Planète Web Sémantique

July 23, 2021

David Larlet

Ozone

In the annals of environmental history, humanity’s response to the ozone crisis stands out as a rare success story. During the 1970s and ‘80s, evidence started to mount that certain household chemicals used in refrigerators, air conditioners, and aerosol cans like hairspray were eating a giant hole in Earth’s ozone layer, which prevents harmful ultraviolet radiation from reaching the surface. Facing the terrifying prospect of a future without any atmospheric sunscreen at all, in the late 1980s nations came together to sign the Montreal Protocol, a global treaty to phase out so-called ozone-depleting substances like chlorofluorocarbons.

Since then, the ozone hole has been slowly healing. According to the U.N., it’s now on track to recover fully by mid-century.

But if things hadn’t turned out that way—if the scientific evidence linking man-made chemicals to ozone depletion wasn’t strong enough, or if ozone deniers (yes, there were ozone deniers) successfully stymied the Montreal Protocol—the world might look very different.

What would have happened if we never fixed the ozone hole? (cache)

En ces temps un peu désespérants, il est utile de se rappeler qu’une action collective a été possible il n’y a pas si longtemps. Et qu’elle a eu des conséquences réparatrices relativement rapides.

Bien plus facile à « résoudre » techniquement mais ces menaces auto-infligées mondiales sont rarement contraintes par la technique. Qu’est-ce qui a changé dans nos sociétés pour que l’on ne soit plus à même de répondre en commun quelques décennies plus tard ?

Avec l’adresse cumulée de plusieurs siècles d’existence, il jetait sur son environnement un regard filtré par une sophistication naïve. Les mentats cultivaient la naïveté. Croire qu’on sait quelque chose est le moyen le plus sûr de s’aveugler. Ce n’est pas l’âge qui freine lentement la connaissance (enseignait-on aux mentats), mais l’accumulation des « choses que je sais ».

Dune VI. La maison des mères, Frank Herbert


Réagir ?

July 23, 2021 11:00 AM

July 22, 2021

David Larlet

Vol d’eau

The drones don’t create rain themselves but help to jump-start rain production via cloud seeding. They “zap” the clouds with an electric charge, subsequently charging the droplets inside. Since the beginning of 2021, the National Center of Meteorology (NCM) has conducted 126 instances of cloud seeding.

“What we are trying to do is to make the droplets inside the clouds big enough so that when they fall out of the cloud, they survive down to the surface,” explained Keri Nicoll, one of the core investigators on the project.

The technique has successfully created rain over Dubai and has even resulted in safety warnings for drivers over slippery roads.

The UAE is Using Drones to Control Dubai’s Weather (cache)

Suite de mes réflexions vis-à-vis de l’eau, des sécheresses et de sa virtualité. Ici, on arrive tout de même à une technologie qui permettrait à une localité de récupérer l’eau avant qu’elle arrive « naturellement » à un autre lieu. Ça augure de nouvelles tensions géo-politiques. C’est un peu équivalent aux conflits diplomatiques qui existent — dès à présent — avec des fleuves parcourant plusieurs états et des retenues/consommations d’eau en amont qui créent des sécheresses en aval.

On ne manipule pas une marionnette avec un seul fil.

Le Fouet Zensunni, Dune VI. La maison des mères, Frank Herbert


Réagir ?

July 22, 2021 11:00 AM

July 21, 2021

David Larlet

Espoir

In a sense, every hyperlink on the World Wide Web is little act of hope. Even though I know that when I link to something, it probably won’t last, I still harbour that hope.

If hyperlinks are built on hope, and the web is made of hyperlinks, then in a way, the World Wide Web is quite literally made out of hope.

I like that.

Hope (cache)

J’aime bien ce raisonnement et j’ai perdu espoir il y a un moment en essayant de mettre en cache local les publications que je lie. Je me demande parfois ce qui freine les autres personnes sensibles à ce vieillissement des liens à mettre en place leur propre solution pour le faire.

J’utilise ce script et je fais pas mal de travail manuellement ensuite pour que ça reste au moins lisible. Dans certains cas j’abandonne, notamment pour les images/graphiques qui ont besoin de JavaScript pour s’afficher… dans d’autres je prends le temps de faire des liens absolus ou des retouches sémantiques. Une forme de prise de soin de mes futur·es lecteur·ices (dont je fais partie !) avec l’espoir que ça soit utile. Il faudra que je regarde le nombre de liens qui ne sont plus disponibles que via ma copie en fonction des années. C’est intéressant aussi pour pouvoir faire des recherches en full-text sur le dépôt dédié sans dépendre d’un historique de navigateur.

En 6 ans, je n’ai supprimé qu’une seule ressource sur ma proposition à l’auteur·e qui souhaitait faire disparaître un contenu. Aucune violation de copyright ou autre n’a été remontée. Si cela arrivait, je m’assurerais auparavant que ce contenu n’est pas dans le cache de Google ou dans la Wayback machine 🤷.

As a young man, I wanted to help make a new medium that would be a step forward from Gutenberg’s invention hundreds of years before.

By building a Library of Everything in the digital age, I thought the opportunity was not just to make it available to everybody in the world, but to make it better–smarter than paper. By using computers, we could make the Library not just searchable, but organizable; make it so that you could navigate your way through millions, and maybe eventually billions of web pages.

Reflections as the Internet Archive turns 25 (cache)


Réagir ?

July 21, 2021 11:00 AM

July 20, 2021

David Larlet

Jour 2

Réveil à 4 h, pas d’orage mais les grenouilles ont eu des choses à se raconter toute la nuit durant. Je me lève car j’aime bien cette ambiance du matin lorsqu’il y a de la brume sur un lac. J’enchaine avec un petit déjeuner et le rangement du camp, je profite que la tente ne soit pas mouillée.

Un tronc dans le lac dont la partie émergente sert de milieu de vie à d’autres plantes. Chaque tronc qui émerge devient un radeau de vie.

Au passage, je tente du combustible « Esbit » et c’est assez pratique. J’essaye de ne pas trop consommer de bois sur cette île qui est soumise à un prélèvement important ayant des conséquences visibles sur l’écosystème. Je me demande dans quelle mesure la génération d’une pastille (et son transport) est plus consommatrice en ressources que le bois dont j’ai besoin dans mon petit réchaud. J’expérimente aussi pour les fois où les feux sont interdits ou lorsque je veux cuisiner en refuge l’hiver.

Un nénuphar. Il y a quand même une certaine esthétique dans cette fleur.
Des plantes carnivores. Mes alliées de toujours.

Je pars pour un grand périple autour du lac où je croise de jolis nénuphars et des plantes carnivores perchées sur des troncs semi-immergés. Avoir un télé-objectifs m’autorise de nouveaux angles de prise de vue. Par contre un raft ce n’est jamais immobile, surtout avec du vent !

Un autre nénuphar. Nénuphar, tu voles ? Et non, je nage… #référence
D’autres plantes carnivores. Mangez, mangez et mangez encore !

Je rentre au camp pour me baigner nu, principalement afin de ne rien mouiller d’autre que moi. Cette sensation de liberté et de vulnérabilité est assez spéciale. Je pense au hashtag #MontreTaLune. Rassurez-vous, ça ne sera pas dans le prochain film, c’est encore possible d’inviter ses enfants :-).

Des fleurs jaunes poussent sur un tronc. Au milieu de nulle part, quelques graines et c’est la vie.
Des plantes qui sortent du lac. Parfois même d’un tronc complètement immergé.

J’hésite au niveau de la stratégie pour le retour et je décide de lever le camp pour être sur le raft avant l’orage qui arrive. J’ai de la chance car la pluie se met à tomber 2 minutes après avoir mis pied à terre. Je suis à l’abri de la forêt, j’en profite pour capter de nouvelles images. C’est bien pratique ce nouveau jouet pour faire passer le temps.

Une feuille partiellement mouillée. Lorsqu’il pleut de manière intermittente.

Les moustiques attendaient impatiemment le portage retour, juste après la pluie il n’y a pas de meilleur moment pour être en appétit ! Je me console en réussissant à capter une becquée de geai bleu. Je croise aussi un serpent mais je n’ai pas le temps de dégainer qu’il est déjà à l’abri de son trou, ça va finir par être un documentaire animalier :-).

Je termine avec les batteries à plat (dans tous les sens du terme) et la tête (et les cartes) pleine(s). J’étais loin de déconnecter complètement mais ça m’a fait un bien fou.

Un animal végétal étrange. Si vous voyez un caribou, c’est peut-être grave.

En rentrant, j’apprends que cette lumière particulière que j’ai pu apprécier pour sa douceur lors du tournage de ces deux derniers jours était due aux feux de forêt en Ontario (province voisine). Tristesse.

Note avant publication :

La carte de la fumée en Amérique du Nord (2021-07-26). Le Canada entier est enfumé.

Cette carte montre l’état actuel de la qualité de l’air sur le Canada. Non seulement il faudra vivre la nuit, mais qui plus est avec des masques. Et pas du FFP2…


Réagir ?

July 20, 2021 11:00 AM

July 19, 2021

David Larlet

Jour 1

Comme un besoin de faire une coupure dans mon incompréhension du monde.

Réveil à 3 h 30. Arrivée sur place à 6 h. Dans mon raft à 6 h 30. La météo annonce 2 jours d’orages avec une alerte en prime mais je n’y crois pas. J’ai longtemps hésité à amener tout le matériel de tournage par contre… Étant en train d’apprécier les bruits retrouvés de la forêt, un hydravion me passe juste au-dessus de la tête. Grrr.

Vue du lac depuis l’île. Vue du lac depuis l’île.

Je vais à un endroit que je connais bien que vous pouvez retrouver ici ou pour des versions plus fraîches. Je connais un raccourci pour le portage entre les deux lacs mais je sais qu’il est infesté de moustiques (et de framboises). Mon erreur aura été d’avoir les deux mains prises, raft d’un côté et caméra de l’autre. Elles se font plaisir et le temps de prise de vue ne fait que prolonger ma présence en ces lieux humides !

Un couple de huards. Attention, un huard peut en cacher un autre.

J’arrive enfin sur l’île en dérangeant(?) le couple de huard à résidence. Ils me le font savoir bruyamment et je ne prends même pas le temps de changer d’objectif tellement c’est soudain. Le jour où je croise un ours, ce sera probablement avec un 9 mm aussi… Je suis tout sourire et concentré car c’est quand même bancale de trimbaler un sac plus le matériel vidéo sur une embarcation pas si stable. Je vous passe les détails des embarquements et débarquements approximatifs.

Une famille de champignon. Le grand est tout sourire.
Une très jeune pousse d’une épinette. Le petit cherche à grandir.

Je prends le temps de (re)découvrir cet environnement insulaire avec le regard d’un photographe et j’ai du plaisir à capter de nouvelles choses entre baignades et farnientes. J’espère le retour des huards tout en sachant qu’ils ne reviendront pas avant le soir. Je nage jusqu’à un promontoire difficile d’accès et je découvre un champ de bleuets, j’y retourne en raft un peu plus tard. Miam !

Une plume accrochée à une branche. Quel oiseau a pu laisser une telle plume ?

Je pêche le soir sans grand espoir, plus pour faire des images depuis mon rocher favori. Je passe ensuite off the record de l’autre côté de l’île où je sais qu’il y a plus de chances et un énorme achigan (black bass en français) attrape ma mouche. La lutte est courte mais intense, il repartira avec une mouche et moi avec mon fil, vierge. Je passe la soirée à me dire qu’il va passer le reste de sa vie avec un hameçon dans la mâchoire à cause de moi. Peut-être moins pire que dans mon ventre ?

Reflets de soleil couchant sur le lac. Douce lumière du soir.

Pour fuir les moustiques, je prends le lac en soirée et je tente de suivre les huards qui sont bien plus rapides que moi. Ils sont curieux et je tente des prise de vue à beaucoup d’ISO et à main levé depuis un raft avec un 600 mm. Autant dire que c’est sportif et approximatif. À l’œil nu, je les distingue difficilement et je suis étonné d’arriver à capter quoi que ce soit dans ces conditions. On verra bien. J’aime ce moment où ils mettent la tête dans l’eau pour vérifier s’il y a des poissons avant de plonger. Une canne à pêche est tellement archaïque en comparaison.

Je m’endors en acceptant l’idée d’essuyer un orage dans la nuit. Les météos locales sont unanimes. La lune est rousse et douce, je n’ai pas le courage d’attendre les étoiles cette fois.

La lune. #MontreTaLune

Réagir ?

July 19, 2021 11:00 AM

July 18, 2021

David Larlet

Sachance

Ce n’est pas un hasard si les femmes sont les plus inquiètes des effets indésirables – si l’on en croit l’étude de la fondation Jean Jaurès. Les scandales sanitaires les plus récents ont eu des femmes pour principales victimes.

[…]

Il faut être aveugle pour ne pas voir que la défiance envers le vaccin se nourrit du discours pro-vaccin. Réduits à la condition d’« antivax » hystériques et illettrés, qui s’informent sur les réseaux sociaux plutôt que de lire le Monde ou d’écouter Karine Lacombe sur TF1, la population défiante envers le vaccin subit une nouvelle fois la violence que les sachants aiment infliger aux autres car il grandit d’autant leurs prétentions.

Comprendre la défiance envers le vaccin pour sortir de l’épidémie de Covid (cache)

Délit de sachance hier, orgueil de détenir une licence de biologie cellulaire et un master de bio-informatique. Et puis, d’une certaine manière, je prépare ma thèse en épidémiologie depuis un an aussi… pour rendre intelligibles les points de l’ANSM et les avis de la HAS. Que je vous encourage à lire si vous êtes sceptique.

Un besoin de comprendre, au moins socio(il?)logiquement, pourquoi la France se retrouve dans cette impasse. Passer outre la #CovidFatigue et la rationalité. Continuer de creuser. Encore. L’analyse de cette défiance est peut-être la clé pour faire germer d’autres comportements, créer des liens différents de ceux de la méfiance commune. Garder un mince espoir…

Quant au niveau de revenus, il joue de manière similaire face au vaccin contre le Covid que face aux vaccins en général. Les 10 % les plus riches sont moins hostiles au vaccin que les 50 % les plus pauvres. Ce qui compte alors n’est sans doute pas tant le niveau de revenu que l’appartenance à des réseaux de sociabilité qui informent les croyances et les pratiques.

[…]

Le débat sur l’obligation vaccinale des soignants fixe l’attention sur certaines catégories de personnels, les aides-soignant.e.s et les infirmier.e.s, et instille le doute sur leur capacité à adopter les bons gestes pour éviter les transmissions, remettant en cause leur professionnalisme.

« Les réticences face au vaccin contre le Covid sont socialement construites » (cache)

Cyniquement, c’est la doctrine incompréhensible du gouvernement associée à / causant des pratiques non collectives qui me permet d’être dans ces 10 % depuis plus d’un an. Il faut que j’apprenne à « vivre avec » ce paradoxe de l’in·utilité.

Tract manifestement anti-vaccination découvert sur un arbre dans le Parc d’à côté. Tract découvert sur un arbre dans le Parc d’à côté. Il y a beaucoup de français·es à Montréal. Trop ? (cache)

Voir aussi :


Avant publication, je croise cette citation sur Mastodon :

Je peux vivre avec le doute et l’incertitude. Je peux vivre sans savoir. Je pense qu’il est beaucoup plus intéressant de vivre sans savoir que d’avoir des réponses qui pourraient être fausses. J’ai des réponses approximatives, j’ai des croyances plausibles avec différents degrés de certitude sur différents sujets. Mais je ne suis absolument sûr de rien. Et il y a beaucoup de choses dont je ne sais absolument rien. Mais je ne suis pas obligé d’avoir une réponse. Je ne me sens pas effrayé par le fait de ne pas savoir.

