-wei, the Taiwanese editor-in-chief of the Chinese-language magazine Prime in Singapore.

Vivre les petites librairies comme VVG Something.

Si nous imaginons les sociétés privées fournissant nos services comme des lieux publiques, quel serait notre possibilité réelle de participation à l'établissement de ces règles. Although these millions usually spend longer in their favourite apps than their favourite urban spaces, users have little say in how digital space is made. Mass public consultation is rare. Instead, roadmaps are devised and built according to the strategies of private enterprise. If a user is unhappy with the outcome, their only recourse may be to abandon the service: a significant renunciation in the case of global utilities like Google search or Facebook. La médiation de nos activités par de grands organismes privés est possible lorsqu'il n'interfère que très peu avec le contenu de notre communication. Il nous suffit de comparer le fournisseur d'accès internet aux plateformes d'échanges de messages. Les protocoles libres sont essentielles pour garantir le choix des utilisateurs, pas la création d'un ultime service tiers.

August 23, 2015 08:09 AM

August 22, 2015

Eric van der Vlist

Le soir

[fr] Le soir dans notre verger. [en] Evening in our orchard.

by Eric van der Vlist at August 22, 2015 09:06 PM

Christian Fauré

Lecture critique du « Management 3.0 Workout » de Jurgen Appelo

Il s’agit d’une lecture critique de l’introduction du dernier livre de Jurgen Appelo, “Management 3.0 Workout”.

Jurgen

“Management is too important to leave to the managers” commence par affirmer Appelo dès les premiers mots de son introduction.

Il se trouve que le public auquel s’adresse l’auteur – 80% selon ses propos – ne se considère pas comme étant des managers. Ils appartiennent à la catégorie des “Creative Networkers”.

En d’autres temps, on aurait parlé de Knowledge worker, pour reprendre l’expression de Peter Druker, mais Appelo préfère souligner la dimension créative de leur activité qui s’exerce dans des réseaux relationnels horizontaux plus que verticaux, ces derniers étant traditionnellement associés à la verticalité hiérarchique du management.

Le public d’Appelo, celui qui le lit, celui qui participe à ses séminaires, ses formations et ses conférences, appartient à ce que Richard Florida appelle la “creative class” ( The Rise of the Creative Class, 2002)

2012-06-19-TheRiseoftheCreativeClassRevisited1

Bien que redécouvrant le phénomène de la gentrification observé dans les 70, Richard Florida suggère que cette classe aux contours flous (aujourd’hui incarnée par les Hipsters, hier par les Bobos) serait sensée être un facteur d’attractivité économique pour les villes et les territoires qui arrivent à les attirer.

Mais le problème de cette “creative class” est précisément qu’elle suppose que certains sont créatifs et d’autres pas : on peut rêver mieux comme principe de contribution où chacun peut être manager. De fait, cela a une certaine importance dans le cadre des propos d’Appelo, car on peut se demander si son message peut s’adresser à ceux qui n’appartiennent pas à la classe dite “creative”.

La référence à la creative class et les creative networker d’Appelo induit une limitation à la portée de son propos : tout le monde peut faire du management, oui mais à la condition d’être un “creative networker”.

514933913-680x453

*

Quelles sont donc les questions que se posent et que pose le public d’Appelo, celui qui participe à ses conférences ou ses formations ? Il demande systématiquement :

“How can we change other people ?”

Ce qui revient à s’exclure soi-même des problèmes et, en tout cas, à ne pas pouvoir soi-même changer les dysfonctionnements organisationnels que chacun peut constater.

D’une certaine façon, les propos de Jurgen Appelo en appellent à libération des “creative networker” que vous êtes.

44

Son message est donc le suivant : “ Libérez-vous, prenez des initiatives, ne demandez pas la permission, etc.”, bref, c’est un véritable printemps arabe de la creative class.

Il faut se libérer du mauvais management, de celui qui produit des situations de travail dans lesquelles plus des deux tiers des salariés sont malheureux et désengagés, comme le rappellent les apôtres de l’entreprise libérée (cf. Isaac Getz).

getz

Donc, si vous n’êtes pas épanoui dans votre entreprise, démissionnez et ne revenez pas au travail lundi prochain :

“If your best experiences in life are all vacations, then maybe you shoudn’t retrun to work tomorrow”

Facile à dire quand on appartient à la creative class, un peu moins pour les autres.

Au final, ce qui caractérise le mauvais management, se présente comme l’ensemble des pratiques managériales qui ne servent pas équitablement l’ensemble des parties prenantes de l’organisation.

parties

Par exemple, celles qui privilégient trop le client ou les actionnaires au détriment des employés mais aussi des fournisseurs, de la puissance publique ou des différentes communautés. Le bon management est donc celui qui donne satisfaction à toutes les parties prenantes d’une organisation.

*

Cela dit, on peut être attentif à satisfaire toutes les parties prenantes d’une organisation et, au final, échouer. Cela dépend de la manière dont on se représente une organisation ou un système.

Le management 1.0 représente pour Appello celui qui considère une organisation comme un ensemble de rouages mécaniques qui peuvent être évalués, réparés et remplacés. Ce management – très taylorien – est toujours très présent de nos jours.

taylor

Ce que dit Appelo est très juste, mais il faut rappeler toutefois que cette conception de l’organisation comme un système mécanique trouve ses racines dans l’évolution des techniques de production. Et que cela n’a rien de fortuit.

Je veux dire par là que si ce mauvais management prend ses racines dans la technologie, il ne faudrait pas pour autant en conclure que tout style de management qui prend ses racines dans le système technique de son époque est forcément mauvais.

En fait, le management est toujours le fruit de l’évolution des systèmes techniques ; Appelo ne dit pas le contraire mais il le laisse entendre et, du coup, n’interroge jamais les liens entre les systèmes techniques et les styles de management. Il faudrait ainsi souligner que le style de management qu’il nous présente (le management 3.0) est lui-même le fruit d’une certaine évolution technique, celui du numérique en réseau au sein duquel travaille les creative networkers auxquels il s’adresse.

Par ailleurs, si on s’accorde à dire que “l’humain est le plus important” et que le Managment 1.0 exploite les employés plus qu’il ne leur donne satisfaction, est-ce que le Management 2.0 fait mieux ?

Ce Management 2.0 est décrit par Appello comme un management qui veut laisser une place aux intérêts des employés mais sans abandonner pour autant la force de la verticalité hiérarchique qui est celle du Top-down.

micro

En fait, il s’agit d’une forme de Micro-Management qui prend forme via des rituels d’interaction entre managers et managés. Le principal reproche que fait Appelo à ce Micro Management (c’est moi qui le qualifie de la sorte, car quand Appelo parle de micro management il est plutôt question de souligner le côté intrusif et abusif du management qui va jusqu’à contrôler les moindre détails), le défaut de ce Micro Management disais-je, est qu’il ne favorise pas la confiance dans la mesure où les managers en savent plus sur les employées que les employées eux-mêmes.

Cette asymétrie de l’information, c’est finalement le matelas de confort que se garde le manager pour avoir une longueur d’avance sur les autres, ses managés.

Ce management 2.0, parfois tel qu’il est est formalisé par Manager Tools, s’inscrit pour Appelo dans la mouvance de la mesure de la performance tel qu’il a été formalisé par le Balanced Scored Card de Kaplan et Norton.

balanced

Ce n’est pas tellement la mesure qui pose problème à Appelo, mais plutôt deux choses :

  • la première est le fait que ce qui est mesuré correspond à des activités des différences parties de l’organisation, or Appelo insiste sur le fait que ce qui est important dans une organisation ce n’est pas les parties mais les relation entre ces parties.
  • la deuxième est que ces frameworks de la mesure ne sont bien souvent là que pour maintenir une hiérarchie top down qui, au final, pervertie les activités ainsi mesurées. (“dis-moi comment tu me mesure, etc.”).

A noter enfin que sa critique de l’asymétrie d’information et des framework top-down de la mesure s’applique aux courants Total Quality Management, Théorie des contraintes, et d’une certaine manière au Lean tel qu’il est déployé dans le Manufacturing.

*

Mais que peut un manager face à la complexité d’une organisation ? Pas grand chose selon Appelo, qui en appelle à la loi de la variété d’un système dans la mouvance cybernétique.

Dans les théories du management qui s’inspirent de la cybernétique, la complexité d’un système se mesure au nombre d’état qu’il est susceptible de prendre. Et la loi de la variété requise, formulée par William Ross Ashby précise que, pour traiter des situations complexes, il faut le même degré de complexité. La conclusion qu’en tire Appelo est qu’un management compris comme contrôle des systèmes est impossible à réaliser. Et d’ailleurs, c’est le terme même de “contrôle” que dénonce Appelo.

Appelo s’insurge contre le management compris comme contrôle d’une organisation sociale :

“People are not thermostats !”

Appelo ne veut donc plus parler  de « contrôle » dans le management mais de : “lead, coach, inspire, motivate, constraint, govern and help”. Changement de vocabulaire donc, c’est un champ sémantique nouveau qui se déploie et qui fait sens pour un individu et non pour les managers.

Pour Appelo, il faut abandonner l’idée que le manager puisse contrôler la complexité du système, c’est à dire qu’il faut choisir d’en ignorer certains aspects. C’est pour cela que le contrôle est ce qui doit se déléguer :

“Delegation of control is the only way to manage complex systems. There is no other option.”

Si un manager est intelligent, la première chose qu’il doit faire c’est déléguer. Appelo en appelle aux managers en leur demandant d’abdiquer toute ambition de contrôle.

“Agile, lean scrum, kanban, beyond budgeting, lean startup, delivering happiness, design thinking, real options, scénario planning, conscious capitalism”, toutes ces approches, nous dit Appelo, ne sont que des enfants du systems thinking et des théories de la complexité.

Et ce que nous apprend la théorie de la complexité, qui inspire tous ces courants, c’est que le contrôle doit être distribué.

Par ailleurs, toutes les fonctions de l’entreprise, avec leurs différentes activités, peuvent bien changer, mais rien ne changera si le management lui même ne change pas (bien comprendre que le management doit toujours changer).

Conséquence : le management n’est plus l’art du contrôle centralisé mais l’art de la transformation culturelle.

Ce qui n’est pas sans rappeler la citation Peter Druker “Culture eats strategy at breakfast”.

culture

La fin de l’hégémonie du manager ne signifie pas qu’il n’y a plus de management, cela signifie que le management devint l’affaire de tous. Appelo se défend d’apporter, avec son Management 3.0, une nouvelle ontologie du management, au sens d’un nouveau modèle à appliquer.

Pour lui, le management est en perpétuel changement, il ne peut être défini une fois pour toute. Je ne peux qu’être personnellement d’accord avec cette thèse, mais je rajouterai que l’évolution du management, y compris le management 3.0 reste toujours surdéterminé par le système technique. Dis autrement, le management change parce que le système technique change.

La vision d’Appelo ne voit que les systèmes sociaux et les systèmes psychiques (les individus de la creative class), or il y en a un troisième, qui est le système technique, qui est d’ailleurs la locomotive de l’innovation et du changement, c’est toujours ce dernier qui provoque le besoin et la nécessité d’un nouveau management.

*

A présent, poursuivons les propos d’Appelo et voyons comment, après le management 1.0 et 2.0, il présente son « Management 3.0″.

Tout d’abord il faut comprendre que le Management 3.0 selon Appelo est plus qu’une conviction, c’est une croyance. Ce qu’il souligne en utilisant à plusieurs reprises les termes “belief” ou “believe”. Ce qu’il croit, son credo, c’est que :

“good management means taking care of the system, instead of manipuling people”.

Mais si Appelo tourne en rond pour nous dire ce qu’est le Management 3.0, c’est parce tout ce qu’il peut dire et transmettre du Management 3.0 n’est pas explicitement formulable pour pouvoir s’adapter à toutes les situations.

Ce n’est donc pas une méthode qu’il faudrait suivre pas à pas. Pas plus qu’une série d’exercices qu’il faudrait effectuer régulièrement. Les bonnes pratiques seront celles qui :

  1. Engage people and their interactions;
  2. Enable them to improve the system;
  3. Help to delight all clients.

Il est évident que le parti pris d’Appelo est qu’il s’adresse à des individus qui ont un cerveau puisqu’il nous dit “je n’ai pas de recette infaillible”, ce sera à vous de trouver vos réponses en fonction des circonstances, mais gardez à l’esprit que c’est sur le travail des interactions que vont se jouer les vrai enjeux managériaux. “Interagissez et soyez tous heureux!” en quelque sorte. On comprend mieux dès lors le recours au vocabulaire de la croyance.

Tous les exercices du livre ont pour vocation de favoriser l’interaction, notamment par des jeux d’expression, pour renforcer le système de l’organisation. Toutes les pratiques décrites dans le livre ne sont pas requises, elle doivent juste être considérées. C’est donc un livre de considérations.

Ces considérations de pratiques et de mise en situation ont quelque chose de wittgensteinnien. Il y a la volonté de démistifier certaines injonctions abstraites de la littérature sur management : “make yourself dispensable” est abstrait, on préfèrera “take a six month vacation” qui est concret.

Le revers de la médaille dans tout discours sur le management est que, si vous donnez des recommandations concrètes, certains les prendront au pied de la lettre, comme cette anecdote de la personne en chaise roulante qui ne peut participer à un stand-up meeting parce que … c’est un stand up !

C’est ce qu’on dit dans notre jargon d’ « agiliste » quand on dit qu’il ne faut pas forcément être agile « by the book », mais plutôt comprendre l’esprit et les principes de l’agile.

“The mindless adherence to rules, combined with a steady loss of principles, is always a prelude to bureaucraty”.

La principale crainte d’Appelo est que son public fasse des check-lists de ses propos et qu’il fasse exactement ce qu’il dit.
C’est parce que les situations sont singulières et changeantes que les initiatives doivent être prises par chacun et par tous pour contribuer à l’amélioration du système.

*

Appelo présente ensuite une vision que j’appelle la stratégie de la vaccination.

vaccination

Suivre les mêmes règles, la même méthode et les mêmes pratiques empêche une organisation de changer et de s’adapter. Rien d’étonnant à ce que le propos d’Appelo ne présente pas sous la forme d’une méthode ou un framework.

Ce que cherche à provoquer Appelo c’est de maintenir une organisation dans un état que je qualifie de métastable.

Ni stable, ni instable, mais métastable, c’est à dire riche de potentiels qui puissent s’exprimer. Ce que je dis ici, Appelo ne le dit pas, je ne pense pas qu’il ait réfléchi à son approche en terme de stabilité, instabilité et métastabilité, mais il tourne autour indéniablement.

Comment dès lors travailler à la métastabilité d’une organisation ? La réponse d’Appelo passe par la métaphore de l’organisation comme organisme.

Un organisme en bonne santé est celui qui est potentiellement capable de combattre les virus, bactéries et microbes. Le principe de la vaccination, pour maintenir un corps en bonne santé, consiste à inoculer un virus pour que le corps puisse apprendre à le combattre dans le futur.

“The lack of short-trem stress results in a lack of long-term health”

Appelo enchaîne :

“Complex systems, (including people) don’t learn from fixation and stragnation”

Si Appelo faisait la distinction entre systèmes stables et métastables, cela lui permettrait probablement d’aller un peu plus loin que la métaphore de l’organisme vivant et lui donnerai quelques armes pour fonder son discours sur la motivation (c’est à dire à un autre niveau que celui de la cellule ou de l’organisme vivant, au niveau des être noétiques que nous sommes, c’est à dire aussi des êtres désirants).