Richard Feynman, partagé par Stéphane Klein


Les lois prohibitives ont tendance à renforcer ce qu’elles voudraient interdire. C’est le point sensible dont toutes les professions juridiques de l’histoire se sont servies pour assurer la stabilité de leur fonction.

Coda Bene Gesserit, Dune VI. La maison des mères, Frank Herbert


Réagir ?

July 18, 2021 11:00 AM

July 17, 2021

David Larlet

Long terme

On ne répond pas à leur question : quelles conséquences auront sur le long terme ces vaccins ? Cette interrogation revient chez toutes les personnes, que j’ai rencontrées ou que j’ai entendu interrogées dans les médias qui ne se vaccinaient pas. Elle n’est pas un échappatoire. Elle signe un conflit moral pour ces personnes. Le conflit entre prendre le risque de peut-être tomber gravement malade voire mourir, de contaminer des proches et des proches fragiles. Et celui de ne pas savoir pour soi — mais aussi collectivement — ce que donnera dans le temps cette vaccination massive avec des produits sur lesquels on a très peu de recul. Plutôt que de les culpabiliser, pourquoi ne répond-on pas à cette question des conséquences sur le long terme ?

Stigmatiser les non-vaccinés, est-ce bien responsable ? (cache)

Cette question est intéressante à un moment où le long terme est quand même sacrément mis en doute. S’inquiéter d’un vaccin alors qu’on mange et respire quotidiennement n’importe quoi tout en creusant notre propre sauna c’est assez… surprenant.

Mais soit, tentons d’y répondre. En préambule, la simulation la plus scientifiquement précise de la visualisation des bénéfices/risques à court terme du vaccin est celle-ci. Bien évidemment, on ne dispose d’aucun résultat d’étude à long terme (cache) donc ça se complique. Néanmoins, un ARNm se dégrade très rapidement dans l’organisme donc :

  1. soit il produirait des modifications irréversibles qui ne se révèleraient qu’à moyen terme (on a quand même 6 mois de recul sur une population énorme : 3 milliards !) ;
  2. soit cela viendrait de ce qui accompagne l’ARNm dans l’injection vaccinale.

Pour le 1., la biologie c’est du bricolage à tous les étages (c’est flippant). On dispose heureusement de nombreux mécanismes de rétro-action lorsque ça dérape (c’est presque rassurant). Est-ce que l’on n’est pas en train de jouer aux apprenti·es sorcier·es ? Bin, en fait, dès que l’on essaye de « sauver » une population vulnérable on est dans cette situation et c’est le cas depuis bien longtemps ! Césarienne, IRM, implant dentaire, lunettes, paracétamol, les exemples se retrouvent dans tous les quotidiens. Et ce ne sont que les exemples scientifiques, la vie en société, la solidarité, depuis que l’on a des tribus on joue le jeu de protéger les plus faibles pour un avenir en commun. Je pars un peu loin mais je crois que la défiance n’est pas que médicale / biologique, elle en dit long sur l’état d’une société. Au passage, si la crainte est d’introduire du matériel génétique dans notre organisme, l’ARNm du virus est bien plus long et avec des conséquences dont on sait dès à présent qu’elles ne sont pas cool (Covid long, etc).

Pour le 2., on ajoute d’autres ingrédients (cache) à la recette pour que l’ARNm ait une chance d’arriver jusque dans la cellule et produise la protéine Spike sur laquelle les défenses immunitaires vont pouvoir s’entraîner. Ce sont ces autres ingrédients qui sont susceptibles de déclencher une réaction allergique immédiate, et c’est la raison nous allons tou·tes passer 2×15 minutes de notre vie en 2021 à réfléchir à la vacuité de nos existences. Youpi !

Dans les deux cas, j’ai du mal à voir comment des effets secondaires latents pourraient tout à coup se manifester après des années. En tout cas, pas plus qu’un autre vaccin obligatoire sur lequel on a davantage de recul. Au passage, 95 % c’est très élevé mais ça reste différent de 100 %, donc oui il y a(ura) des personnes vaccinées qui attrape(ro)nt la Covid.

Est-ce que ça peut co-participer à dépasser un seuil dans une situation déjà affaiblie ? Certainement, et c’est la raison pour laquelle la population la plus vulnérable ne peut pas se faire vacciner, le rapport bénéfice/risque est trop faible. C’est aussi pour cela que le reste de la population se vaccine, il y a une part de solidarité dans l’acceptation de ce risque, aussi bénin soit-il pour les personnes bien portantes.

Tout cela étant dit, peut-on être pro-vaccination et contre le gouvernement ? Cette question reste ouverte, j’ai l’espoir que cela puisse être le cas mais je ne suis pas non plus naïf quant aux implications politiques qu’il y a autour de cette pandémie.

Le virus, lui, s’en lave les mains.

Voir aussi : « Oui mais on manque de recul… » : 10 arguments pour répondre aux questions SENSÉES des vaccino-sceptiques (et les rassurer) (cache)


[7 ans, juste après l’injection d’un vaccin pour la varicelle (obligatoire au Québec), aux infirmières]
— Est-ce que je suis mort ? C’est ça le Paradis ?!

Pour le coup, ça les a bien tuées 😅.


Les règles créent des fortifications à l’abri desquelles les esprits étroits édifient des satrapies. État de choses dangereux quand tout va bien, désastreux en temps de crise.

Coda Bene Gesserit, Dune VI. La maison des mères, Frank Herbert


Réagir ?

July 17, 2021 11:00 AM

July 16, 2021

David Larlet

Char

Antoine me demande un peu de contexte sur Combien coûte mon char ? et c’est l’occasion de revenir sur cette notion de comptabilité et aussi pourquoi j’ai finalement fait ce choix.

Avoir un véhicule motorisé n’est pas un plaisir, c’est même plutôt un danger. On a pu s’en passer avec le sourire pendant 4 ans à Montréal mais on s’est un peu trouvés démunis lorsqu’il fallut accompagner l’enfant à l’école l’hiver alors que la prise des transports en commun devenait problématique #pandémie.

Pourquoi pas le vélo ?

Il y a 3 mois pendant lesquels c’est critique en raison du froid et de ses conséquences (engelures, glissades, visibilité, etc) mais c’est surtout pour protéger le matériel que je ne retiens pas cette option. Le sel/sable déversé sur les routes et les voitures qui le projettent détérioreraient le matériel trop rapidement et j’en ai bien besoin les 9 autres mois ! Peut-être qu’au moment où il y aura une piste cyclable sécurisée depuis le pallier jusqu’à l’école cela changera. Ça s’en vient (cache) et je m’en réjouis.

En imaginant devoir en changer tous les 2/3 ans pour l’usure prématurée, j’ai beaucoup hésité avec un fatbike (à assistance électrique) mais l’enfant restait trop bas en arrière. Il faut voir les vagues de sloche qu’une voiture peut produire par ici.

Pourquoi une grosse et vieille voiture thermique ?

Je voulais le moins d’électronique possible et plutôt prendre un vieux véhicule robuste qui me permette de sortir d’un banc de neige et peut-être à terme de la ville. Il y a aussi le fait que les routes québécoises étant ce qu’elles sont, non seulement ça secoue pas mal mais ça devient rapidement dangereux si t’es obligé de slalomer entre les nids de foule #ironème. Enfin, il y a un côté militant à ne pas acheter un véhicule neuf. Il y a suffisamment de voitures sur cette planète, n’en déplaise aux boomers du quartier qui s’achètent la dernière Tesla pour avoir bonne conscience tout en revendant leur SUV à celleux qui n’en ont pas les moyens (et qui seront ensuite davantage taxés sinon c’est moins drôle).

Autre point positif : elle chauffe et consomme beaucoup. Ce qui signifie que je rechigne à faire des longs trajets avec et que cela devient physiquement perceptible que je fais partie du problème si je la prends l’été. J’essaye également d’avoir la conduite la plus économe possible avec ce véhicule, d’autant que le prix de l’essence a augmenté de 40 % depuis son achat…

Bilan après 9 mois ?

Je m’attendais à ce que ça nous coûte cher et je n’ai pas été déçu. Notamment car il y avait beaucoup de pièces rouillées (merci le sel) que je n’avais pas prises en considération comme étant des dépenses imminentes. J’aurais au moins appris un peu de mécanique… mais c’est clairement la catégorie des réparations qui plombe le budget.

Cette comptabilité me permet aussi de comparer le coût avec celui potentiel d’une voiture louée pour quelques mois d’hiver. Ça pourrait devenir une option à moyen terme.

Un point positif comparé à la location ponctuelle, c’est que ce soit moins la course pour aller chercher/ramener le véhicule, ce qui ajoutait un autre style de stress et de fatigue aux sorties. Je peux aussi partir plus tôt dans la journée, m’adapter à mon propre rythme.

Note : si vous devez faire votre propre outil, je vous recommande d’attribuer une date à chacun des évènements, c’est la base mais je ne l’ai pas fait sur certaines écritures et je l’ai regretté par la suite. C’est notamment limitant pour des représentations graphiques pertinentes.

La survie de l’individu, de l’espèce et de l’environnement, voilà ce qui motive l’être humain. On observera que l’ordre d’importance varie au cours de la vie. Qu’est-ce qui réclame le plus d’attention à un âge donné ? Le temps qu’il fait ? L’état de la digestion ? Éprouve-t-il (ou elle) réellement quelque chose pour moi ? Tous ces appétits variés que la chair est capable de ressentir et peut raisonnablement espérer satisfaire. Quelles autres choses pourraient avoir de l’importance ?

À Hwi Noree, La Voix de Leto II, Dar-es-Balat, Dune V. Les Hérétiques de Dune, Frank Herbert


Réagir ?

July 16, 2021 11:00 AM

July 15, 2021

David Larlet

Nocturne

But hot spells that take locals by surprise remain a concern, especially in cities. A phenomenon called the urban heat island effect can raise temperatures in areas with lots of heat-holding concrete and a dearth of trees by several degrees compared to surrounding areas. That means densely packed metropolises can fall into the danger zone while folks in the suburbs feel fine.

How heat can kill you (cache)

Je me demandais l’autre fois si l’espèce humaine n’allait pas devoir devenir nocturne pour pouvoir rester active au moment où les températures sont vivables. Avec des dortoirs climatisés pour les urbains le jour, le mode de vie diurne deviendra peut-être un luxe.

Compte-tenu du nombre d’espèces que nous avons rendues nocturnes par notre présence et nos activités, ce ne serait qu’un juste retour des choses que nous y soyons contraint·es à notre tour.

J’ose parfois espérer que Dune ne soit pas un roman d’anticipation…

The costs of inaction are also already playing out in American life. More than 100 people were killed by the oppressive heat in Oregon last month, part of a larger record-breaking heat dome event that cumulatively caused more than 800 deaths across the Pacific Northwest.

“What can I do?” Anything. (cache)


Réagir ?

July 15, 2021 11:00 AM

July 14, 2021

David Larlet

Livre ouvert

Another Facebook engineer used his employee access to dig up information on a woman with whom he had gone on a date after she stopped responding to his messages. In the company's systems, he had access to “years of private conversations with friends over Facebook messenger, events attended, photographs uploaded (including those she had deleted), and posts she had commented or clicked on,” the book said. Through the Facebook app the woman had installed on her phone, the book said, the engineer was also able to see her location in real time.

Facebook Fired Dozens Over Abusing Access to User Data, New Book Says (cache)

Si quelqu’un·e qui m’est proche était employé·e de Facebook (et si j’utilisais cet outil), je serais quand même prudent. C’est valable pour pas mal d’autres réseaux et outils en ligne mais celui-ci est particulièrement utilisé… et utilisable.

Dans les épisodes précédents et nombreux.

#DeleteFacebook.


Réagir ?

July 14, 2021 11:00 AM

July 13, 2021

David Larlet

ActivityStreams

On prend le temps avec La Bécasse d’explorer ensemble l’idée d’avoir un générateur de Toots statique pour Mastodon. J’avais commencé en solo sans grand succès l’année dernière car je n’avais pas compris deux pré-requis :

  1. Ce protocole s’appuie sur du push, à chaque publication il faut faire un POST sur l’inbox de chacun de ses followers.
  2. Il faut pouvoir répondre aux requêtes des personnes qui souhaitent suivre le compte pour que le lien soit fait (et stocker l’identifiant de ce follower, cf. 1.).

Autant dire que pour du statique et donc plus ou moins asynchrone, ça n’est pas gagné ! J’étais pas loin d’abandonner lorsque La Bécasse m’indique qu’il est tout à fait possible de générer une Note sur laquelle interagir (repouet par exemple) en utilisant la recherche de mastodon.social pointée vers le fichier json qui va bien. Après de multiples essais/erreurs (grr cache), on finit même par trouver comment mettre un autre compte en copie pour participer aux échanges qu’il peut y avoir au sujet d’une publication via le tag de "type": "Mention".

J’hésite entre proposer une URL dédiée ou faire de la négociation de contenu sur la même URL ce qui pourrait faciliter le partage par d’autres personnes.

Note : les 3 jours suivants, je tente des choses à ce sujet et il semble y avoir toujours un blocage difficile à investiguer, probablement lié à la négociation de contenu justement… ça serait pas mal d’avoir un log mais ça nécessiterait probablement d’installer un serveur Mastodon.

Masto 2 - 0 David.

Tel se présente l’univers impressionnant de la magie qu’il est constitué non pas d’atomes mais uniquement de mouvements et de vibrations. En son sein, il convient d’abandonner toute croyance aux barrières qui font obstacle à la compréhension. La notion de compréhension elle-même est à écarter, cet univers n’étant ni visible, ni audible, ni décelable par aucun moyen fixe de perception. C’est le vide ultime où aucun écran préalable n’existe sur lequel puissent être projetées des formes. Il ne connait qu’un seul mode de conscience et c’est l’écran de projection des images. L’imagination ! Ainsi, l’on apprend véritablement ce que signifie être humain, être un créateur d’ordre, de formes et de systèmes harmonieux, être, en somme, l’organisateur du chaos.

Manuel des Atréides, Archives du Bene Gesserit, Dune V. Les Hérétiques de Dune, Frank Herbert


Réagir ?

July 13, 2021 11:00 AM

July 12, 2021

David Larlet

Blame

La mémoire ne recrée jamais la réalité. Elle la reconstitue. Et tout reconstitution modifie l’original en devenant elle-même un cadre de référence externe obligatoirement imparfait.

Manuel du Mentat, Dune V. Les Hérétiques de Dune, Frank Herbert

J’ai beau essayer de faire attention, il y a des fois où je me foire grave. Aujourd’hui, j’ai mis la pression sur une victime (qui n’avait rien demandée) au lieu d’accepter ma confrontation avec l’oppresseur (qui est mon problème en tant qu’aspirant allié). C’est frustrant car je ne pensais pas pouvoir encore faire ça, ma route est encore longue. J’espère pouvoir me rattraper mais c’était quand même très indélicat de ma part…

Je consigne cela ici pour ne pas l’oublier trop vite.