Tous les exercices et les « serious games » qui sont proposés dans le livre représentent des doses inoffensives de venin qui vont stimuler les anticorps de l’organisme.

Je pense que la limite d’Appelo c’est qu’il ne formule pas le concept de métastabilité d’une part, et d’autre part qu’il succombe à la rhétorique de l’adaptation pour ne pas entrevoir les logiques d’adoption qui sont pourtant au coeur de ses propos.

Son propos est souvent juste, mais il n’est que partiellement vrai (c’est à dire totalement faux) et il échoue à donner du corps à ses thèses pour basculer dans des considérations ludiques.

Finalement, sa thèse est à l’image de Martie, cette chose informe, ce machin, qui fait qu’on ne sait pas trop par quel bout l’aborder.

martie

Cela dit, Appelo a le mérite de ne pas dissimuler son embarras, puisqu’il le publie, et nous invite du coup a exercer notre esprit critique. C’est en ce sens que le management 3.0 peux être une bonne thérapie contre toute forme de dogmatique managériale.

Signaler sur Twitter

by Christian at August 22, 2015 11:56 AM

David Larlet

Agile convergeant ou divergeant ?

J’ai pour ma part un problème avec la vision quasi « Darwinienne » qu’il présente. Le Lean serait donc le grand-père de toutes les approches ? Software Craftsmanship serait un descendant de Extreme Programming ? Agile serait un maillon pour aller de Lean à Kanban et Lean Startup ?

Dans l’esprit et a posteriori, on peut éventuellement trouver une filiation mais celle-ci n’est que théorique et, quoi que l’on en dise, elle ne correspond qu’à une description « agilo-centrée » dont nombre de software craftsmen, entreprises libérées ou lean startupers ne se réclameront pas.

S’il existe un mouvement agile, je le vois plutôt comme un ensemble de flux qui, potentiellement et ponctuellement, convergent vers quelque chose de commun, tout en gardant leur mouvement propre. S’il y a une « racine » commune à l’ensemble des approches agiles, elle sera dans le futur.

Mouvement(s) Agile(s) ? (cache)

De ma propre expérience, l’évolution d’une communauté suit une spirale conique. Chaque tour élargissant le cône et différenciant les idées, les pratiques et au final compartimentant la communauté. Jusqu’à ce qu’il y ait scission et à ce moment un nouveau cône apparait pendant que la communauté initiale grossit et s’embourgeoise (cache), telle une méduse. La difficulté est d’essayer de rester au sein du polype, là où les idées foisonnent et les pratiques s’expérimentent.

Note : j’aurais davantage employé le terme « évolutionniste » que « darwinienne » mais c’est mon passé qui me rattrape :-).

August 22, 2015 11:00 AM

August 21, 2015

Eric van der Vlist

La baleine de l’Assemblée

[fr] Baleine devant l’Assemblée Nationale. [en] Whale in front of National Assembly.

by Eric van der Vlist at August 21, 2015 02:23 PM

David Larlet

Écrire pour des humains

We write for humans, not machines. We don’t use gross SEO techniques like keyword stuffing to bump search results. But we also want to make it easy for people and search engines to find and share our content.

Web Elements - MailChimp Style Guide

J’étais en train de lire le Style Guide de MailChimp qui est une petite pépite, lorsque je tombe là-dessus. N’oubliez pas, amis journalistes, que vous écrivez pour des humains. N’oubliez pas, amis développeurs, que vous codez pour résoudre des problèmes d’humains. Ou a minima d’autres développeurs.

August 21, 2015 11:00 AM

Eric van der Vlist

Le logo

[fr] 20 août 2015. Ancien logo EDF. [en] August 20th, 2015. Old EDF logo.

by Eric van der Vlist at August 21, 2015 08:59 AM

Le lac envahi

[fr] 19 août 2015. Lac inférieur du bois de Boulogne envahi par les plantes aquatiques (merci à Michel pour le lien). [en] August 19th, 2015. Aquatic plants are invading (fr) the lower lake in trhe Bois de Boulogne

by Eric van der Vlist at August 21, 2015 08:50 AM

La vache

[fr] 18 août 2015. Tête de vache. [en] August 18th, 2015. Cow head.

by Eric van der Vlist at August 21, 2015 08:38 AM

Les guêpes

[fr] 17 août 2015. Cellules de nid de guêpe. [en] August 17th, 2015. Wasp nest cells.

by Eric van der Vlist at August 21, 2015 08:31 AM

La fleur

[fr] 16 août 2015. Rose de notre jardin. [en] August 16th, 2015. Rose in our garden.

by Eric van der Vlist at August 21, 2015 08:23 AM

De granit et d’ardoise

[fr] 15 août 2015. Maison à Mounicou. [en] August 15th, 2015. House in Mounicou.

by Eric van der Vlist at August 21, 2015 06:40 AM

August 20, 2015

Eric van der Vlist

La rivière

[fr] 14 août 2015. Ruisseau de Vicdessos à Mounicou. [en] August 14th, 2015. Vicdessos river at Mounicou

by Eric van der Vlist at August 20, 2015 09:41 PM

14 août : HRP 6 Natura, jour 6

Le parcours Ascension des deux ” 3000 ” les plus orientaux de la chaîne pyrénéenne : la Pique d’Estat (3143 m) et le Montcalm (3077 m). Une belle et longue descente nous conduit à Mounicou (1087m), terme de ce sixième tronçon… — Natura Il pleut à verse ce vendredi matin et nous restons à bien … Continue reading 14 août : HRP 6 Natura, jour 6

by Eric van der Vlist at August 20, 2015 09:33 PM

La rivière

[fr] 13 août 2015. Riu de Guilo entre les lacs Estany de Romedo de Baix et Aiguamol de Guilo. [en] August 13th, 2015. Riu de Guilo between lakes Estany de Romedo de Baix and Aiguamol de Guilo.

by Eric van der Vlist at August 20, 2015 09:19 PM

13 août : HRP 6 Natura, jour 5

Le parcours Nous croisons de nouveaux lacs avant de rejoindre de Cap de Broate puis de franchir la frontière par un itinéraire assez complexe. Nuit au refuge Pinet. — Natura Le temps est menaçant lorsque nous quittons le refuge de Certascan et l’orage éclate lorsque nous approchons du lac Estany de Romedo de Baix. Nous … Continue reading 13 août : HRP 6 Natura, jour 5

by Eric van der Vlist at August 20, 2015 07:50 PM

Le lac

[fr] 12 août 2015. Lac Estany Blau. [en] August 12th, 2015. Lake Estany Blau.

by Eric van der Vlist at August 20, 2015 07:20 PM

12 août : HRP 6 Natura, jour 4

Le parcours Remontée du vallon catalan de Noarre jusqu’au Col de Certascan (2605m). De là nous gravissons aisément les quelques 250m qui nous séparent du sommet du Tuc de Certascan (2853m). Nuit au bord d’un lac vraiment magnifique. — Natura Belle montée dans la vallée de Noarre d’où nous pouvons contempler à loisir la silhouette … Continue reading 12 août : HRP 6 Natura, jour 4

by Eric van der Vlist at August 20, 2015 07:14 PM

La brebis

[fr] 11 août 2015. Cette brebis n’est qu’à quelques mètres du sommet du mont Rouch (2847m). [en] August 11th, 2015. This ewe is only a few meters from the summit of mount Rouch (2847m).

by Eric van der Vlist at August 20, 2015 06:40 PM

11 août : HRP 6 Natura, jour 3

Le parcours C’est par un sentier historique que nous remontons la Vallée de la Noguera Pallaresa avant de rejoindre la crête frontière au Mont Rouch (2847m). Panorama exceptionnel et première vision des profondes vallées ariègeoises. — Natura Nous commençons par une belle montée en fond de vallée où nous franchissons à nouveau les différents étages … Continue reading 11 août : HRP 6 Natura, jour 3

by Eric van der Vlist at August 20, 2015 06:27 PM

La vallée

[fr] 10 août 2015. Col del Clot de Moredo : vue sur la vallée de Moredo et le mont Rouch en arrière plan. [en] August 10th, 2015. Pass del Clot de Montero : view over Moredo valley and mount Rouch in the background.

by Eric van der Vlist at August 20, 2015 05:54 PM

10 août : HRP 6 Natura, jour 2

Le parcours Très belle journée durant laquelle nous traversons les sierras granitiques et lacustres de Baciverols et des Plans. Ascension facultative du Tuc de Bonabe (2720 m). — Natura Départ sur la piste qui conduit au refuge de Fornet, terme de notre étape, mais nous quittons rapidement cette piste pour monter dans la forêt de … Continue reading 10 août : HRP 6 Natura, jour 2

by Eric van der Vlist at August 20, 2015 05:32 PM

David Larlet

Continuité de lecture

The HTML5 history API is a standardized way to manipulate the browser history via script. Part of this API — navigating the history — has been available in previous versions of HTML. The new parts in HTML5 include a way to add entries to the browser history, to visibly change the URL in the browser location bar (without triggering a page refresh), and an event that fires when those entries are removed from the stack by the user pressing the browser’s back button. This means that the URL in the browser location bar can continue to do its job as a unique identifier for the current resource, even in script-heavy applications that don’t ever perform a full page refresh.

History API - Dive Into HTML5 (cache)

Je rencontre de plus en plus le pattern qui consiste à charger d’autres articles à la suite de celui affiché initialement et à se servir de la capacité à pouvoir modifier l’historique du navigateur pour lier soit vers l’article en cours de lecture, soit vers la liste des articles. La pertinence dépendant de la taille de la lecture.

C’est tentant à plus d’un titre, surtout pour de la lecture de contenus courts, en mode stream. Le scroll me semblant être la navigation la plus aisée, est-ce qu’une telle pratique vous a déjà désorienté ?

August 20, 2015 11:00 AM

Eric van der Vlist

Les chevaux

[fr] 9 août 2015. Chevaux dans les estives du Val d’Aran. [en] August 9th, 2015. Horses in their summer pastures in Val d’Aran.

by Eric van der Vlist at August 20, 2015 08:07 AM

9 août : HRP 6 Natura, jour 1

Le parcours Itinéraire tranquille de ” remise en route ” nous permettant d’observer la ligne de partage des eaux entre Garonne et Noguera Pallares. — Natura Nous quittons Salardù alors que les nuages qui ont apporté la pluie et perturbé l’ultra trail du Val d’Aran la veille lors de notre journée de repos commencent à … Continue reading 9 août : HRP 6 Natura, jour 1

by Eric van der Vlist at August 20, 2015 07:32 AM

August 19, 2015

Eric van der Vlist

La maison

[fr] 8 août 2015. Maison à Unha. [en] August 8th, 2015. House in Unha.

by Eric van der Vlist at August 19, 2015 07:12 PM

Les lacs

[fr] 7 août 2015. Vue du Montardo sur les lacs de Saslosses, de Mar et de la Restanca. [en] August 7th, 2015. View from Montardo (cat) over lakes Saslosses, de Mar and la Restanca.

by Eric van der Vlist at August 19, 2015 05:04 PM

7 août : HRP 5 Natura, jour 6

Le parcours Traversée des Encantats. Une multitude de lacs s’égrainent sur notre route tandis que nous gravissons aisément le Montardo (2833m). Nuit dans un gîte confortable à Salardu. — Natura Il est vrai que le Montardo est aussi spectaculaire que facile! Après l’inévitable pose photos au sommet nous quittons le sentier balisé pour descendre le … Continue reading 7 août : HRP 5 Natura, jour 6

by Eric van der Vlist at August 19, 2015 04:40 PM

La plage

[fr] 6 août 2015. Lac de Mar. [en] August 6th, 2015. Lake de Mar.

by Eric van der Vlist at August 19, 2015 04:04 PM

6 août : HRP 5 Natura, jour 5

Le parcours Départ de l’hospital de Vielha pour pénétrer dans le magique Massif des Encantats. Nous gagnons le Port de Rius (2320m) et découvrons l’un des plus beaux lacs pyrénéens : l’Estany Tort de Rius. — Natura Lorsque Nicolas lui a expliqué notre itinéraire, le gardien du refuge de Conangles, ancien guide de haute montagne, … Continue reading 6 août : HRP 5 Natura, jour 5

by Eric van der Vlist at August 19, 2015 03:58 PM

La raiponce

[fr] 5 août 2015. Raiponce hémisphérique. [en] August 5th, 2015. Rampion.

by Eric van der Vlist at August 19, 2015 03:29 PM

5 août : HRP 5 Natura, jour 4

Le parcours Découverte du singulier Trou du Toro où se perdent les futures eaux de la Garonne avant de remonter la magnifique vallée granitique d’Escaleta et de gravir notre dernier 3000 de la semaine : le Tuc de Mulleres (3010m). — Natura Le contraste est en effet saisissant entre le fond de vallée verdoyant et … Continue reading 5 août : HRP 5 Natura, jour 4

by Eric van der Vlist at August 19, 2015 11:36 AM

David Larlet

Pas le temps

I recently realized that if I’m too busy to take something on, I shouldn’t say “I don’t have the time”. In fact, I often do have the time. It’s not that hard to squeeze in some extra time for someone.

What I don’t have – and what I can’t squeeze in – is more attention. Attention is a far more limited resource than time. So what I should say is “I don’t have the attention”. I may have 8 hours a day for work, but I probably have 4 hours a day for attention.

The difference between time and attention (cache)

C’est intéressant car je me suis fait la même réflexion il y a quelques mois et je ne dis plus que « je n’ai pas le temps » depuis. Je lui préfère « je ne veux pas prendre le temps pour ça », c’est beaucoup plus explicite et moins hypocrite envers les autres et soi-même.

August 19, 2015 11:00 AM

Eric van der Vlist

Le glacier

[fr] 4 août 2015. Glacier de l’Aneto et vue sur le massif de Barrancs. [en] August 4th, 2015. Aneto Glacier and view over the Barrancs.

by Eric van der Vlist at August 19, 2015 09:33 AM

4 août : HRP 5 Natura, jour 3

Le parcours A tout seigneur tout honneur, nous consacrons la majeure partie de la journée à l’ascension de l’Aneto (3404m), le toit des Pyrénées. Panorama indescriptible… — Natura L’Aneto est sous les nuages et nous nous mettons en route sans beaucoup d’espoir de parvenir jusqu’au sommet! Depuis le refuge de la Rencluse, l’accès à l’Aneto … Continue reading 4 août : HRP 5 Natura, jour 3

by Eric van der Vlist at August 19, 2015 09:09 AM

Picos Batisielles

[fr] 3 août 2015. Lever de soleil sur les pics Batisielles. [en] August 3rd, 2015, Sunrise over Picos Batisielles.

by Eric van der Vlist at August 19, 2015 07:54 AM

3 août : HRP 5 Natura, jour 2

Le parcours Itinéraire très sauvage, via le Col de Perdiguère (2420m) permettant de visiter le vallon et les gorges de literoles. Un sentier en balcon nous mène finalement au refuge de la Rencluse (2140m) situé au pied de l’Aneto. — Natura Longue étape de transition pour rejoindre le refuge de la Rencluse, point de départ … Continue reading 3 août : HRP 5 Natura, jour 2

by Eric van der Vlist at August 19, 2015 07:24 AM

August 18, 2015

Eric van der Vlist

Les Posets

[fr] 2 août 2015. Le pic des Posets depuis le Pico Royo. [en] August 2nd, 2015. Pico Posets seen from Pico Royo.