Merci Thomas.

L’oubli… tel est votre destin. Toutes les anciennes leçons de la vie, vous les perdez, vous les gagnez, puis vous les reperdez et vous les regagnez encore.

Leto II, La Voix de Dar-es-Balat, Dune V. Les Hérétiques de Dune, Frank Herbert


Réagir ?

July 12, 2021 11:00 AM

July 11, 2021

David Larlet

Lebensraum

The quest for German domination was premised on the denial of science. Hitler’s alternative to science was the idea of Lebensraum. Germany needed an Eastern European empire because only conquest, and not agricultural technology, offered the hope of feeding the German people. In Hitler’s “Second Book,” which was composed in 1928 and not published until after his death, he insisted that hunger would outstrip crop improvements and that all “the scientific methods of land management” had already failed. No conceivable improvement would allow Germans to be fed “from their own land and territory,” he claimed. Hitler specifically — and wrongly — denied that irrigation, hybrids and fertilizers could change the relationship between people and land.

[…]

As exotic as it sounds, the concept of Lebensraum is less distant from our own ways of thinking than we believe. Germany was blockaded during World War I, dependent on imports of agricultural commodities and faced real uncertainties about its food supply. Hitler transformed these fears into a vision of absolute conquest for total security. Lebensraum linked a war of extermination to the improvement of lifestyle. The chief Nazi propagandist, Joseph Goebbels, could therefore define the purpose of a war of extermination as “a big breakfast, a big lunch and a big dinner.” He conflated lifestyle with life.

The Next Genocide (cache)

Cet article met en rapport l’idéologie nazie et l’auto-suffisance avec un angle qui ne m’est pas familier. Je n’avais pas pris conscience de cette prépondérance dans la doctrine que je voyais bien davantage centrée sur la race que sur l’alimentation du peuple. La mise en lumière sur ce qui est en train de se passer dans le monde — aujourd’hui — à ce sujet est assez éloquente.

La guerre de l’agriculture, et donc de l’eau (aussi virtuelle soit-elle), ne fait que s’intensifier.


Réagir ?

July 11, 2021 11:00 AM

July 10, 2021

Karl Dubost

isba à katase

Enfant marchant dans une rue de Katase Enoshima. Katase-Enoshima, Japon, 10 juillet 2021

La plupart des hommes sont bien trop occupés d'eux-mêmes pour être méchants.
— Humain, trop humain, Friedrich Nietzsche, urn:isbn:978-2-0812-7999-5

Cette maison rose dans la rue principale de Katase-Enoshima, me donnait des envies d'espace, de jardin et de végétation. Je voyais déjà des bouleaux, une taiga et des fleurs de champs tout autour. La voie ferrée de la Enoden avait disparu et les autres maisons. C'est presque si je pouvais entendre une ballade russe.

July 10, 2021 02:59 PM

David Larlet

Eau virtuelle

L’accaparement de l’eau n’est pas le seul marché connexe, il y a aussi l’eau virtuelle, c’est-à-dire l’eau utilisée pour produire des biens manufacturés — des vêtements aux ordinateurs — et celle intégrée dans la production agricole — du bœuf au blé en passant par le riz. La plupart de ces activités sont très gourmandes en eau, dont on dit d’ailleurs qu’elle est « consommée », ce qui signifie qu’elle n’est pas retournée à son bassin versant. Lorsque la marchandise est exportée ou même seulement déplacée ailleurs dans le pays, l’eau est exportée aussi. L’eau virtuelle constitue la majorité des déplacements d’eau dans le monde, même si l’on croit à tort que les exportations d’eau se font par les pipelines, les aqueducs et les canaux.

De nombreux pays riches conservent leur eau en misant sur l’importation de marchandises qui en nécessitent une grande quantité. Certains aliments, comme les bananes et le café, ne peuvent être produits dans des climats plus froids et doivent donc être importés, mais un nombre croissant de pays utilisent la terre et l’eau des pays étrangers pour s’approvisionner même en produits de première nécessité qu’ils pourraient très bien produire eux-mêmes. Lorsqu’un pays import une kilo de blé plutôt que de le produire chez lui, par exemple, il économise environ 1 350 litres de ses propres ressources en eau. Même si, en théorie, le commerce de l’eau virtuelle pourrait permettre aux pays riches en eau d’exporter les marchandises qu’ils produisent dans les pays qui ont de faibles réserves, la réalité en est tout autre. En fait, les pays riches assurent la sécurité de leur eau en cultivant leur nourriture à l’étranger pour ensuite l’importer.

À qui appartient l’eau ?, Maude Barlow

J’apprends beaucoup de choses grâce à ce livre, notamment dans le contexte canadien (tout en lisant Dune). Je n’avais pas conscience de cette notion d’eau virtuelle permettant de conserver ses propres ressources au détriment des pays pauvres. C’est fabuleux.

Combien de litres pour la machine sur laquelle je suis en train d’écrire ces mots ?


Réagir ?

July 10, 2021 11:00 AM

July 09, 2021

Karl Dubost

brique dans le cœur

une brique dans une main. Tsujido, Japon, 9 juillet 2021

On honore universellement les actes d'amour et de sacrifice de soi au profit du prochain, où qu'ils se donnent à voir. On accroit par là l'estime des choses qui sont aimées ou pour lesquelles on se sacrifie de cette manière : bien qu'en elles-mêmes, elles n'aient peut-être guère de valeur.
— Humain, trop humain, Friedrich Nietzsche, urn:isbn:978-2-0812-7999-5

Les briques s'étalaient au pied du mur de l'école. Les ouvriers avaient déjà monté l'échafaudage depuis quelques jous. J'ai hésité. J'ai regardé longtemps ces briques en tas. Et puis j'y suis retourné. J'ai demandé à la directrice de son école. Est-ce que je peux en prendre une ? Plus d'une si vous voulez, me répond-t-elle. Je n'en prends qu'une seule. La brique dans la main, son poids, sa matière rapeuse, les yeux grand ouverts et aveugles, je ne suis plus là, loin dans mes pensées.

J'étais agé de 5 ans quand ils ont détruit les vieux laboratoires en brique de l'hôpital Charles Nicolle. Tant de gâchis dans cette destruction. Nous avions récupéré des éprouvettes, des tubes à essai et des portes tube à essai en bois, des produits chimiques dans des bocaux, des pipettes en verre, des ballons, des bouchons de liège, des Erlen, et tant de choses qui ont été brisées par les pinces métalliques et les boules de démolition. Je dois avoir encore quelques spécimens dans le grenier de La Grange.

Et puis il y avait les briques… les vieilles briques cuites artisanalement. Certaines ont été récupérées et sont toujours dans les murs de La Grange.

Donc ce matin, cette brique de l'école, je l'ai gardée. Cela ne pouvait pas être possible autrement. En rentrant à la maison je l'ai posé sur l'une des étagères de la bibliothèque.

une brique en face de livres. Tsujido, Japon, 9 juillet 2021
  • Japon et le fax
    The move would enable more people to work from home, it said, citing concerns that too many people were still going to the office during the coronavirus pandemic to send and receive faxes.
  • 6 people share what it’s like to live with ADHD
    When I’m not on medication, my focus lasts 60 seconds—my mind feels like it has 150 tabs open all at once so I regularly have a lot of overpowering ideas and thoughts, and I feel overwhelmed. The disorder also impacts my short-term memory and expressing emotion can be difficult.
  • Voici ce que de nombreuses maisons proposent à Tokyo comme environnement. Des fenêtres donnant directement sur le mur d'une autre maison, où si on étend le bras, on peut toucher la maison. Intérieur d'une maison à Tokyo

July 09, 2021 02:59 PM

David Larlet

Balle

So 99% of what you’re doing when you’re behind the wheel of a car is attempting to not commit homicide.

This is a useful point to keep in mind whenever you read about the imminent arrival of “self-driving cars”. Because when tech folks tell you they’re building a self-driving car, what they’re really promising is to make a self-driving bullet that can weave through city streets without hitting anyone.

Kind of clarifies the stakes, doesn’t it?

Self-Driving Cars are Self-Driving Bullets (cache)

Je trouve cette métaphore assez juste… qui rendrait caduque la plupart des discussions sur le port d’armes. De là à dire que c’est une balle d’argent (cache), il n’y a qu’un pas 🙃. La mienne est même probablement plaquée or.


Réagir ?

July 09, 2021 11:00 AM

July 08, 2021

Karl Dubost

prendre racine

racine aérienne d'une plante. Tsujido, Japon, 8 juillet 2021

La tromperie de soi doit exister pour que les uns comme les autres exercent un effet imposant. Car les hommes croient à la vérité de ce qui est cru avec une force manifeste.
— Humain, trop humain, Friedrich Nietzsche, urn:isbn:978-2-0812-7999-5

Je ne l'ai pas vu pousser. Je ne sais pas exactement quand elle a émergé. Une racine a percé dans le corps de la monstera. Une vieille photo du 17 juin, elle était dans le pot d'origine quand je l'ai achetée et il n'y avait pas de racine. Je l'avais acheté le 21 mai. Depuis que je l'ai rempotée, elle ne cesse de grandir. Je pense qu'il me faudra la rempoter de nouveau au printemps prochain.

Et si j'y crois suffisamment, je sais que la plante pourra absorber la maison et peut-être vivrons-nous dans une cabane dans une monstera. J'ai des rêves de liliputiens.

  • 1998: Open Season with Mozilla, W3C’s DOM, and WaSP
    It may seem like Microsoft won the browser war (despite the court case), but looking back we can see that 1998 was the year the web started to open up. It was when open source projects like Mozilla and open standards like DOM began to steer the web towards a more open, equitable future. It was also the year that a coalition of independent web developers arrived on the scene to promote open standards — The Web Standards Project (WaSP). All of these developments would impact the web’s direction for years to come.
  • Back to the Bad Old Days of the Web
    Much to my chagrin, the browser wars are back. […] But this is changing. As we move more applications to the web, we’re asking browsers to do much more than render content. Some apps work better in some browsers than others. Most these days seem to target Chromium-based browsers.

July 08, 2021 02:59 PM

David Larlet

Copilot

GitHub recently announced a tool called Copilot, a tool which uses machine learning to provide code suggestions, inciting no small degree of controversy. One particular facet of the ensuing discussion piques my curiosity: what happens if the model was trained using software licensed with the GNU General Public License?

Is GitHub a derivative work of GPL’d software? (cache)

Les réactions ont été assez salées (cache) — et à juste titre ! — suite à cette annonce, et je ne parle même pas des bugs fâcheux (cache) lors de cet apprentissage. Pour ma part, ça m’a fait glousser que Microsoft fasse du blanchiment de code sous GPL, mais c’est probablement car je commence à me faire vieux.

Il y a tout de même une approche séduisante à imaginer une façon hybride de produire du code. J’y vois un parallèle avec les échecs et le fait que ce soit la combinaison humain + machine qui devienne la plus puissante (passé un certain niveau permettant de comprendre les propositions de l’ordinateur, c’est une condition importante). Il n’y a probablement pas tout à jeter dans cette exploration, j’aimais bien aussi l’idée d’importer directement depuis StackOverflow sans même savoir ce qu’il y a dans la fonction. De batteries included à copy-pasta included, cela introduit une notion de confiance sociale et technique :-).

Je n’en reste pas moins fidèle à SublimeText, j’ai besoin d’un éditeur fonctionnel et rapide.

À mon sens, les réformateurs ont causé plus de tort à eux seuls que n’importe quelle autre force dans toute l’histoire humaine. Montrez-moi quelqu’un qui déclare : « Tout cela doit être changé » et vous aurez devant vous une tête gonflée d’intentions pernicieuses qui n’ont aucun autre exutoire. Ce que nous devons au contraire nous efforcer de faire toujours, c’est découvrir les cours naturels des choses et nous y insérer sans heurt.

Révérende Mère Taraza, Extrait d’une convention, Dune V. Les Hérétiques de Dune, Frank Herbert


Réagir ?

July 08, 2021 11:00 AM

July 07, 2021

Karl Dubost

bonté postale

Boite aux lettres rouges de la poste au Japon. Tsujido, Japon, 7 juillet 2021

L'économie de la bonté est le rêve des utopiques les plus audacieux.
— Humain, trop humain, Friedrich Nietzsche, urn:isbn:978-2-0812-7999-5

Sur mon vélo, je passe en face d'une boite aux lettres. Déjà derrière moi et pourtant toujours dans mon esprit. Je pense aux plantes qui l'entourent, à la profusion végétale de la saison des pluies. Je décide de rebrousser le chemin et puis du milieu de la route, je prends une photographie de la boite aux lettres.

J'aime la générosité du geste que nous faisons quand nous déposons une lettre dans la fente. Je ne pratique pas assez souvent ce geste. Je veux en prendre une habitude plus grande plus systématique. Le bouillon de la vie, les pensées diurnes me donnent l'excuse désagréable d'oublier cette bonté simple.

Et pourtant, j'aime tant recevoir.

  • The Regular Expression Edition

    The term itself originated with mathematician Stephen Kleene. In 1943, neuroscientist Warren McCulloch and logician Walter Pitts had just described the first mathematical model of an artificial neuron, and Kleene, who specialized in theories of computation, wanted to investigate what networks of these artificial neurons could, well, theoretically compute.

  • Luo Yang

    Shanghai: Since 2008, Luo Yang has led her audience into the homes of the many girls who’ve inhabited her personal project of the same title. These rooms, located all across China, have witnessed these girls’ lives, moments of their love and growth. But when we try to distinguish the details of their rooms, we find that Luo has a knack of selectively focusing on her girls, obscuring the interior decorations that become a simple background. After I’ve finished this interview, I realise that Luo, a self-proclaimed minimalist, has already left us clues in these images as to her own life and nature.

    En vidéo, elle parle de son appartement au cœur des immeubles de Shanghai.

  • Notarize a Command Line Tool with notarytool

  • Suite à une discussion avec Olivier à propos de <cite>Humain, Trop humain</cite>, il m'écrit s/blog/aphorismes/ dans un message. Il y a définitivement un élément familier dans les aphorismes, que l'on retrouve aussi dans ce passage :

    Sans évoquer ici les différents enjeux terminologiques qui ont pu animer ces débats, il est bon de rappeler néanmoins l’intérêt accru, depuis plusieurs décennies, pour l’écriture du fragment comme genre ayant ses propres codes.

    L’interrogation porte donc bien sur le côté fragmenté de l’aphorisme. Ce dernier peut-il être rangé dans cette nébuleuse que constituent les écritures fragmentées, éclatées ? La question a fait l’objet de nombreux essais et colloques pour tenter de cerner ce « phénomène fragmentaire » dont la doxa s’est emparée en multipliant les approches, les gloses et les commentaires souvent d’ailleurs à l’envi. Il semble néanmoins possible de s’accorder sur la partition établie, pour en baliser les contours, entre écriture ouverte et fermée. Dans cette optique, le fragment participerait d’une démarche scripturale ouverte, volontairement morcelée laissant au lecteur une liberté combinatoire et en quelque sorte extrapolatoire. Quant à l’aphorisme, qu’il soit moralisateur ou ironique, il se rapprocherait plutôt de la fermeture, de l’écrit clos sur lui-même, étant d’une certaine façon définitif et assertif.

July 07, 2021 02:59 PM

July 06, 2021

Karl Dubost

monstera

Feuille de la plante Monstera. Tsujido, Japon, 6 juillet 2021

Le Troyen et le Grec, chez Homère, sont tous les deux bons. Ce n'est pas celui qui nous inflige un dommage, mais celui qui est méprisable, qui est tenu pour mauvais.
— Humain, trop humain, Friedrich Nietzsche, urn:isbn:978-2-0812-7999-5

La Monstera Deliciosa a une qualité intéressante. Je l'ai achetée il y a quelques semaines. Trois nouvelles feuilles sont sorties depuis l'achat. Elle suit toujours le même procédé. La feuille la plus récente émerge complètement roulée depuis la dernière feuille. Chaque fois, la nouvelle feuille était plus grande que la précédente.

Je suis curieux de savoir quel espace et taille va-t-elle occuper au final. Je rêve d'une grande feuille qui couvrirait la totalité de la maison pour protéger de la pluie.

J'invite son envahissement, son désir d'espace.

July 06, 2021 02:59 PM

David Larlet

Bloguisme

Vous connaissez cette injonction à « ouvrir un blog » dès qu’un thread Twitter fait plus de trois phrases. J’accepte de plus en plus que les personnes puissent être davantage à l’aise pour écrire dans un environnement où il y a leur(s) communauté(s) et leurs habitudes d’énonciation (mème, etc). Avoir un blog, cela peut être une charge cognitive et émotionnelle assez forte et je respecte le choix de vouloir s’en passer. Sans même mentionner la complexité technique associée.

Est-ce que l’on m’invective à écrire un livre à chaque billet de blog ? Non, et je ne m’y soumettrais de toute façon pas car ce n’est pas mon moyen d’expression. Un autre tempo, une autre fabrique, probablement d’autres lecteur·ices aussi. Quel que soit le moyen d’expression, le principal me semble être de rester accessible au plus grand nombre (et encore ?).


Je lisais par ici (cache) : si c’est contraint, c’est pas du soin. De quoi méditer dans plusieurs contextes.


Oh et si on parle d’espace plus pérenne, j’arrive davantage à récupérer le contenu de tweets qu’un billet sur Medium avec la bouillie de HTML qui est produite par cette plateforme…

Note : ces -ismes de juillet sont autant d’auto-critiques.

Tout naturellement, ceux qui ont le pouvoir cherchent à empêcher le développement de la recherche « sauvage ». La quête insatiable de la connaissance a toujours produit, de mémoire d’homme, des concurrents indésirables. Ce que veulent les gens en place, ce sont des « progrès controlés », qui ne donneront naissance qu’à des produits et des idées aisément maîtrisables et qui, chose très importante, permettront que la plus grande partie des bénéfices soit recueillie par des investisseurs appartenant au système. Malheureusement, ce n’est pas un univers de hasard, soumis à des variables relatives, qui va leur donner l’assurance de ces « progrès contrôlés ».

Réflexion sur les Ixiens, Archives du Bene Gesserit, Dune V. Les Hérétiques de Dune, Frank Herbert


Réagir ?

July 06, 2021 11:00 AM

July 05, 2021

Karl Dubost

tokyo life

Agrume jaune sur le sol dans un chemin humide, fougères à travers la clôture. Tsujido, Japon, 5 juillet 2021

Donc : c'est parce que l'homme se considère comme libre, et non pas parce qu'il est libre, qu'il éprouve repentir et remords
— Humain, trop humain, Friedrich Nietzsche, urn:isbn:978-2-0812-7999-5

Précédemment…

L'attente. Nous attendons la réponse pour un appartement à Tokyo. Pendant que j'ai encore la mémoire fraîche, j'ai gardé des notes de nos étapes jusqu'à aujourd'hui. Les recherches, les visites, les réalisations.

Les choses que nous apprenons qui semblent folles :

  • Dans tous les grands immeubles modernes de Tokyo, il est autorisé un unique vélo par famille ?!
  • Certains immeubles à appartement ont des concierges à un comptoir qui ressemblent au kiosque d'information des grands magasins. Cucu et inutile.
  • Certains appartements proposent des appartements avec des pièces sans fenêtres.
  • À Takinogawa, le 10eme étage donne sur une autoroute.
  • L'autoroute est très bruyante même à 3 ou 4 blocs de celle-ci.
  • Un appartement dans un immeuble donne une vue juste au dessus d'une station service, même au 7eme étage, les bruits et les odeurs atteignent l'appartement.
  • Les maisons dans les petites rues ont très souvent leurs fenêtres collées aux maisons environnantes.
  • Nous prenons l'habitude d'observer les maisons du voisinage immédiat pour comprendre le tissu de la communauté avec laquelle il faudra interagir. Beaucoup du Tokyo dense est composé de vieilles maisons insalubres habitées par des vieux qui ont tous vécu ensemble depuis longtemps.
  • Maisons insalubres proches du lieu d'habitation signifient aussi risque de feu en cas de tremblement de terre.
  • Nous tentons de comprendre les zones d'évacuations.
  • Nous étudions les cartes de stabilité des sols en cas de tremblement de terre et les zones d'inondations à cause des rivières environnantes.
  • Nous réfléchissons à la distance à vélo de l'école pendant les jours de pluie et les jours sans pluie.
  • Et dans quel sens prendre la ligne de métro à l'inverse du trajet quotidien des travailleurs ou dans le sens.
  • Quels sont les commerces de proximité ?
  • A Sustainable Internet for All

  • The Story is a Forest: Narratives with Mass Resonance

    One environmental movement that focuses on re-imaging prosperity is Degrowth. Degrowth emphasizes the need to reduce production and consumption in the Global North and advocates for a socially just and regenerative society with well-being as indicator of prosperity instead of GDP. Well-being can include, for example, life expectancy and self-reported life satisfaction and happiness.

  • Year Break

    There is, however, something to be said for realizing that mopping the kitchen floor can be one of the highlights of a working day (if only because it feels like I’m accomplishing something).

    Je compatis et comprends.

  • TIL : The best regex trick. Le principe est de sélectionner tous les cas mais de n'en traiter qu'un seul.

July 05, 2021 02:59 PM

David Larlet

Ano(r)malisme

Se dire qu’une expérience singulière n’est pas reproductible car le contexte était trop particulier. J’ai souvent croisé ce schéma de pensée, notamment dans le contexte professionnel. C’est triste car ça referme brutalement des portes à peine entrouvertes.

Un contexte se crée et se façonne — disent les privilégié·es — mais il faut pour cela être suffisamment en (in)sécurité. Un entre-deux génère un statu quo.

La bureaucratie est la mort de l’initiative. Il n’est rien que des bureaucrates haïssent plus que l’innovation, en particulier celle qui produit de meilleurs résultats que les vieilles routines traditionnelles. Les améliorations font toujours paraître ineptes ceux qui se trouvent au sommet de la pyramide. Et qui prend plaisir à avoir l’air inepte ?

Guide des Essais et Erreur dans l’Art de Gouverner, Archives du Bene Gesserit, Dune V. Les Hérétiques de Dune, Frank Herbert


Réagir ?

July 05, 2021 11:00 AM

July 04, 2021

Karl Dubost

ce que nous sommes

Vélo enveloppé par des plantes. Tsujido, Japon, 3 juillet 2021

S'il est établi que la superficialité de l'observation psychologique a tendu et continue sans cesse à tendre les pièges les plus dangereux au jugement et au raisonnement humain, on a besoin à présent de cette persévérance de travail qui ne se lasse pas d'empiler pierre sur pierre, caillou sur caillou, on a besoin de la sobre bravoure pour ne pas avoir honte d'un travail aussi modeste et ne pas donner la moindre prise au dédain à son égard.
— Humain, trop humain, Friedrich Nietzsche, urn:isbn:978-2-0812-7999-5

Aujourd'hui, nous avons décidé de postuler à l'un des appartements que nous avons visité. Une enquête individuelle est réalisée par une agence. Nous partageons de nombreux détails de la vie privée. La tension se détermine entre ce que nous sommes et ce qu'ils veulent savoir : la solvabilité, la réputation, le risque pris pour eux.

Je suis atypique au Japon et il leur faudra probablement torturé les cases de leur forme pour pouvoir comprendre la géométrie de mon existence. Étranger, travaillant à distance, pas de feuilles de salaire puisque Mozilla n'a pas de présence au Japon, mais un contrat par une agence intermédiaire, pas de téléphone mobile (au Japon !!!).

Espérons tout de même que cela pourra fonctionner. Et si j'avais été socialement moins favorisé ? Ce processus permet de prendre conscience un peu plus des privilèges de ma couleur de peau, de l'industrie dans laquelle je travaille, de mon histoire culturelle et sociale.

Tout ce que nous sommes et tout ce que nous pouvons être est déterminé par nos choix de vie et les aléas des parcours que nous avons empruntés, de l'ermite à la vie de famille, du voyageur au sédentaire, de la précarité à la stabilité. Il n'y a pas d'égalités et c'est bien pour cela que nous avons besoin de systèmes permettant d'arrondir les coins de ceux qui en ont le plus besoin.

  • Little Alchemy. Attention ! Forte dépendance possible. Amusant de jouer avec un enfant.

July 04, 2021 02:59 PM

July 03, 2021

Karl Dubost

planer librement

escargot sur un mur. Tsujido, Japon, 3 juillet 2021

Au contraire, un homme dont sont tombés les liens habituels de la vie au point qu'il ne vit plus désormais que pour toujours mieux connaître, doit pouvoir renoncer sans envie ni contrariété à presque tout ce qui pour les autres hommes a de la valeur, planer librement, sans peur, au-dessus des hommes, des mœurs, des lois, et des estimations établies des choses, doit lui suffire, comme constituant l'état le plus désirable. Il communique volontiers la joie prise à cet état, et il n'a peut-être rien d'autre à communiquer, — ce qui comporte certes une privation de plus, un renoncement de plus. Mais si l'on veut malgré tout davantage de lui, il désignera, en secouant la tête avec bienveillance, son frère, l'homme d'action libre, et peut-être ne dissimulera pas un soupçon de raillerie : car la « liberté » de ce dernier est quelque chose de tout à fait spécial.
— Humain, trop humain, Friedrich Nietzsche, urn:isbn:978-2-0812-7999-5

Entre la pluie et la chaleur, nous oublions nos faiblesses.

July 03, 2021 02:59 PM

David Larlet

Orthographisme

« La Convivialité » est un moment ludique et instructif sur notre rapport à l’orthographe, alors que le sujet n’est pas nécessairement des plus attrayants mais toujours des plus clivants : c’est quand on aborde la possibilité de sa réforme que les réactionnaires sortent du bois. Une passion pour certains et un chemin de croix pour d’autres, l’orthographe s’inscrit comme un évaluateur tout le long de notre scolarité alors que son évolution est faite d’erreurs et d’incompréhensions, de raccourcis et d’illogismes. Bref, l’orthographe française, par sa complexité est un marqueur social qui permet de faire le tri.

La Convivialité (cache)

On dirait que je suis sur une série non préméditée (et probablement influée tout de même). J’essaye d’y voir une façon de remettre en question mes propres biais.

Je suis assez snob pour penser que la typographie est de la politesse alors imaginez ce qu’il se passe dans mon cerveau lorsque je vois des fautes d’orthographe ou de grammaire, a fortiori lorsque ce sont les miennes !

Et pourtant, je suis bien conscient d’avoir eu le privilège de pouvoir prendre le temps d’apprendre ces règles et de les appliquer au quotidien en écrivant et en lisant plus que la moyenne (je crois).

Se retenir de blâmer la personne mais voir cet écart comme la concrétisation d’une inégalité systémique. Un autre type de combat… et de prise de soin.


Réagir ?

July 03, 2021 11:00 AM

July 02, 2021

Karl Dubost

incertitudes

fenêtre encombrée. Tsujido, Japon, 1er juillet 2021

Plus il est chargé, pense-t-on, et plus le vaisseau de l'humanité a un fort tirant d'eau ; on croit que plus l'homme pense profondément, plus il sent délicatement, plus il a une haute estime de lui-même, plus la distance qui le sépare des autres animaux augmente, — plus il apparaît comme le génie parmi les animaux — et plus il se rapproche de la véritable essence du monde et de sa connaissance : il le fait réellement aussi à travers la science, mais il pense le faire encore plus à travers ses religions et ses arts. Ceux-ci sont certes une fleur du monde, mais ne sont certainement pas plus proches de la racine du monde que ne l'est la tige : on ne peut absolument pas mieux comprendre l'essence des choses en partant d'eux, bien que presque tout le monde le croie.
— Humain, trop humain, Friedrich Nietzsche, urn:isbn:978-2-0812-7999-5

Entre deux mondes, les incertitudes bouillonnent.

July 02, 2021 02:59 PM

David Larlet

Parisianisme

Le parisianisme est un terme péjoratif français qui désigne une attitude, perçue comme méprisante, consistant à distinguer systématiquement ce qui se passe à Paris (et par extension, en Île-de-France) de ce qui se passe dans les autres villes et départements français, considéré comme moins important. Cette attitude peut être considérée comme une forme localisée d’ethnocentrisme. Le terme peut être dirigé contre des personnes autant que contre des modes de fonctionnement (médiatiques ou culturels par exemple).

Parisianisme, sur wikipedia

Je continue sur ma lancée, il y a un biais pour les parisien·nes à tout ramener à leur environnement en arguant qu’il est plus facile de s’y rendre… ce qui ne fait que renforcer cette centralisation.

Pourtant, l’avantage d’une équipe décentralisée c’est de pouvoir être relativement libre dans ses choix de rencontres. Explorer de nouveaux lieux ensemble permet d’aplatir ce type d’ascendance territoriale tout en n’excluant pas les personnes qui sont un peu trop excentrées. Je ne parle bien évidemment pas de mon cas ici — encore que — les montréalisien·nes on bien du mal à quitter le plateau aussi…

Je suis de plus en plus sensible à ces rapports de subordination qui me sont rendus encore plus visibles par ma lecture actuelle des inégalités.

Les humains sont contents lorsque chacun occupe sa place, lorsque chacun sait parfaitement ce qu’il représente dans l’agencement des choses et ce qu’il peut espérer accomplir. Détruisez cette place et vous détruisez l’être.

Leçon du Bene Gesserit, Dune V. Les Hérétiques de Dune, Frank Herbert


Réagir ?