by Eric van der Vlist at August 18, 2015 08:22 PM

2 août : HRP 5 Natura, jour 1

Le parcours Mise en route assez facile le long du Barranco d’Anescruzes. Alors que nous nous situons à quelques encablures de la frontière, un bon sentier nous conduit au Puerto de Gistain (2609m), et de là, à la riante Vallée d’Estos. — Natura Cette étape de “mise en route” relie par le GR 11 les … Continue reading 2 août : HRP 5 Natura, jour 1

by Eric van der Vlist at August 18, 2015 05:32 PM

Karl Dubost

Deux intimités

Séparation verticale sur une table Chigasaki, Japon, 12 juillet 2015

Le cadre fixe le tableau, les barreaux qui laissent passer le regard m’excluent moi-même, et, mieux qu’une porte fermée de son verrou, m’assurent par dedans. Mon hôte n’arrive pas, je suis seul.

Paul Claudel, Connaissance de l’Est. Visite.

Dans ce café, l'intimité se définit parce que l'on ne voit pas des autres. La conversation a-t-elle un sens si on ne peut la raccrocher à l'identité visuelle de la personne.

Au long de ma promenade vers le son du tambour, je vois des restaurants qui ferment. Un restaurateur embrasse une femme. Ils regardent la télévision. Je les vois, je ne les entends pas. L'observation a-t-elle un sens si on ne peut la raccrocher à l'échange verbal des individus.

Devanture de restaurants Tsujido, Japon, 12 juillet 2015

Vide Grenier

Automate the boring stuff with Python

August 18, 2015 01:55 PM

Deux intimités

Séparation verticale sur une table Chigasaki, Japon, 12 juillet 2015

Le cadre fixe le tableau, les barreaux qui laissent passer le regard m’excluent moi-même, et, mieux qu’une porte fermée de son verrou, m’assurent par dedans. Mon hôte n’arrive pas, je suis seul.

Paul Claudel, Connaissance de l’Est. Visite.

Dans ce café, l'intimité se définit parce que l'on ne voit pas des autres. La conversation a-t-elle un sens si on ne peut la raccrocher à l'identité visuelle de la personne.

Au long de ma promenade vers le son du tambour, je vois des restaurants qui ferment. Un restaurateur embrasse une femme. Ils regardent la télévision. Je les vois, je ne les entends pas. L'observation a-t-elle un sens si on ne peut la raccrocher à l'échange verbal des individus.

Devanture de restaurants Tsujido, Japon, 12 juillet 2015

Vide Grenier

Automate the boring stuff with Python

August 18, 2015 01:55 PM

David Larlet

Observation as a Teacher

I’ve never sought out mentors or teachers, because I think they are plentiful and all around us. The person who you think has all the answers probably has far fewer than you think.

I observe. […]

Every moment is a teaching moment. You don’t have to wait to be taught anything. Don’t delay learning because you haven’t found that magic teacher yet. Everyone, and everything, is a teacher.

Q: How do you seek out mentors/teachers? (cache)

La difficulté réside dans le fait de pouvoir observer avec empathie et suffisamment de recul. Tout en diversifiant ses sources d’observation.

August 18, 2015 11:00 AM

Eric van der Vlist

Les Posets

[fr] 1er août 2015. Coucher de soleil sur le pic des Posets depuis la piste d’accès au refuge de Viados. [en] August 1st, 2015. Sunset over Pico Posets from the trail to the Viados refuge (fr).

by Eric van der Vlist at August 18, 2015 10:07 AM

August 17, 2015

Karl Dubost

L'océan sombre

Océan la nuit Tsujido, Japon, 12 juillet 2015

C’est ce qui rend le retour plus triste qu’un départ. Le voyageur rentre chez lui comme un hôte ; il est étranger à tout, et tout lui est étrange.

Paul Claudel, Connaissance de l’Est. Pensée en mer.

À travers les murs de la maison, il me semble entendre le son du tambour. Tout est déjà sombre. Il fait chaud. Le vent du sud souffle. L'été, les matsuris (fête de quartier) illuminent les rues. Elle me dit « probablement à l'école en direction de l'océan. » Je prends l'appareil photo et je sors. Je suis bien décidé à découvrir ce lieu de fête et à acheter une barquette de pommes de terre au beurre et au sel.

Déjà l'école, le son du tambour toujours distant. Tout est fermé. Ce n'est donc pas là. Marcher contre le vent qui pousse le son est la seule probabilité de découvrir ce mystère. Rien n'y fait. J'arrive finalement jusqu'à l'océan. Le Pacifique sombre et les vagues poussées par le vent qui s'écrasent en roulement… de tambours ? Je m'interroge… Étaient-ce les vagues ? Elles semblent pourtant si petites, sombres dans la nuit. Il y a cette immensité pleine du son de l'espace, le corps levé par le vent et les rouleaux qui se fracassent. Nous ne sommes rien. Juste une quantité infinitésimale. Le phare vient nous rappeler notre humanité par petits coups de pinceau. On le regrette presque. Il nous faut rentrer.

côte et phare la nuit Tsujido, Japon, 12 juillet 2015

Vide Grenier

Waitress is meant to be a production-quality pure-Python WSGI server with very acceptable performance.

Un retour nébuleux sur les services de nuage et une initiative. Comme première pierre à l'édifice, nous avons donné naissance au projet Cliquet, dont l'idée principale est de fournir une implémentation de ce protocole en python, tout en factorisant l'ensemble de nos bonnes pratiques (pour la prod notamment).

August 17, 2015 01:17 PM

David Larlet

Performances site

Par dessus tout, je constate que le chargement de vos pages web se font à une vitesse record, ce qui ne peut que susciter mon admiration et m’amène à vous demander quels sont vos secrets (si vous acceptez bien sûr de les partager). Utilisez-vous Django pour déployer votre site ? NGinx ? Ou avez-vous développé votre propre serveur web le tout en Python ?

Daniel par email

Mon site est constitué de pages statiques générées par des scripts personnels utilisant Fabric. Il est hébergé par Alwaysdata sur un serveur mutualisé et servi avec Apache. Ce sont plus les performances côté client qui font la différence avec le chargement des CSS et JS en inline et le chargement des polices a posteriori avec Font Face Observer. Les polices alourdissent énormément la page et ça reste du luxe mais je les conserve car je suis sensible à l’esthétique de mes propres lectures et elles ne sont pas indispensable à la lecture du contenu.

Cela me permet de rester à 6/8 requêtes au premier chargement et une seule au rafraichissement ou au changement de page. Il y a les headers appropriés pour que vous ne rechargiez pas les images ou polices. La cerise sur le gâteau c’est InstantClick qui donne une vraie impression de vitesse en pré-chargeant les liens locaux au survol avant même de cliquer.

Je pourrais aller plus loin en n’inlinant (sic) que les CSS critiques comme l’ont fait Raphaël (cache) ou Jeremy (cache) mais je trouve ça un peu overkill vu le besoin. J’ai plutôt choisi la frugalité en terme de design :-).

August 17, 2015 11:00 AM

August 16, 2015

David Larlet

True Detective

Intéressante ambiance pour la première saison de cette série. Les deux acteurs sont vraiment très bons dans leurs rôles respectifs.

August 16, 2015 11:00 AM

August 15, 2015

Karl Dubost

L'enfance en grand écran

mur et traces Fujisawa, Japon, 11 juillet 2015

J’habite moi-même ce pays de sépultures, et, par un chemin différent, je regagne le sommet de la colline où est ma maison.