July 02, 2021 11:00 AM

July 01, 2021

Karl Dubost

désir de pente

route bordée d'arbres traversant un cimetière. Tokyo, Japon, 1er juillet 2021

Un inconvénient essentiel qu'entraîne la disparition des vues métaphysiques tient à ce que l'individu envisage de manière trop rigide sa brève durée de vie et ne reçoit pas d'impulsions intenses le poussant à bâtir des institutions durables, faites pour des siècles ; il veut cueillir lui-même les fruits de l'arbre qu'il plante, et il n'aime plus planter les arbres qui exigent un entretien constant durant des siècles et sont destinés à ombrager de longues files de générations. Car les cues métaphysiques procurent cette croyance qu'elles contiennent le fondement ultime et définitif sur lequel il est désormais nécessaire d'établir et d'édifier tout l'avenir de l'humanité ; l'individu promeut son salut lorsqu'il fonde par exemple une église, un monastère, il pense que, dans la survie éternelle de l'âme, cela lui sera compté et vaudra rétribution, c'est un travail portant sur le salut éternel de l'âme. — La science peut-elle aussi éveiller de telles croyances pou ce qui est de ces résultats ? Elle a en fait besoin du doute et de la méfiance comme plus fidèles alliés malgré tout, avec le temps, la somme des vérités intangibles, c'est-à-dire qui survivent à tous les assauts du scepticisme, à toutes les dissolutions, peut devenir si grande (par exemple dans la diététique pour la santé) que l'on se décide à fonder après cela des œuvres « éternelles ». D'ici là, le contraste entre notre existence éphémère et bouillonnante et le calme assommant des époques métaphysiques agit encore trop fortement pace que les deux époques sont encore trop proches l'une de l'autre ; l'individu lui-même traverse aujourd'hui trop de développements intérieurs et extérieurs pour oser s'installer durablement et un bonne fois pour toutes même pour la simple durée de sa vie. Un homme intégralement moderne, qui veut par exemple se bâtir une maison, a ce faisant le sentiment de vouloir s'emmurer vivant dans un mausolée.
— Humain, trop humain, Friedrich Nietzsche, urn:isbn:978-2-0812-7999-5

Nous étendions nos pas entre itabashi et komagome discutant de nos rêves, de nos désirs. La journée moite collait la douceur sucrée du moment à l'espace déplié de notre marche. Nous marchions dans la direction d'une envie. Nous ne savions pas que sur le chemin, nous allions découvrir la caresse d'une pente bordée d'arbres le long du cimetière de Somei . Déjà nous imaginions le quotidien de nos allers et retours. Le rêve se détermina dans ce moment. Nous devions donner une chance à nos aventures.

  • Je (re)découvre ce soir Chieko Takamura, enterrée dans le cimetière de Somei. Je l'avais mentionnée en juin 2014 dans un billet sur le magazine féministe : les bas bleus. Et j'écrivais alors :

    Ce premier pas là de la projection dans un avenir désiré est tout aussi important que celui de la réalisation. Lorsque nous cessons de nous projeter dans le lieu que l'on voudrait réaliser, nous cessons en quelque sorte d'exister. Nous abandonnons.

    peinture et collage de fruit.

July 01, 2021 02:59 PM

David Larlet

Connexionisme

(masculin) Discrimination envers les personnes ayant un handicap de connexion.

Il est facile à force de faire des visioconférences d’en vouloir aux personnes pénalisant l’ensemble des échanges, les maillons faibles d’une communication en pair à pair. Il faut accepter qu’elles ne l’ont probablement pas choisi et qu’elles en souffrent bien plus, de façon ponctuelle ou semi-permanente. Nous ne sommes pas tou·tes également connecté·es.

Aussi, dans la plupart des pays, le débit a un coût non négligeable. Les personnes résidant en France n’en ont pas forcément conscience (grâce/à cause du réseau historique + cassage des prix par Free, libéralisation du service public nous voilà…).

Inspiré du capacitisme.


Réagir ?

July 01, 2021 11:00 AM

June 30, 2021

Karl Dubost

artifices et code

mur et plante. Tsujido, Japon, 29 juin 2021

Lorsque Kant déclare « La raison ne tire pas ses lois de la nature, mais les lui prescrit », cela est tout à fait vrai relativement au concept de la nature que nous sommes contraints de lui attacher (nature = monde comme représentation, c'est-à-dire erreur), qui est toutefois l'addition d'une foule d'erreurs de l'entendement. — À un monde qui n'est pas notre représentation, les lois numériques sont totalement inapplicables : celles-ci ne valent que dans le monde humain.
— Humain, trop humain, Friedrich Nietzsche, urn:isbn:978-2-0812-7999-5

GitHub Copilot est un système utilisant un algorithme de prédiction pour programmer. Je vais m'inscrire et tester.

Your AI pair programmer. With GitHub Copilot, get suggestions for whole lines or entire functions right inside your editor.

Contre : Si le gâchis était quelque chose dont les humains se souciaient, nous n'aurions pas de pollution.

Un être humain compétent aurait utilisé un sélecteur img:not([alt]) et un outline plutôt qu'une bordure.

L'automatisme du code est probablement l'aboutissement des frameworks de tout genre, des voitures modernes, de la préfabrication en général.

Pour : Le préfabriqué est un processus de libération du temps. Il existe à tous les niveaux de notre société. Il permet d'accélérer et de concentrer le temps sur d'autres choses. Quand nous achetons du lait, nous n'avons pas pris soin de la vache. Quand nous mangeons des légumes, nous ne les avons pas fait pousser. Quand nous écrivons une lettre, nous utilisons un stylo qui a été préfabriqué par certains. Quand nous écrivons une lettre officielle, nous utilisons souvent des gabarits préfabriqués. Quand nous utilisons un langage de programmation comme Python, JavaScript, etc. nous ne faisons pas du code C ou assembleur pour optimiser notre code à la machine. Le code préfabriqué n'est peut-être pas si terrible que cela. Faisons attention à l'aveuglement que nous procure nos domaines d'expertise et nous empêche de voir ce que nous ne connaissons pas.

  • Taiwan pandemic blues. Ne jamais relâcher l'attention tant que les choses ne sont pas réglées. Résumé informatif de Laopi à propos de Taiwan.
    Après 15 mois à se la couler douce, la réalité a rattrapé Taiwan.

June 30, 2021 02:59 PM

David Larlet

Six mois

170 entrées presquotidiennes ces 6 derniers mois. Quelques brouillons auto-censurés, quelques entrées que j’aurais préféré ne pas publier avec le recul. Un moyen d’évacuer le flux de mes pensées et de produire parfois des échanges bienvenus. Merci aux personnes qui prennent le temps de réagir !

Je ne suis pas sûr de vouloir/pouvoir publier autant cet été, j’ai pas mal de choses prévues et des périodes de coupures plus ou moins longues. J’espère ne pas trop me manquer, au pire un carnet ne sera jamais très loin.

C’est vraiment bon de réussir à écrire.


Réagir ?

June 30, 2021 11:00 AM

June 29, 2021

Karl Dubost

identiques différences

Un surfeur pousse son vélo le long de la plage, ciel nuageux. Kugenuma, Japon, 29 juin 2021

On a inventé les lois numériques sur la base de l'erreur originaire qui régnait déjà selon laquelle il y a plusieurs choses identiques (mais en réalité, il n'y a rien d'identique), à tout le moins il y a des choses (mais il n'y a pas de « chose »).
— Humain, trop humain, Friedrich Nietzsche, urn:isbn:978-2-0812-7999-5

Tokyo hier. Tsujido aujourd'hui. Les lieux vous bouscoulent, vous parlent. J'ai pris mon laptop. Je me suis placé sur la longue table haute en bord de plage à kugenuma. Les surfeurs finissent leur journée. Ils rentrent chez eux. Après une journée à travailler les vagues. Je regarde l'océan Pacifique et je repense à l'océan d'hier.

Je cherche les identités, j'envisage les différences.

June 29, 2021 02:59 PM

David Larlet

OK

The people most vulnerable to the oppressive impact of White Supremacy will never know for certain if the symbol is being used in one of its non-violent manners or if it's being used in its racist violent manners. The oppressed must choose the option that protects them, which is typically erring on the side of caution.

Continuing to use the symbol with its non-hateful connotations to “take it back”, does not eliminate its pervasive new meaning associated with White Supremacy. Instead, continuing usage only perpetuates emotional and psychological harm upon the most vulnerable and susceptible populations.

👌 [ok-hand] (cache)

J’aurais aimé pouvoir me ré-approprier un tel emoji mais pas au détriment des personnes qui en souffrent. Je vais dorénavant l’éviter autant que possible 🧘.

Au passage, ce site comporte de nombreuses définitions qui sont autant de sources d’explorations de mes maladresses actuelles. Merci Anne-Sophie !


Réagir ?

June 29, 2021 11:00 AM

June 28, 2021

Karl Dubost

tokyo en cimetière

cimetière arboré. Tokyo, Japon, 28 juin 2021

Donc : dans le sommeil et le rêve, nous exécutons de nouveau le labeur quotidien de l'humanité ancienne.
— Humain, trop humain, Friedrich Nietzsche, urn:isbn:978-2-0812-7999-5

Nous poursuivons notre périple. Nous visitons aujourd'hui d'autres lieux précédemment habités, là où certains ont mangé, pleuré, ri, fait l'amour, se sont lavés, se sont disputés, se sont ennuyés, ont été éblouis par une lecture, ont vidé leurs soucis dans l'alcool. Nous ne savons pas vraiment ce que nous allons découvrir. Nous devinons seulement ce que les sites Web des agences immobilières veulent bien dévoiler.

Pour nous rendre au premier appartement, nous avons traversé un beau cimetière envahi d'arbres et de tombes usées par le temps. Pas de tombes neuves ici, les pierres sont couvertes de mousse et de lychens. Nous ne connaissions pas ce lieu, il nous enchante.

Un peu plus tard…

De l'extérieur, le bâtiment nous attire. Nous ressentons un parfum d'asie du sud-est.

Dans l'appartement exceptionnellement vaste, nous parlons du joli cimetière. La personne de l'agence immobilière nous dit que c'est un bon endroit ici, il n'y a pas d'âmes perdues, de fantômes. Toutes les personnes qui sont enterrées là bas étaient connues et ont été enterrées dans les règles de l'art. Chaque culture trouve ses angles d'attaque pour convaincre le client.

Un repas improvisé en achetant des sandwichs dans un combini et en mangeant le long d'une rivière, nous commençons à dénouer nos illusions, nos espoirs, nos priorités.

Un peu plus tard…

Dans l'après-midi, nous visitons un autre appartement tout petit dedans, vaste à l'extérieur. Nous commençons à réaliser nos contraintes. Nous savons que nous travaillons tous les deux à la maison. Il nous faut l'espace de pouvoir s'isoler. Nous comprenons la hauteur, les vis-à-vis, les murs. Nous comprenons les bruits de la ville.

Vue panoramique de la ville depuis un balcon. Tsujido, Japon, 28 juin 2021

Il nous faut continuer à visiter plus de lieux pour mieux comprendre ce que nous sommes.

June 28, 2021 02:59 PM

David Larlet

Bin-hômme

As it turns out, the most high-performing teams have psychological safety in common, an atmosphere where people are more supportive than competitive. As a sensitive person, these micro-aggressions often sent me into fight-or-flight mode and dampened my enthusiasm. Suddenly I was having emotional breakdowns at work; now I understand why.

Why I chose to leave my successful UX career (cache)

Discussion avec la drum team au sujet de la montée en compétence/expérience de personnes beaucoup moins représentées sur des rôles de CTO/leadtech (en français, avoir des responsabilités autour de la technique, mais pas que). On se dit avec Ronan que l’on est en pouvoir d’introduire ces personnes dans des milieux qui leur sont systémiquement peu accessibles et en vouloir d’accompagner ces individus de manière bienveillante et bien-traitante, sans subordination.

Il reste à concrétiser et incarner ces intentions. Notamment en établissant ensemble les moyens de rendre explicites des comportements toxiques et/ou des maladresses induites par nos biais actuels.

Avec toi ?

(Si tu hésites pour plein de raisons possibles, commençons par en discuter par courriel pour clarifier nos intentions respectives.)


Réagir ?

June 28, 2021 11:00 AM

June 27, 2021

Karl Dubost

lotus

Fleur de lotus. Fujisawa, Japon, 27 juin 2021

… lorsque nous nous représentons clairement un rêve, nous nous faisons peur à nous-même du fait de la quantité de folie que nous abritons en nous.
— Humain, trop humain, Friedrich Nietzsche, urn:isbn:978-2-0812-7999-5

Aujourd'hui, j'ai saisi le temps. Revoir les lotus était une nécessité. Incontrôlable, l'envie de tomber entre les feuilles suspendue dans une rêverie entre deux surfaces l'eau et la feuille.

Fleur de lotus. Fujisawa, Japon, 27 juin 2021
  • Hey, I sped up Apple Mail Rules
    So I started thinking about how to automate Mail to simulate the ease of blocking senders with Hey.
  • Surge
    Static web publishing for Front-End Developers. Simple, single-command web publishing. Publish HTML, CSS, and JS for free, without leaving the command line.

June 27, 2021 02:59 PM

David Larlet

Sécheresse

Ces 4 dernières années, durant l’été on a atteint entre 80 et 90 départements en situation de crise au niveau de leurs masses d’eaux profondes. Pourtant on sait très bien que la France est un climat tempéré, avec des masses d’eau extrêmement importantes.

[…]

L’ONU l’a prévenu la semaine dernière : « La sécheresse est sur le point de devenir la prochaine pandémie et il n’existe aucun vaccin pour la guérir. La majeure partie du monde vivra avec un stress hydrique ».

#39 : Le cri d’alarme de l’hydrologue Emma Haziza (cache)

La rivière à côté de mon lieu de vie est extrêmement basse. J’ai presque peur d’aller vérifier les débits historiques pour confirmer ou pas ce qui se voit à l’œil nu. De l’autre côté du pays/continent, c’est pire (cache).

On vit un nouvel épisode caniculaire et tou·tes les voisin·es ont la climatisation qui tourne à fond. La fin de semaine dernière, je vais chercher mes œufs bio en vélo pour constater qu’il y avait une file de SUV climatisés qui attendaient leur tour devant le pickup de livraison. Et je ne parle même pas de la sortie de l’école, des piscines, des pelouses, des tondeuses et autres barbecues.

Plus tard dans la semaine, je tombe sur cette phrase qui me fait penser à Franck Lepage :

« Les vagues de chaleur sont de plus en plus fréquentes et intenses, car les concentrations de gaz à effet de serre entraînent une hausse des températures mondiales. Elles commencent plus tôt et se terminent plus tard et prélèvent un coût croissant sur la santé humaine et les systèmes de santé », a averti mardi l’Organisation météorologique mondiale, installée à Genève.

La canicule au Canada jugée responsable d’une centaine de morts dans la région de Vancouver (cache)

prélèvent un coût croissant sur la santé pour dire que ça tue des personnes c’est quand même d’un sacré niveau…

Mème sur le biais de médiatisation entre les morts de la canicule au Canada et la famine climatique à Madagascar Au passage, à qui donner l’attribution d’un « mème » ? L’auteur·ice de la photo, du texte, de la diffusion ?!

Comment rendre l’insupportable suffisamment visible aux principaux responsables qui s’achètent des cocons tempérés tout au long de l’année ?

Et je me suis posé une question. Je crois me renseigner, me documenter, me tenir informé et essayer de prendre pleinement conscience, à mon rythme et à mon échelle. Mais je ne suis pas un scientifique spécialisé dans le climat. Et je me demande à quel point je comprends effectivement la situation dans laquelle nous sommes. Est-ce que je comprends réellement ce qu’il se passe ? Ça n’est pas certain.

Et aussi, en admettant que je comprenne correctement certains points, à quel point est-ce que je me complais dans une forme de déni ? Je repense à ce message que j’ai vu je ne sais plus où (je paraphrase selon mon souvenir) : « ce qu’il se passe avec la crise climatique, c’est comme si on disait au monde qu’il y a une urgence car une énorme météorite va venir détruire la vie sur Terre telle qu’on la connaît, et que chacun continue sa petite vie comme si de rien n’était ».

Journal de f6k, vol. 11 num. 102 (cache)

Le problème de la métaphore de la météorite c’est qu’elle ne donne pas conscience de l’alimenter chaque jour un peu plus…


Réagir ?

June 27, 2021 11:00 AM

June 26, 2021

Karl Dubost

lotus

étang avec des lotus blancs fleuris. Fujisawa, Japon, 26 juin 2021

La fonction cérébrale qui est le plus entravée par le sommeil est la mémoire : non pas qu'elle soit totalement suspendue, — mais elle est ramenée à un état d'imperfection tel qui a dû exister, chez tout le monde, de jour à l'état de veille, dans les temps primitifs de l'humanité.
— Humain, trop humain, Friedrich Nietzsche, urn:isbn:978-2-0812-7999-5

J'avais oublié. Je ne devais pas aller dans cette direction mais je voulais trouver un ingrédient pour cuisiner. J'ai poussé dans le vent et le frimas des gouttes vers un autre ailleurs. Et puis mon chemin croisa l'étang ou est-ce l'elixir des fleurs qui m'invita à prendre cette route. J'avais oublié la saison des lotus.

Et pourtant, chaque année, les pieds dans la boue, on ne dirait pas que ça les gêne. Les lotus marchent debout vers le ciel.

  • Notes on streaming large API responses

    It seems the most robust way to implement this kind of API is the least technically exciting: spin off a background task that generates the large response and pushes it to cloud storage (S3 or GCS), then redirect the user to a signed URL to download the resulting file.

    Boring Technology Club.

June 26, 2021 02:59 PM

David Larlet

Hybris

If you ever wanted to host your own wikipedia replica, here is the simplest way.

As wikipedia is REALLY huge, you don’t really want to host a php wikimedia software and load the huge database, instead, the project made the openzim format to compress the huge database that wikipedia became while allowing using it for fast searches.

Host your own wikipedia backup (cache)

Il y a un côté plaisant à se dire que je pourrais avoir une partie du savoir collectif actuel contenu sur un simple disque dur qui n’est de toute façon même plus assez gros pour faire des sauvegardes personnelles dessus.

Pour avoir les étapes en français et localement aussi :

  1. Aller sur la page des archives kiwix et récupérer les sources intéressantes (par exemple wikipedia (English) all nopic (43 Go) ou wikipedia (français) all maxi (29 Go)).
  2. Installer zimply, par exemple avec python3 -m venv venv puis source venv/bin/activate et enfin pip install zimply.
  3. À cette étape, j’aimerais pouvoir faire un python -m zimply monfichier.zim mais il n’a pas été codé avec ce cas d’usage, il faut donc en passer par l’écriture d’un petit script dédié :
from zimply import ZIMServer
import sys
import os.path

if len(sys.argv) == 1:
    print("usage: " + sys.argv[0] + " file")
    exit(1)

if os.path.exists(sys.argv[1]):
    ZIMServer(sys.argv[1])
else:
    print("Can't find file " + sys.argv[1])

C’est exactement celui de l’article original, encore une fois je ne fais que copier, le crédit revient à Solène Rapenne.

Et enfin, la dernière étape consiste à servir notre archive (ça peut prendre quelques secondes selon la taille que vous avez choisie) : python zim_server.py monfichier.zim qui vous invite à aller voir ce qu’il se passe sur http://localhost:9454/.

Et pendant ce temps là en Croatie…

De 2011 à 2020, Wikipedia Croatie a été « prisonnier » d’un groupe d’une vingtaine d’administrateurs de l’encyclopédie. « Wikipedia Croatie avait reçu beaucoup d’attention à cause de sa tendance à promouvoir des points de vue fascistes, des biais contre les Serbes de Croatie, et une propagande anti-LGBT », a écrit la fondation Wikimedia dans un rapport publié le 21 juin 2021. Les accusions sont nombreuses, et les faits tout aussi graves et impressionnants.

Pendant une dizaine d’années, ce groupe d’administrateurs a cherché à imposer ses « idées ». Que ce soit en occultant certains faits, en supprimant des passages ou en créant de toute pièce de nouveaux articles, ils ont promu leur vision du monde : une vision d’extrême droite, et nationaliste.

Des administrateurs d’extrême droite ont manipulé les articles de Wikipedia Croatie pendant 10 ans (cache)


Réagir ?

June 26, 2021 11:00 AM

June 25, 2021

Karl Dubost

ce que nous ne savons pas

Porte bleue en métal fermée et entourée de carrelages verts. Tokyo, Japon, 25 juin 2021

La signification du langage pour le développement de la culture tient au fait qu'en lui, l'homme a posé un mondre propre à côté de l'autre, un lieu qu'il a tenu pour assez ferme pour, en prenant appui sur lui, faire sortir de ses gonds le monde restant et s'en rendre maître. Dans la mesure où, tout au long de vastes périodes, il a cru aux concepts et aux noms des choses comme à des æternæ veritates, il s'est approprié cet orgueil grâce auquel il s'est élevé au-dessus de l'animal : il pensait vraiment détenir dans la langue la connaissance du monde.
— Humain, trop humain, Friedrich Nietzsche, urn:isbn:978-2-0812-7999-5

Nous y sommes. Tokyo. Le périple commence.

Il n'y a que des enceintes closes, des moments oubliés, des gestes à apprendre de nouveau. Percevoir l'espace des coins saillants de la ville pour mieux y associer l'imagination ronde.

La ville est un lieu concrétisé. L'envie est une rêverie végétale et désarticulée. Il me faut bouturer, rempoter, contraindre l'éblouissement pour y donner le sens d'un chemin.

De la lumière, de l'horizontalité des hauteurs pour découvrir la vague de crête urbaine, la recherche d'un écrin dans une continuité océane grise.

Nous avons tant à découvrir car les mots que nous avions n'étaient pas suffisants.

Voilà, ce qu'aujourd'hui nous sommes venus établir pour la première fois et probablement encore de nombreuses fois.

June 25, 2021 02:59 PM

David Larlet

Données

Perhaps then we’d understand how we can handle this data in a more responsible way. A metaphor that puts our personal experience at the forefront will help us find out where to draw lines in how our lives are stored and processed, and to understand that the lines will need to be different for different people. I don’t know what the right metaphor is - memory and history are the concepts I’ve been mulling over, but they have already been used in computing in ways that blur and dull them.

Maybe we should be very explicit, and refer to data as our lives. Imagine if a service had to ask you permission to ‘track your life’ or ‘share information about your life with other providers’. Already that feels grittier, more visceral, than just ‘data’.

Data isn’t oil, so what is it? (cache)

Les données de nos vies, ou les évènements qui composent nos vies. L’historique de vos interactions avec autrui. Si tant est que nous soyons plus que la somme de ces micro-expériences.

J’imagine alors à quoi pourrait correspondre le bouton de suppression de compte :

Supprimer votre vie.


Réagir ?

June 25, 2021 11:00 AM

June 24, 2021

Karl Dubost

lune brûlante

Lune rouge près des maisons. Tsujido, Japon, 24 juin 2021

Dans le rêve aux époques de culture grossière et primitive, l'homme crut faire la connaissance d'un second monde réel ; voici l'origine de toute métaphysique. Sans le rêve, on n'aurait pas trouvé de motif de scinder le monde. Le découpage en âme et corps aussi est lié à la conception la plus ancienne du rêve, de même la supposition d'un corps apparent de l'âme, donc la provenance de toute croyance aux esprits et vraisemblablement aussi de la croyance aux dieux. « Le mort continue à vivre car il apparaît en rêve au vivant » : voilà comment on a raisonné autrefois, de nombreux millénaires durant.
— Humain, trop humain, Friedrich Nietzsche, urn:isbn:978-2-0812-7999-5

J'allais chercher à vélo des banh mi et deux soupes Bun Bo Hue quand la lune me brûla les yeux. Je me suis arrêté pour la regarder, ronde, dilatée et rouge.

Laissons place à la poésie, à la mythologie de ces moments là. Nous acceptons de nous épousseter les épaulettes de nos ignorances façonnées en sciences. Simplement sous le feuillage, nus face à l'acte, nous devinons alors les siècles des histoires étranges, les mots qui chantent, les attributs des rêveries interminables et oubliées.

  • Behind the Accidentally Resilient Design of Athens Apartments
    To solve this conundrum, Greeks created their own funding system called antiparochi, in which developers saved themselves the cost of buying land by giving landowners a share of the constructed units when they were completed. “The best translation of the term is probably ‘flats for land,’ or as some people say, ‘quid pro quo,’” says Panos Dragonas, an architect and professor at Greece’s University of Patras. “The system saw landowners hand over their property, and in return get, say, two to five apartments back in the completed building to live in, or rent or sell. It was a bottom-up system of housing development not created by any law change by the government, though the state did offer motives for construction by granting tax breaks.

June 24, 2021 02:59 PM

David Larlet

Long terme

Agile’s success at the expense of UX is just one manifestation of a deeper truth: Businesses want scaling. And foundational UX work doesn’t scale. It doesn’t lend itself to predictable, repeatable processes and generic cookie-cutter roles. It can’t, because by definition it deals with unknown, slippery, hard-to-define problems that characterize the leading edge of an organically evolving business.

The same things that make agile a great fit for scaling engineering work—regular sprint tempos; clearly articulated outcomes to be produced; breaking down the complex, unfolding experience of users into concrete elements that can be tied to code—are the very things that make it a terrible fit for foundational UX work. The holism necessary to do foundational UX is antithetical to the assembly-line chunks of user behavior agile requires.

I helped pioneer UX design. What I see today disturbs me (cache)

Je ne vais pas me focaliser sur l’opposition agile/UX car il y a pas mal de façons de pratiquer ces deux domaines. C’est certain qu’il est malheureux d’avoir appelé ces itérations des sprints et qu’il faut réussir à avoir suffisamment de recul pour ne pas prendre ce terme au pied de la lettre (sinon ça finit par brûler).

Déterminer ensemble ce que l’on veut produire à long terme est très complexe pour une équipe. Le contexte change, les utilisateur·ices évoluent, l’équipe elle-même se renouvelle, dans cet espace mouvant il est difficile de conserver un semblant d’unité et de cohérence. Au moins vis-à-vis des interactions avec l’extérieur.

On peut être tenté d’avoir recours à un Design System ou Système de Design même si ce cadre arrive avec une lourdeur qui lui est propre. Ça peut donner l’impression de mettre une carrosserie sur une trottinette qui n’en nécessitait pas tant. C’est une réponse technique efficace (sans être performante) à une problématique qui a trait à l’humain et à l’empathie.

Comment combiner la tactique (faire à court terme) à la stratégie (penser à long terme) alors ? Sans technique, avec des personnes qui font le liant. Qui agrègent, qui reli(s)ent, qui partagent l’enthousiasme.

Qui prennent soin. Qui donnent loin.


Réagir ?

June 24, 2021 11:00 AM

June 23, 2021

Karl Dubost

l'homme et le macho

Biscuit avec un visage dessus et les mots le petit normand. Tsujido, Japon, 23 juin 2021

Les problèmes philosophiques reprennent à présent pratiquement à tous égards la même forme interrogative qu'il y a deux mille ans : comment quelque chose peut-il naître de son contraire, par exemple, le rationnel de l'irrationnel, le sensible du mort, la logique de l'illogisme, la contemplation désintéressée du vouloir animé par la convoitise, le fait de vivre pour autrui de l'égoïsme, la vérité des erreurs ?
— Humain, trop humain, Friedrich Nietzsche, urn:isbn:978-2-0812-7999-5

À ce rythme, ce lieu va devenir une conversation quotidienne avec David. Encore un billet de David qui agite et résonne. Le billet est à propos de l'identité trans mais je veux revenir sur une de ses phrases :

… j’ai du mal à m’associer à un groupe se revendiquant comme étant « les hommes » pour diverses raisons issues de mes expériences et des cultures que j’ai pu traverser.

Je ne souffre pas tant de mon identité « homme. »

Je suis un homme et je suis bien sûr baigné d'une esthétique et d'une culture masculine. On peut difficilement échapper à ces tropes culturels tant ils nous baignent et nous définissent. Il y a mon père, ce héro, Ulysses sur son bateau, rugbyman, personnage du calme et du roc, humaniste, de la continuité et Voltairien avec probablement certains de ces rêves non achevés — Qui n'en a pas ? — Mais cette identité fortement masculine, que certains groupes qualifieraient de viril, a été construite en parallèle avec une identité tout aussi forte de ma mère, cet autre héro, combative, combatante, profondément sociale et humaine, terriblement poétique et végétale, nourrie d'un appétît incommensurable de découverte et de beauté.

Ce ne sont pas les « hommes » (au sens de mâle) qui me répugnent, mais les machos, l'idiotie grasse du vestiaire, l'idée qu'être masculin est définie par une certaine idée de la virilité et du pouvoir. J'y vois là ironiquement le signe d'un manque identitaire, d'une faiblesse, de l'absence d'une identité humaine diverse et composite. Il y a le refux chez certains hommes d'accepter une fluidité sans nécessairement avoir à rejeter.

On ne nait pas homme, on le devient. C'est un long processus. Et devenir homme ne signifie pas être viril. Il y a quelques mois, une émission sur France Culture avait commencé à démolir un peu le schème de la virilité comme un mythe. L'invitée a écrit un livre, <cite>Le Mythe de la virilité : un piège pour les deux sexes</cite>, à ce propos et comment notre culture nous piège dans des modèles pré-établis.

Je suis homme. Le sexisme et une certaine idée de la virilité existent parce qu'ils vivent de nos privilèges en tant qu'hommes dans des sociétés fortement patriarchales. Cultiver le doute de nos privilèges est nécessaire. Accepter nos propres errances dans la mysogynie et le machisme et les questionner profondément est là probablement le chemin que je veux suivre et celui que je veux donner à mon enfant lui-même mâle (pour l'instant).

Nous devons pouvoir devenir homme sans rechercher à être macho.

  • Rate Limiting GraphQL APIs by Calculating Query Complexity

    In the calculated query cost method, clients receive 50 points per second up to a limit of 1,000 points. The main difference from the request-based model is that every GraphQL request has a different cost.

    La partie intéressante avec un coût variable des ressources, cela force l'utilisateur a optimisé ses requêtes vers le site pour économiser son budget. Mais cela permet aussi à Shopify de potentiellement contrôler la stabilité de leurs serveurs. D'ailleurs Guilherme Vieira, l'auteur, finit par :

    Our calculated query cost method benefits clients with good API usage because it encourages them to request only the data they need, providing servers with a more predictable load.

    J'aime quand des solutions d'ingénieries permet d'améliorer les bénéfices des deux côtés. Bien sûr cela ne résoud pas le problème des clients super riches qui brûlent la chandelle par les deux bouts au détriment des autres.

  • Licoornes, les coopératives du monde d’après

June 23, 2021 02:59 PM

David Larlet

FullStack

It’s almost like it’s a culture of masculinity stretching its legs wide across the seats of the tech industry.

If a skill is worth masculinity points, it’s claimed. If a skill is coded as feminine it’s remade with masculine tools. If a skill can’t be remade it’s dropped and ignored.

Which is why front end got turned into a programmatic hardcore engineering fest. It’s malleable to that (at huge cost to the users). It’s also why accessibility will never be considered full stack, as it can’t be automated. It requires empathy and communication.

To feed the ego of a masculine webtech industry we sacrificed accessibility and usability.

Charlie Don’t Surf, sur Twitter

On touche un point sensible ici, celui de l’automatisation pour pallier ses propres faiblesses de communication. C’est ce que j’observe assez régulièrement avec ma boîte noire favorite :

Docker. Oups (cache).