Paul Claudel, Connaissance de l’Est. Tombes.-Rumeurs.

Ce matin, je lis, Omar Shariff est mort. Et c'est une bouffée soudaine de mémoires abandonnées sur les vieux murs d'une enfance qui s'exposent. Deux films se projettent ainsi dans une rêverie lente pour le reste de la journée. Deux voyages, deux déserts de glace et de sable, mais une seule passion, une seule romance.

Le Docteur Jivago (1965) et la maison gelée en hiver, le champ de jonquilles au printemps. « I used to admire your poetry. »

Lawrence d'Arabie (1962) et les discussions autour du feu. « Truly for some men, nothing is written unless they write it. » suivi de très près par « It seems to me that you are free to choose your own name then. »

Vide Grenier

Voler un livre dans une bibliothèque publique, c'est voler au livre la rencontre avec ses lecteurs, même si ceux-ci se font rares, passent par là une fois tous les dix ans, personne ne peut prétendre incarner l'unique adresse d'un livre…. Et pourtant, bien que cela soit sensible, je ne peux m'empêcher de penser que le problème est ailleurs.

August 15, 2015 11:06 PM

Hors Champ

porte et ombre Tsujido, Japon, 10 juillet 2015

Belle Aurore ! d’un trait tu es ici de la mer là-bas entre les îles ! Bois, que je ressente jusqu’aux plantes dans le sein de cette liqueur où je suis enfoncé l’ébranlement de ta lèvre qui s’y trempe. Que le soleil se lève ! que je voie l’ombre légère de mon corps suspendu se peindre sous moi sur le sable de la piscine entouré de l’iris aux sept couleurs !

Paul Claudel, Connaissance de l’Est. Libation au jour futur.

Tout ce qui nous reste invisible est le lieu de la perception, de l'imagination, du désir. L'immatériel soupçon d'un bouleversement frémit. La bruine concrétise le bourgeon.

Vide Grenier

Nous découvrons un artifice de promotion : A book store where books are wrapped in paper with short descriptions so no one will "Judge a book by its cover". La source n'est pas donnée. On s'interroge. Où ? Et puis quand ? Et puis nous réalisons que c'est une vieille technique répétée de nombreuses fois inlassablement jusqu'à la nausée de l'accumulation.

August 15, 2015 11:06 PM

Le flot de l'horizon

béton sous la pluie Tsujido, Japon, 3 juillet 2015

Mais le jour qui suit, avant qu’il ne finisse, voit entrer notre navire à ce port retiré que la montagne enclôt comme un réservoir. Voici, de nouveau, la Vie ! Touché d’une joie rustique, je me reprends au spectacle interrompu de cette exploitation fervente et drue qu’elle est, naïvement originale du fonds commun, cette opération assidue, multiple, entremêlée, par laquelle toutes choses existent ensemble.

Paul Claudel, Connaissance de l’Est. Le risque de la mer.

L'envie de l'eau sur les lèvres, le désir de la pêche, le vertige du reflet, tout se décline dans le déséquilibre troublant d'un horizon à peine défini. Juste un vague flot qui se creuse et nous grandit.

Vide Grenier

As archaeologists we look to the past, but where might archaeology be going in the future?

Extraction de revues de livres sur Amazon avec Python et Scrapy.

August 15, 2015 12:21 PM

Un air d'industrialisation

Détail d'escalier bleu Tokyo, Japon, 4 juillet 2015

On voit dans les villes modernes les rues et les quartiers se presser et se composer autour des bourses et des halles, et des écoles, et des bâtiments municipaux dont les hauts faîtes et les masses coordonnées se détachent au-dessus des toits uniformes. Mais monument par le soir selon la forme d’une triple montagne, l’image ici posée de la cité éternelle ne trahit aucun détail profane et ne montre rien dans l’aménagement infini de ses constructions et l’ordre de son architecture qui ne se rapporte à un service si sublime, qu’il n’est pas à qui ne soit postérieure la préparation de ses degrés.

Paul Claudel, Connaissance de l’Est. Considération de la cité.

Suite à l'article de Libération à propos de Airbnb pointé hier, je rebondis sur une discussion sur le carnet de David.

S. dit Ces sites ne sont pas seulement des tiers de confiance, ils sont aussi d'énorme place de marché.

La confiance est un accélérateur pour notre genre humain. Je peux prendre un postulat de départ que je doute de tout. Est-ce que je peux faire ce pas sans tomber ? Est-ce que je peux manger ceci sans m'empoisonner ? Est-ce que je peux rencontrer cette personne ?

Les mécanismes qui nous amènent à ne plus douter sont divers mais reposent assez souvent

  • sur l’habitude (avec une probabilité forte de positifs)
  • sur le contrat (ce qui sous entend un recours quand le contrat n’est pas rempli)
  • sur la relation intime (cette personne avec qui j’ai une relation recommande ceci)

Heureusement que tous ces mécanismes sont là pour nous aider à vivre.

Derrière l’économie du partage se cache la généralisation du système D caractéristique d’une crise profonde et violente.

David, Partage vs. système D.

Je ne pense pas que l'on soit dans le cadre d'une économie de partage pour Airbnb et consorts.

Je pars en week-end quelque part, mon appartement est libre…

  • Postulat 1. c'est idiot, cela pourrait profiter à quelqu'un.
  • Postulat 2. c'est dommage, je paie le loyer pour rien, je devrais le monétiser.

(en passant, l'intimité de mon espace est tellement sacrée que j'aurais beaucoup de mal à laisser une personne qui ne m'est pas intime y vivre.)

De ces deux postulats, on passe d'un phénomène de besoins avec un intermédiaire (broker) fournissant une plateforme permettant de maximiser les chances de transactions (payantes ou pas) à un phénomène beaucoup plus pernicieux qui est l'industrialisation (penser restauration, café et franchise. McDonald, Starbucks, etc. Toutes ces entreprises ont démarré petites.)

L'industrialisation se réalise aussi au niveau des particuliers qui commencent à thésauriser en achetant des appartements qu'ils iront décorer comme une vraie maison en utilisant le catalogue Ikea.

AirBnb et Uber sont en cours d'industrialisation d'un marché qui sera régulé après-coup (jurisprudence). C'est l'industrialisation qui provoque le besoin de régulation. Les grandes chaînes hôtelières ont fait exactement la même chose dans les siècles précédents. De petites auberges à grand hôtel et ainsi de suite.

Le futur de AirBnb ? Si la législation les laisse se développer, l'achat d'appartement ou la sous-location contractuelle d'appartements dans les lieux les plus prisés, l'embauche d'équipe de nettoyage, ou la fourniture de services de décoration intérieure pour les propriétaires. Peut-être.

Vide Grenier

Photos d'une utopie moderniste en France

Et si on parlait de l'architecture allemande de l'après-guerre.

Et le Japon d'aujourd'hui

Outil de graphes en python très simple.

August 15, 2015 11:27 AM

David Larlet

Le marché

Le plaisir de retrouver ses petites habitudes. Son boulanger. Ses fromagers. Ses maraichers. Ses agriculteurs. Son village. Nous appartenons à ce confort.

August 15, 2015 11:00 AM

August 14, 2015

David Larlet

Endormissement au volant

Il est facile d’identifier un conducteur qui s’assoupi lorsqu’on suit sa voiture. Pour autant, il est assez difficile de le prévenir. Les voitures automatiques vont arriver avant que l’on tente de meilleurs systèmes de communication de proximité en pair-à-pair. Automatisation vs. interactions sociales.

August 14, 2015 11:00 AM

August 13, 2015

David Larlet

Moto

Un grand champ. Deux motos. Trois minutes de formation. Quatre temps. Cinq vitesses. Beaucoup de bruit.