Derrière cette tentative de reproductibilité, on masque un processus d’installation et surtout une remise en cause des dépendances. On perd l’occasion d’avoir la friction (répétée) qui va générer cette discussion. On prolétarise les personnes non-érudites à coups de docker-compose up en cachant une technique qui serait la voie vers leur autonomie. On contraint les utilisateur·ices à s’abonner à nos se(r)vices.

Ce ne sont pas nos produits que l’on met en boîte mais nos pairs que l’on enferme dans cette façon de (dé)penser pour le confort de quelques uns. Ce domaine a besoin de voiliers, pas de cargos.

💯 To claim full stack as a title is to declare that you are a replaceable unit in the cog of capitalism. The ultimate human resource to be exploited!

Charlie Don’t Surf, sur Twitter

Yup.


Réagir ?

June 23, 2021 11:00 AM

June 22, 2021

Karl Dubost

quarantaine mobile

Fenêtre fermée et plantes devant. Tsujido, Japon, 19 juin 2021

On est en droit de supposer qu'un esprit dans lequel le type « esprit libre » est voué à atteindre un jour la perfection de la maturité et de la douceur a connu l'événement pour lui décisif dans une grande rupture, et qu'il était d'autant plus au préalable un esprit lié et semblait enchaîné pour toujours à son recoin et à sa colonne.
— Humain, trop humain, Friedrich Nietzsche, urn:isbn:978-2-0812-7999-5

Dans Avihonte, David écrit :

Finalement, cette quarantaine imposée à l’arrivée au Canada est peut-être l’impôt le plus juste et vert qui ait jamais existé… s’il avait atterri dans les caisses de l’État.

La quarantaine est un ralentisseur de voyage. On prend l'avion pour aller très vite d'un pays à un autre et puis on se retrouve bloqué pendant 14 jours à la destination. Immobile. Et je m'interroge soudainement, s'il ne serait pas possible de créer une quarantaine mobile ?

Les transports en train (transibérien) et bateau (transpacifique, transatlantique) pourraîent être le substitut de cette isolation. Bien sûr, en réalisant une véritable quarantaine et non pas le cauchemard des croisières de février 2020 où les participants s'échangeaient gaiement le virus au-dessus d'un buffet et d'une petite dance. Nous savons maintenant que les lieux bien aérés et les distances sociales aident à contrôler le virus. 14 jours pour traverser l'océan dans une cabine avec vue sur l'océan ou 14 jours dans un hôtel d'aéroport après avoir été entassé 10 heures dans un avion.

Est-ce que cela pourraît permettre de reconvertir une partie de l'industrie nautique qui a subi les contre-coups de la pandémie ? Les bateaux sont probablement inadaptés en ce moment, mais ils pourraient devenir adaptés. La crise est perçue comme temporaire par tous et le vaccin augmente cette perception. Et si…

Et que dire de la friction lente qui nous habiterait pendant ce temps de quarantaine active où nous mettrions à contributions nos pensées dans le mouvement d'une attente.

  • How the Next Layer of the Internet is Going to be Standardised

    Over the years, the Internet community has evolved a set of institutions and associated architectural principles to embody these tradeoffs. It’s not that every Internet or Web specification has to go through the W3C or the IETF, or that every standard that these bodies produce is successful (far from it). What these bodies provide is an ever-growing knowledge and experience of what not to do, both technically and organisationally, when you’re creating technical standards for the Internet.

    Quand une structure est assez ancienne, elle a accumulé une expérience sur les chemins à éviter. Et en extrapolant un peu, je me demande si en fait notre vie est le résultat de choix d'explorations ou de la réduction des trajectoires abandonnées pour cause d'expériences.

  • Malaisie-France en cargo: 19 jours, 27 hommes d’équipage… et moi!

  • Engineering blogs

June 22, 2021 02:59 PM

David Larlet

Argent

De la même façon qu’une banque a une empreinte indirecte via ses financements et investissements, notre argent en tant que cliente et client, en a également une.

Notre dernier rapport sur l’empreinte carbone des banques révèle que notre argent représente notre premier poste d’émissions CO2. Malheureusement, le modèle actuel des banques empêche tout droit de regard sur notre argent et l’utilisation qui en est faite. Notre argent a donc un impact social et environnemental que nous ne pouvons pas vraiment maîtriser.

Il est urgent que les banques françaises enclenchent réellement leur transition écologique. Et pour changer de logiciel, nous avons besoin d’une vraie régulation de leurs activités, par le biais d’une intervention de l’Etat.

Quelle est l’empreinte carbone de mes comptes bancaires ?

Ce petit calculateur est tout simple et vous donne une idée en fonction de votre « fortune » et de votre banque française de l’impact que peut avoir cet argent sur la production de CO2. Je ne m’attendais pas à un tel rapport, c’est assez hallucinant. Il y a une page dédiée sur le site d’oxfam (cache) si vous voulez plus de détails ou alors directement le rapport (cache - PDF de 1,7 Mo).

Je crois que si j’avais des économies ça me mettrait un gros coup au moral. À ce compte là, peut-être qu’il vaut mieux parfois dépenser son épargne en billets d’avion. Oh wait!

Et si vous pensiez pouvoir vous en tirer avec des « livrets verts » et compagnie, je vous invite à lire ce rapport de Greenpeace (résumé en français, 6 pages - PDF de 1,4 Mo, complet en anglais, 110 pages - PDF de 1,7 Mo).


Réagir ?

June 22, 2021 11:00 AM

June 21, 2021

Karl Dubost

Pilea peperomioides

Boutures de Pilea. Tsujido, Japon, 21 juin 2021

Comment ? Tout, réduit à — de l'humain-trop humain ? C'est avec ce soupir que l'on sort, paraît-il de mes écrits, non sans une espèce d'appréhension et de méfiance affectant jusqu'à la morale, voire assez fortement tenté de, et encouragé à se faire le défenseur des pires choses : comme si, peut-être, elles n'étaient que les mieux calomniées ? On a qualifié mes écrits d'école de soupçon, plus encore de mépris, heureusement aussi de courage, voire d'audace. — Humain, trop humain, Friedrich Nietzsche, urn:isbn:978-2-0812-7999-5

Je tente de prendre les jeunes pousses de Pilea Peperomioides et de les mettres dans de petits récipients, le temps qu'ils fassent des racines. S'ils ne meurent pas, dans deux semaines, nous devrions pouvoir les replanter.

June 21, 2021 02:59 PM

David Larlet

Voûte

Sommes-nous à ce point envoûtés par le possible de nos mots, par la facilité de la transmission, qu’il nous faille croire à l’immortalité de la prose ? Les mots et encore plus les histoires autour des mots survivent dans les bouches qui manœuvrent les sons, et les tympans qui entrent en transe. La mémoire d’une légende est bien plus riche dans sa multitude que dans le texte fossilisé.

Peut-être qu’il ne faut pas tant se soucier de l’existence posthume d’un site Web. Il suffit qu’une personne ou une communauté de personnes pour réaliser la copie d’un site Web. Et si les enfants ou les grands-enfants avaient un quelconque désir de sauvegarde, ils reprendront le labour des mots. Ils garderont la chandelle vacillante dans la tempête.

Web envoûté (cache)

J’accepte progressivement cette idée aussi. Je suis déjà suffisamment bruyant de mon vivant pour pouvoir imposer cela à d’autres. Il faudra que je mette à jour mon testament numérique pour expliciter cela.

C’est peut-être la clef, ne plus prétendre combler un vide. Celui de sa disparition.

As I wrote in January, silence is effectively impossible on the contemporary internet, where “voids are just filled by other people’s content, and thus vanish instantly.” The illusions that enable social media to feel like a primary reality (rather than a medium that supplements that reality) have become increasingly seamless and less likely to be broken, but as Venkatesh Rao has observed, many users are sacrificed at the altar of this reality, slipping through the cracks and becoming “digitally homeless.”

#162: Minimum Viable Self (cache)


Réagir ?

June 21, 2021 11:00 AM

June 20, 2021

Karl Dubost

champignons

Champignons gris dans un pot. Tsujido, Japon, 20 juin 2021

Comme ton grand-père, tu ne jetais rien. Ni les clous tordus, ni les promesses d'amour.
— Le pays sans nom, Anna Moï, urn:isbn:978-2-8159-2795-6

Dans le pot d'une plante que j'avais probablement trop arrosé, j'ai eu la surprise aujourd'hui d'apercevoir de nouveaux habitants.

Je veux maintenant continuer l'abondance de l'arrosage.

Les circonstances changent les actions. On ne se débarasse pas de la tendresse, ni des promesses de rêveries.


Demain c'est l'été.
Demain 8 ans à Mozilla.

  • une animation et de nombreux créateurs. Ce qui est probablement le plus impressionnant pour moi dans cette vidéo est sa nature profondément négative. Punk dans le monde de la création ? Pas tous tout de même.

  • François dit guéguerre entre Firefox et Facebook.

    pincement : pour la 1ère fois en bientôt 25 ans (Netscape 2 en 1996), je décoche #Firefox et mets #Chrome en navigateur par défaut, la guéguerre entre Firefox et Facebook ça le rend inutilisable

    Il n'y a pas de guéguerre entre Firefox et Facebook. Firefox a mis en place un ensemble de stratégie pour empêcher certains sites de traquer les utilisateurs à travers toutes leurs activités. Facebook fait partie de ces sites. Pourquoi est-ce important ? Il est nécessaire de comprendre ce que sont les traqueurs publicitaires. Google (qui fait chrome) est une autre entreprise qui traque les utilisateurs à travers le Web. C'est en fait leur cœur d'activité. Chacun doit avoir le choix de son navigateur, mais il n'y a pas de guéguerre entre Facebook et Firefox. J'ai bien choisi moi-même de ne pas utiliser gmail, youtube, facebook, instagram et autres sociétés dominantes qui vivent principalement par la quantité d'information qu'elles extractent sur vos activités et celles de vos relations. Il y a un effort majeur de la part de Apple et Mozilla pour réduire la traque des utilisateurs sur le Web.

    Maintenant il y a régulièrement des bugs dans cet effort de réduction de la traque. Quand vous rencontrez un de ces bugs

    1. Tentez de reproduire le bug sans aucun add-on dans un profile frais. Tapez about:profiles dans la barre d'URL et choisissez [Créer un nouveau profil].
    2. Réalisez de nouveau les actions qui ne fonctionnaient pas. Cela marche ? C'était probablement une erreur dans vos réglages sur le vieux profil. Cela ne marche pas dans Firefox mais cela marche dans un autre navigateur, il y a effectivement un bug et il est utile de le mentionner pour que Firefox puisse corriger le problème.

    Et chacun a le droit de choisir le niveau de tracking acceptable pour eux. Aussi dans Firefox, il est possible de désactiver les protections par défaut.

  • Sortir dans la nature pour la manger. J'en parlais il y a quelques jours.

June 20, 2021 02:59 PM

David Larlet

Contribution

Similar to SQLite, Litestream is open source but closed to code contributions. This keeps the code base free of proprietary or licensed code but it also helps me continue to maintain and build Litestream.

As the author of BoltDB, I found that accepting and maintaining third party patches contributed to my burn out and I eventually archived the project. Writing databases & low-level replication tools involves nuance and simple one line changes can have profound and unexpected changes in correctness and performance. Small contributions typically required hours of my time to properly test and validate them.

I am grateful for community involvement, bug reports, & feature requests. I do not wish to come off as anything but welcoming, however, I've made the decision to keep this project closed to contributions for my own mental health and long term viability of the project.

Open-source, not open-contribution

Je ne crois pas avoir déjà croisé une annonce du genre. Je ne suis pas sûr de savoir quoi en penser. Toujours cet entre-deux incertain entre les différentes échelles et prises de soins respectives.

Note après publication :

Mathieu m’indique que le langage Elm a un mode de contribution un peu similaire par « paquets » :

The major benefit of batching is that the review process is structured for coherent design. By allowing time for folks to share their experiences and suggestions, it becomes possible to consider them all together and better balance their needs. Shifting towards real-time responses on everything would necessarily degrade the overall design quality.

Batching (cache)


Réagir ?

June 20, 2021 11:00 AM

June 19, 2021

Karl Dubost

citron vert

Citron vert sur la route près d'une bande verte. Tsujido, Japon, 19 mai 2021

Ici la mystique est au ras du sol, là où l'eau des rizières réfléchit le ciel.
— Le pays sans nom, Anna Moï, urn:isbn:978-2-8159-2795-6

Les citrons verts ont aussi des désirs amoureux. Il s'est laissé chûter, timide, il ne sait pas comment lui parler. Elle semble si dispersée, si grande. Et pourtant, il n'était pas pressé. Juste être là, cela lui suffisait.

June 19, 2021 02:59 PM

David Larlet

Échecs

Je me suis mis à regarder des vidéos de Magnus Carlsen qui fait des parties d’échecs en ligne en les commentant et c’est super intéressant. C’est la première fois qu’un champion du monde a la capacité et la volonté de faire ça et c’est un moyen de comprendre ce qu’il se passe dans sa tête et les stratégies qu’il évalue en direct. Le voir jouer contre des Grands Maîtres avec une telle décontraction, rattraper des erreurs (et des bananes !), perdre, troller un peu et se faire troller aussi des fois c’est vraiment plaisant à observer. Ça m’a motivé pour reprendre un peu, à mon rythme, cette pratique avec un jeune prétendant local.

Il y a des fois où la fin est trop rapide pour pouvoir comprendre sans ralentir la vidéo, ça me rappelle le nombre d’APM délirant des tournois pro de Starcraft.

Imagine thinking that you made Carlsen stop to think, then you tune in to his livestream to find out that he’s just commentating on your weaknesses and giving a tutorial on how to beat you.

Un commentaire récurrent… et tellement vrai.


Réagir ?

June 19, 2021 11:00 AM

June 18, 2021

Karl Dubost

à l'ombre de la cité

Immeubles de chaque côté d'une allée verte. Tsujido, Japon, 17 mai 2021

Nous caressions les piliers et les fenêtres sculptées d'autrui en tremblant d'émotions.
— Le pays sans nom, Anna Moï, urn:isbn:978-2-8159-2795-6

Encore un moment, ce matin, où je déambule dans l'esthétique de la cité de Tsujido. J'ai une petite impression de ce quartier de Singapour que j'aime tant, Tiong Bahru. Ici il ne manque que le petit commerce en bas des immeubles. Ils ont été regroupés sur le bord de la cité dans un des immeubles. Tiong Bahru est un peu plus distribué. Mais surtout, il y a l'espace entre les immeubles, la végétation.

  • co-écriture

    c’est un·e qui écrit et les autres qui racontent (il faut une configuration particulière, ici un retour d’expérience). Le rédacteur ou la rédactrice est libre de l’angle et oriente la discussion pour creuser certains aspects et picorer dans l’histoire qui émerge.

    Intéressant et curieux. Et j'aime beaucoup la citation du départ sur le chemin parcouru.

June 18, 2021 02:59 PM

David Larlet

Inutile

Je me rappelle l’année dernière, à la même période, on se demandait si on allait avoir besoin de budget pour MesConseilsCovid au cours des prochains 3 ou 6 mois. Un an après, on aspire toujours à ce que le produit ait la durée de vie la plus courte possible. C’est quand même un angle particulier lorsqu’on investit du temps sur le développement d’un outil que d’espérer son inutilité toute prochaine.