August 13, 2015 11:00 AM

August 12, 2015

David Larlet

Différentes éducations

Trois jeunes enfants, trois éducations différentes, trois façons d’appréhender le monde. Une seule école.

August 12, 2015 11:00 AM

August 11, 2015

David Larlet

Traumatismes de l’enfance

Il est très difficile de comprendre quelles actions sont à l’origine de quelles peurs. Même en étant très attentif en tant que parent, certaines peurs sont transmises et ancrées profondément.

August 11, 2015 11:00 AM

August 10, 2015

David Larlet

Courbe touristique

Mon affection pour les touristes suit chaque année le cycle du hype et ses 5 phases :

  1. Arrivée des touristes : tiens ça bouge :-)
  2. Ouverture des commerces saisonniers et arrivée de la chaleur : chouette c’est l’été !
  3. Invasion massive de cars touristiques et de troupeaux d’iPad en l’air : et c’est que le début…
  4. Lâcher-prise : de nouvelles proies pour les moustiques.
  5. Indifférence : ils finiront bien par rentrer.

August 10, 2015 11:00 AM

August 09, 2015

David Larlet

Tests cycliniques

Un ver dont l’hémoglobine - molécule présente dans les globules rouges et qui a pour rôle de transporter l’oxygène dans le corps - est capable d’acheminer cinquante fois plus d’oxygène que l’hémoglobine humaine. Contrairement à cette dernière, enfermée dans des globules rouges, celle de l’arénicole est extracellulaire.

Un ver marin aux pouvoirs miraculeux pour la médecine (cache)

Je me demande dans quelle mesure le Tour de France pourrait être utilisé pour des tests cliniques. Quitte à essayer des solutions médicales, autant que ça serve à tous non ? Avec cette hémoglobine Froome pourrait attaquer dans le Mt Ventoux sans même se lever de sa selle. #OhWait

August 09, 2015 11:00 AM

August 08, 2015

David Larlet

Routes et chemins

Il est difficile de trouver un itinéraire entre deux villages qui ne soit pas une route. À quel moment a-t-on perdu nos chemins ?

August 08, 2015 11:00 AM

August 07, 2015

David Larlet

Itinéraire de vélo de course

Est-ce que vous connaissez des sites qui répertorient les routes intéressantes pour vélo de course (goudron récent/lisse, traffic limité, points d’eau, éventuellement abrité du vent/soleil, etc) ?

August 07, 2015 11:00 AM

August 06, 2015

David Larlet

Transmission et ressenti

Il y a certaines pratiques qui se sentent plus qu’elles ne se décrivent. Ce sont les plus difficiles à transmettre. Les plus importantes à acquérir. Les plus gratifiantes à partager.

August 06, 2015 11:00 AM

August 05, 2015

David Larlet

Comparaison illusoire

Je me demande souvent combien aurait mis de temps une autre personne à produire la même valeur que moi. Plus ? Moins ? Différent ? En suivant les mêmes chemins ? En communiquant davantage ? En prenant soin de parties différentes ?

August 05, 2015 11:00 AM

August 04, 2015

Karl Dubost

Par le regard

Regard et végétation Tokyo, Japon, 4 juillet 2015

Et je découvre dans un creux la source. Comme le grain hors du furieux blutoir, l’eau de dessous la terre éclate à saut et à bouillons. La corruption absorbe ; ce qui est pur seul, l’original et l’immédiat jaillit.

Paul Claudel, Connaissance de l’Est. La source.

Par le regard, je découvre l'abandon ; et c'est tout ce dont j'avais besoin pour la rêverie.

Vide Grenier

La mise en forme des chaînes de caractères en python.

À chaque fois que j'ai tenté d'écrire des scénarios de BDD pour développer en python. Je n'ai jamais su persister. GherkinAutocompletePlus is a Sublime Text plugin that will catalog Gherkin steps from the `*.feature` files of the provided directory, and provide autocomplete suggestions based on the catalogued steps. Comme toutes techniques de développement il faut que celle ci soit proche de soi dans la sensibilité et le rythme.

Des outils de backup en python.

August 04, 2015 12:58 PM

Le lieu, deux espaces

Panneaux avec graffiti et mur nettoyé Tokyo, Japon, 4 juillet 2015

Que l’on me fixe par les quatre coins cette pièce de soie, et je n’y mettrai point de ciel ; la mer et ses rivages, ni la forêt, ni les monts, n’y tenteront mon art.

Paul Claudel, Connaissance de l’Est. Peinture.

Dans la rue, il y a ce lieu, cette connivence, cette proximité. Deux espaces d'écritures. Les graffitis ont été effacés du mur. Les graffitis sont restés sur les panneaux, accompagnés de nombreux autocollants. Deux espaces, deux propriétaires, deux surfaces, deux matériaux. L'un où l'effacement et le contrôle est plus facile mais la surface d'expression plus grande. L'autre où le coût de remplacement est plus important et donc la surface d'expression plus persistante. Choisir son support, choisir son matériel, choisir sa résistance.

Vide Grenier

Prendre un bain de forêt pour se ressourcer. In Japan, strands of historical silviculture and more recent scientific inquiry—along with traditions of painting, poetry, and landscape design—are visible in the modern practice of shinrin-yoku, “forest bathing,” wherein walking in natural landscapes is thought to improve health. Today, shinrin-yoku is practiced at 52 Forest Therapy Bases, with as many as 100 ultimately envisioned across the archipelago.

Tatouages

Entre le Japon et la Corée du Sud, archipel d'îles : Goto. À découvrir.

Kumisolo est une chanteuse d'origine japonaise vivant en France et elle nous parle du transport en commun.

La guerre et l'après-guerre, séparation et recomposition.

Les arnaques de Airbnb ? Je pense plutôt à l'industrialisation d'une opportunité.

August 04, 2015 12:38 PM

David Larlet

Ressources et productivité

Je me demande parfois comment je pourrais travailler sans Github, StackOverflow ou MDN. J’ai malheureusement du mal à citer beaucoup de (res)sources aussi essentielles. La documentation des bibliothèques/frameworks utilisés est de plus en plus souvent sur Github également.

August 04, 2015 11:00 AM

August 03, 2015

Karl Dubost

Mémoires d'une opacité

Fenêtre Tokyo, Japon, 4 juillet 2015

J’écoute. Rien ne parle, ni voix, ni tambour. C’est en vain que rudement je secoue à deux mains la poignée de bois et heurte.

Paul Claudel, Connaissance de l’Est. Le temple de la conscience.

Dans une ruelle perpendiculaire en cul de sac, je m'évade. Au fond un immeuble de bois à deux étages comprenant de vieux appartements. C'est le monde subtil des voix étouffées, des bois qui craquent, de l'ombre tendre et de la poussière d'une autre ère. Des toilettes dans le couloir, les boites aux lettres dans l'entrée, un poste de radio semble diffuser un programme sportif. On voudrait rester là, peut-être même pouvoir emménager pour juste pouvoir rencontrer les gens qui y vivent.

Couloir d'immeuble Tokyo, Japon, 4 juillet 2015

Mais ce que je remarque le plus est le système de vie privée d'un volet détaché de la fenêtre permettant de cacher la vie à l'intérieur. Les générations ont grandi. Les gens vivent moins au sol qu'avant. L'immeuble garde pourtant la marque de ce choix technique. Il ne s'agit pas d'opacité complète mais bien d'une gestion douce de la vie privée. On pouvait sûrement apercevoir.

Fenêtre Tokyo, Japon, 4 juillet 2015

Vide Grenier

Une discussion autour du système de cache des navigateurs. Above we can see the hit rate for desktop browsers over the course of a week. People using Chrome and Opera appeared to be benefiting from their browser cache. You may notice that Firefox is absent from the chart, though, and with good reason. Firefox v31 and earlier have an 80% cache hit rate with our method, but the hit rates for v32 and later dropped significantly. The release notes for v32 explain there's a new cache backend, which remembers and reuses recent response headers. If they're reusing responses, then our endpoint won't receive requests and we can't log anything. This would skew our results and make Firefox look like it performs much worse than it actually does. People are still getting local cache hits; we just don't get the information. To account for this, we removed Firefox from our calculations. Un élément intéressant avec Firefox ne communiquant pas avec le serveur et donc modifiant la possibilité de l'interprétation des données.

Comment fonctionne le moteur de rendu d'un navigateur ?

Quelques informations à propos de HTTP2 et du push côté serveur.

August 03, 2015 01:27 PM

David Larlet

Sprint d’intégration

Je ne fais plus d’intégration sérieusement depuis un moment. Se lancer dans une refonte m’a permis de jouer concrètement avec Webpack, PostCSS et CSSNext. Je me demande ce que cela donnera niveau pérennité sachant que la précédente refonte de ce produit avait tenue plus de 4 ans…

August 03, 2015 11:00 AM

August 02, 2015

David Larlet

Culpabilité et exclusivité

You feel unproductive (even if you got 9% more done), and that the office-bound team ran circles around you. You lie in bed at night, worrying about this, and feeling like a slob. You wonder when the hammer will fall, and when your fraudulence will come to roost.

Working Remotely Isn’t Always a Dream (cache)

Il est très difficile d’avoir des projets en parallèle lorsque l’on considère que le travail est en transition. Pour ne pas tomber dans le piège pesant de la culpabilité évoqué par cet auteur, je facture à la journée et je considère cette journée comme étant dédiée au produit concerné. Du réveil au coucher, mon attention est entière sur ce projet. Exclusivement. Les journées productives se trouvent ainsi compensées par des journées moins productives avec moins de culpabilité car je me sens honnête avec moi-même.

August 02, 2015 11:00 AM

August 01, 2015

David Larlet

Échappatoire numérique

This is why many of our youth turn to technology. They aren’t addicted to the computer; they’re addicted to interaction, and being around their friends. Children, and especially teenagers, don’t want to only socialize with parents and siblings; they want to play with their peers. That’s how they make sense of the world. And we’ve robbed them of that opportunity because we’re afraid of boogeymen.

We’re raising our children in captivity and they turn to technology to socialize, learn and decompress. Why are we blaming the screens?

Blame Society, Not the Screen Time (cache)

danah boyd tape là où ça fait mal. La connexion comme seul moyen d’évasion et d’échange. Et pendant ce temps là :

In their book Man (Dis)connected: How Technology Has Sabotaged What it Means to be Male, Philip Zimbardo and Nikita D. Coulombe explore the “modern meltdown of manhood” which they attribute to absent fathers and the male addiction to screen gadgets. They argue that this trend towards “extreme escapism” has led to socially stunted males who glean fulfilment from the virtual world rather than the real one.

It took the death of my wife to realise how much I missed out on as a dad (cache)

August 01, 2015 11:00 AM

Karl Dubost

Le temps du lieu

Herbes Tokyo, Japon, 4 juillet 2015

L’écriture a ceci de mystérieux qu’elle parle. Nul moment n’en marque la durée, ici nulle position, le commencement du signe sans âge : il n’est bouche qui le profère. Il existe, et l’assistant face à face considère le nom lisible.

Paul Claudel, Connaissance de l’Est. Religion du signe.

Un lieu est une histoire inconnue. Dans son présent, nous percevons ce qu'il semble être. Dans le passé proche, nous avons peut-être accès à la mémoire de nos rencontres avec lui. Avant ? Quelques mois, quelques années, quelques siècles ? Il nous reste l'imagination et les rêveries. Le futur temporaire est écrit sur un panneau. Un nouveau mur, un nouveau toit. Pour combien de temps ? Les lieux s'écrivent incessamment.

Herbes Tokyo, Japon, 4 juillet 2015

Vide Grenier

Les mots glissent tout au long de l'histoire. Ils sont des lieux de sens. Le mot "utopie" est la francisation par Rabelais (1532) du latin moderne « utopia » signifiant pays imaginaire, il est formé à partir du grec ayant pour signification littérale : « en aucun lieu ». Ce terme au début d’usage littéraire pour « pays imaginaire ou un gouvernement idéal qui règne sur un peuple heureux » devient d’usage politique au 17ème siècle mais en venant de l’anglais «utopia» tiré également du latin pour « plan d’un gouvernement imaginaire ». Ce terme prend son acception moderne au 19ème siècle pour « vues politique et social qui ne tient pas compte des réalités », ou (1851) « conception irréalisable, chimère ». (D’après Alain Rey in « Dictionnaire Historique de la Langue Française »).

August 01, 2015 08:49 AM

July 31, 2015

Eric van der Vlist

Pause estivale

[fr] Je pars demain pour les tronçons 5 et 6 de la HRP, version Natura. Je prendrai sans doute beaucoup de photos mais ne pourrai pas les publier avant mon retour… [en] I am leaving tomorrow for parts 5(fr) et 6(fr) the HRP, with Natura. I’ll probably take a lot of pictures but will not … Continue reading Pause estivale

by Eric van der Vlist at July 31, 2015 09:15 PM

Les arcs et les flèches

[fr] Arcs du pont des Arts et du pont Neuf et flèches de la Sainte-Chapelle et de Notre -Dame (pour Michel). [en] Arches from Pont des Arts and Pont Neuf and spires from Sainte-Chapelle and Notre-Dame.

by Eric van der Vlist at July 31, 2015 08:54 PM

David Larlet

Frein à la participation

Our first instinct as programmers is to want to make these tools better. But these terrible interfaces serve a protective function, where they keep the community insulated from drive-by visitors and require new contributors to endure a a period of apprenticeship and lurking.

If you ever wonder why comments on sites like The Guardian or the New York Times are total trash, one reason may be that they’ve gone to too much effort to make it easy to post to the site.

Fan Is A Tool-Using Animal-dConstruct Conference Talk (cache)

C’est une réflexion que l’on a en ce moment avec Yohan dans la conception d’un nouvel outil qui comprend des commentaires pour éviter les trolls et extrémistes en tout genre. La solution à laquelle on a pensé est d’avoir une community review sur les commentaires avant qu’ils ne soient pris en compte pour intégration. Avec une ou plusieurs review(s) avant de pouvoir proposer sa propre contribution.

July 31, 2015 11:00 AM

July 30, 2015

Eric van der Vlist

Des légumes dans le bitume

[fr] Ce plant de tomate qui pousse spontanément sur le trottoir de la rue Edgar Faure illustre le potentiel de l’agriculture urbaine. [en] This tomato plant which is growing on the pavement rue Edgar Faure (fr) illustrates the potential of urban agriculture.

by Eric van der Vlist at July 30, 2015 04:04 PM

David Larlet

Technologies et communication

Conway’s law was not intended as a joke or a Zen koan, but as a valid sociological observation. It is a consequence of the fact that two software modules A and B cannot interface correctly with each other unless the designer and implementer of A communicates with the designer and implementer of B. Thus the interface structure of a software system necessarily will show a congruence with the social structure of the organization that produced it.

Conway’s Law (cache)

Est-ce que l’inverse est vrai ? Le choix d’utiliser GraphQL à la place de REST va-t-il nécessiter/engendrer davantage de communication dans l’équipe ? Le fait d’opter pour un langage permissif demande-t-il davantage de communication pour établir des conventions communes ?

Si la seule communication entre des équipes passe par une API il y a probablement un souci humain à traiter en amont.

July 30, 2015 11:00 AM