Seen from a distance, (other people’s) existence seems to possess a coherence and a unity which they cannot have, in reality, but which seems evident to the spectator. This, of course, is an optical illusion. The distance (that is, the paucity of our knowledge) blurs the details and effaces everything that fits ill into the Gestalt. Illusion or not, we tend to see other people’s lives as works of art. And having seen them this way, we struggle to (make our lives) the same.

Liquid Modernity, Bauman (2000) via #162: Minimum Viable Self (cache)


Réagir ?

June 18, 2021 11:00 AM

June 17, 2021

Karl Dubost

langage de la rue

Flêche vers le haut dans un bloc de béton. Tsujido, Japon, 14 juin 2021

Mon premier projet n'était pas de construire, mais de recycler une maison en bois.
— Le pays sans nom, Anna Moï, urn:isbn:978-2-8159-2795-6

Depuis bien longtemps, je me posais la question de la symbolique de ce marquage dans les rues du Japon. Cette semaine, je me suis penché sur la question.

Il y a une flèche sur le haut du bloc de béton et sur le côté des inscriptions.

Caractères japonais écrits sur le côté d'un bloc de béton. Tsujido, Japon, 14 juin 2021

Voici les deux caractères principaux sur le côté du bloc de béton : 道界.

道 est souvent utilisé pour tout ce qui a attrait à la voie publique.

界 associé à d'autres termes, il peut signifier le voisinage, une aire.

En recherchant un peu, j'ai trouvé que cela représentait la limite entre la route publique et le terrain privé. Cela permet à la ville quand ils font des travaux de construction de bien définir les limites des terrains.

La version moderner est bien plus discrète. C'est une petite plaque en métal, environ 5cm de côté, incrustée dans la surface du sol.

Caractères japonais écrits sur une plaque en métal dans le sol. Tsujido, Japon, 14 juin 2021

La rue a son langage, sa prose, sa poésie. Il suffit de s'immerger et de se laisser flotter sous le printemps. Les mousses fêtent la saison des pluies.

June 17, 2021 02:59 PM

David Larlet

API statique

Discussion avec les pyrates au sujet de blogs, d’articles, d’API et de minimalisme. J’imagine qu’un générateur d’API statique est possible, on est plutôt habitué·es à produire du HTML (qui est lui-même un format d’échange possible) mais on pourrait tout aussi bien générer un flux en JSON ou tout autres petits fichiers statiques pré-générés.

La dernière fois que j’ai essayé c’était pour tenter de créer un flux mastodon de manière statique ici-même mais la barre était trop haute pour ma maigre connaissance de cette combinaison de protocoles. Surtout que je n’avais pas vraiment d’autre intérêt que l’exploit technique en lui-même.

Il faudrait que je maintienne une page de tout ce que je n’ai pas réussi à faire pour compenser des chaînes plus reluisantes. Pour équilibrer. J’imagine que ça en dirait encore davantage sur mes compétences et ma capacité à me laisser échouer sur une page (web).

Et pendant ce temps là 🤩 :

They are little challenges I give myself, usually without too many stakes involved, and with small enough a scope so that I can ship it in a day or two, while keeping spare family time.

Representing SHA-256 Hashes As Avatars (cache)


Réagir ?

June 17, 2021 11:00 AM

June 16, 2021

Karl Dubost

sens des valeurs

Enoshima, la nuit vue de la plage. Tsujido, Japon, 15 mai 2021

Mes mots étaient choisis en écho aux grésillements des insectes de la nuit, comme s'il était essentiel d'accorder la cadence des phrases au rythme de la nature.
— Le pays sans nom, Anna Moï, urn:isbn:978-2-8159-2795-6

Le recruteur du jour (en fait hier) me propose de participer à une start-up japonaise permettant aux gens riches de gérer leur portfolio immobilier. J'ai répondu poliment que je n'étais pas intéressé par ce domaine. Cela ne l'a pas découragé. Il est revenu à la charge avec :

Although [nom de la startup] is currently mainly focused on the Real Estate industry, their aim is to cover different types of alternative assets, including Arts, Wine/Whisky, Luxury cars, and so on.

J'ai beaucoup ri. Tout à fait moi… Je lui ai répondu que je n'avais aucune affinité avec ce domaine.

Certains recruteurs recherchent vraiment leurs cibles, d'autres tirent à tout va en espérant trouver la bonne personne.

  • Get your work recognized: write a brag document

    One thing I’m always struck by when it comes to performance review time is a feeling of “wait, what did I do in the last 6 months?“. This is a kind of demoralizing feeling and it’s usually not based in reality, more in “I forgot what cool stuff I actually did”.

    La difficulté est de le maintenir à jour.

June 16, 2021 02:59 PM

David Larlet

Trans

Note : je ne sais pas trop de quoi je parle et j’espère ne blesser personne, n’hésitez pas à pointer mes maladresses.

J’ai beaucoup d’empathie pour les personnes qui ne se sentent pas à l’aise dans leur genre, notamment car j’ai du mal à m’associer à un groupe se revendiquant comme étant « les hommes » pour diverses raisons issues de mes expériences et des cultures que j’ai pu traverser. Néanmoins, je n’aspire pas à rejoindre un groupe qui se revendiquerait comme étant « les femmes » pour autant. Je crois que je me sentirais plus à l’aise hors de cette dichotomie — je laisse la sexualité à part intentionnellement. Hors de l’espèce humaine en fait.

(J’espère que ça ne fait pas trop je-ne-suis-pas-féministe-mais-humaniste… je suis plus en mode exploratoire que militant ici, probablement naïf.)

Je commence à chercher si le « transpecism » est quelque chose et je tombe sur un article de Vice (cache) qui me donne le mot-clé « otherkin » :

Otherkin are a subculture of people who identify as not entirely human.

J’apprécie qu’il y ait autant de façon de se définir, tant de façons d’être à respecter. Chercher à savoir qui l’on est, le cheminement de toute une vie.

C’était une petite incursion dans ma misanthropie du soir.

Coïncidence au moment de la publication :

Les députés canadiens ont adopté mardi 22 juin un projet de loi interdisant les « thérapies de conversion » qui visent à imposer l’hétérosexualité aux personnes LGBTQ+ (lesbiennes, gays, bi et trans), une victoire pour le gouvernement minoritaire de Justin Trudeau.

Au Canada, les députés adoptent un projet de loi interdisant les « thérapies de conversion » (cache)


Réagir ?

June 16, 2021 11:00 AM

June 15, 2021

Karl Dubost

travailler

Boulier et encrier. Kamakura, Japon, 3 avril 2021

Je ne sais pas à quel moment je m'étais dit : « Un bungalow, ce serait une bonne idée. »
— Le pays sans nom, Anna Moï, urn:isbn:978-2-8159-2795-6

Régulièrement, je mets à l'épreuve mon emploi. Je travaille dans une industrie, le monde informatique, qui a le luxe d'offrir un large choix de possibilités. Toutes bien sûr ne sont pas reluisantes. Nous avons chacun notre compas moral et nos circonstances personnelles pour décider si nous voudrions travailler pour l'une d'entre elles.

Comment définir le choix de son futur lieu de travail ?

  1. Les lieux qui nous attirent et pour lesquels on a envie de travailler. (Observatoire de Paris, W3C, Mozilla)
  2. Les lieux dans lesquels on ne voudrait pas travailler même avec une combinaison de protection. (Google, Facebook, Dassault, …)
  3. Les lieux où nous pourrions travailler même si cela soulevait des questions ou révélait des ambiguités sur nos façons de penser.
  4. Les lieux auquels on n'a jamais vraiment pensé.

À chaque fois que je réalise cet exercice, la catégorie C est la plus intéressante. Elle permet de soulever tant de questions. Elle vient tester nos valeurs personnelles et les compromis que nous sommes prêts à faire. Opera Software était dans la C (mais ce fût une bonne décision).

June 15, 2021 02:59 PM

David Larlet

Avihonte

Mais ce sont surtout les voyageurs qui ont assumé le plus gros de la facture. Ils ont injecté, malgré eux, près d’un demi-milliard de dollars dans l’industrie hôtelière des régions aéroportuaires de Montréal, de Toronto, de Calgary et de Vancouver en raison de l’obligation de passer trois nuits à l’hôtel à leur arrivée au pays, indique une compilation de données de l’Agence de la santé publique du Canada.

Près d’un demi-milliard en quarantaines à l’hôtel (cache)

Je suis bien parti pour prendre un vol transatlantique fin 2021, report d’un précédent voyage annulé à cause de/grâce à la pandémie. Je ne sais pas trop comment est-ce que j’arrive encore à monter dans un avion. La dernière fois j’ai eu mal au dos pendant 6 mois, principalement en raison de la culpabilité que j’éprouvais à étaler ma richesse sous forme de CO2 aux narines de tou·tes. Salir pour mieux s’ap·propre·ier le monde aurait dit Michel Serres.

Finalement, cette quarantaine imposée à l’arrivée au Canada est peut-être l’impôt le plus juste et vert qui ait jamais existé… s’il avait atterri dans les caisses de l’État. Ou peut-être encore mieux, dans le financement de la préservation d’espaces réservés aux chauves-souris.

Cynisme, quand tu nous tiens…

Pour mettre ces chiffres en perspective, le voyage aérien c’est autour de 5% des émissions de l’humanité (attention à bien compter tous les effets et pas seulement le kérosène brulé), alors que 90% des humains n’ont jamais pris l’avion. Les émissions des pays pauvres en forte croissance démographique sont négligeables aujourd’hui par rapport à celles des pays riches. C’est tout aussi vrai pour l’historique des émissions passées, celles qui ont déjà réchauffé le climat et continuent à le transformer aujourd’hui : la grande majorité est due aux pays développés.

Démographie et climat (cache)


Réagir ?

June 15, 2021 11:00 AM

June 14, 2021

Karl Dubost

lieu de vie

logo d'un crocodile sur le côté d'un conteneur. Tsujido, Japon, 14 juin 2021

On y entasse temporairement des choses qui deviennent permanentes.
— Le pays sans nom, Anna Moï, urn:isbn:978-2-8159-2795-6

Et voilà, le moment est venu où nous devons rechercher un nouvel endroit pour vivre. Plongés sur les sites de compagnies immobilières, nous définissons nos critères de recherche. Maison ou appartement ? Combien de pièces ? Quel quartier ? Quel est l'environnement immédiat ? Nos critères de recherche sont confrontés à la réalité du terrain. Tokyo est une ville dense où la qualité immobilière. Garder la maison près de l'océan et choisir un endroit à Tokyo juste pour la semaine ? Ébullition au quotidien.

Il y a beaucoup de choix à Tokyo pour des appartements de célibataires et très peu finalement pour les familles. Le taux de natalité est en déclin. Coût d'un enfant, hommes machos, femmes sans opportunités de carrière si elles fondent une famille, tout cela joue. Et puis simplement, personne ne devrait se sentir obligé de fonder une famille. Avoir des enfants n'est pas une nécessité dans notre monde moderne. Et ainsi la ville s'est ajustée à ces lieux de vie pour personnes seules.

Quelque chose qui change un peu ces deux dernières années : la pandémie. Nous devons travailler de la maison.

As working and spending more time at home becomes commonplace, expectations toward housing are changing, Shimizu says. Properties that fulfilled their purpose when their residents were out working during the day may no longer be capable of accommodating the needs of a new generation of remote workers.

Je pense à toutes ces maisons des bourgeois, habitant du bourg, les commerçants des siècles passés. Il subsiste encore un peu au Japon, de moins en moins cependant. Le garagiste avec son atelier en face de sa maison, le fabricant de tatami, le vendeur de sac de riz, le poissonnier, …

Le dispositif est toujours le même. Une pièce au rez de chaussée faisant face à la voie de circulation. L'arrière de la maison aménagée en pièce à vivre. Maintenant notre activité numérique se pratique dans un espace minimum, mais parfois l'isolation est bien nécessaire.

June 14, 2021 02:59 PM

David Larlet

Manquer

« Bonjour,
Il ne faut pas pleurer parce que ça ne ramène pas les gens ni les mamans partis.
Je crois que moi non plus je ne reviendrai pas tant que je suis petit. Soyez pas tristes. Quand je serai grand, j’irai à l’école avec vous.
Ici tout le monde parle italien comme Maman sauf Zio Serafino qui connaît une poésie en français. La Nonna est très gentille.
Je me suis fait une cabane pour regarder la ville et on voit aussi la mer. On mange délicieux, j’adore surtout les pâtes et les aubergines.
Je rentre dès que je serai grand.
Leo »

J’ai rien dit à propos de mon papa à cause des mots qui sont difficiles à faire comprendre.

Quelqu’un a qui manquer, Yohan Boniface

Yohan est un ami. Jusqu’à présent, j’avais surtout relu son code. Hier, j’avais le cœur tout humide à lire son histoire. Je me suis retrouvé en Sardaigne, dans cette cabane, dans cette famille, dans ces doutes et cette tristesse partagée. J’ai eu envie de serrer fort ce petit Leo dans mes bras.

Vous pouvez retrouver son livre dans plusieurs librairies et il est sous licence CC BY-NC-SA.


Réagir ?

June 14, 2021 11:00 AM

June 13, 2021

Karl Dubost

apprendre à apprendre

mandarine et chocolat. Tsujido, Japon, 13 juin 2021

À Paris, personne ne fait son pain. Les boulangers, ce n'est pas ce qui manque.
— Le pays sans nom, Anna Moï, urn:isbn:978-2-8159-2795-6

Il m'a dit : Peux-tu acheter des mikans et du chocolat ? Le reste… est son plaisir de cuisiner. Savoir prendre du retrait pour laisser le temps aux autres d'apprendre et de comprendre.

La merveille de l'enfance quand nous prenons le temps de la regarder est qu'elle nous donne les outils des relations quotidiennes de notre activité professionnelle. Elle nous met en relation avec la multitude des possibles, avec la temporalité du progrès, avec l'éblouissement de l'autonomie. Ces cinq dernières années, j'ai tant appris à devenir un meilleur coéquipier à Mozilla. Et je comprends que le chemin est interminable

La première fois que j'ai fait des gyozas, j'ai fait les peaux de gyozas aussi, ce que pratiquement aucun japonais ne fait. J'achète les peaux maintenant. Mais il est tout de même utile que ce soit pour le pain, les pâtes, les pizzas de le faire soi-même au moins une fois. Pour mieux comprendre le processus. Enfin, je crois. Pas de certitude.

Peaux de gyoza dans une assiette. Shimokitazawa, Japon, 2 février 2008

June 13, 2021 02:59 PM

David Larlet

Constructivisme

À quel point est-on bien-traitant lorsqu’on laisse une personne expérimenter par elle-même ?*

C’est un truc qui me gratte pas mal ces jours-ci.

* En considérant que l’on ait soi-même vécu une issue à cette expérience qui était plutôt douloureuse.


Pas tout à fait lié mais quand même un peu :

Pour Hannah Zeavin, la surveillance des enfants et la surveillance d’État sont moins distinctes qu’il n’y paraît. […] Du soin à la surveillance, il y a un continuum d’anxiété qui a des effets sur la société elle-même.

Du soin à la surveillance… (cache)


Réagir ?

June 13, 2021 11:00 AM

June 12, 2021

Karl Dubost

terre orange

champignons orange sur une souche. Fujisawa, Japon, 12 juin 2021

On raconte que le meilleur levain se trouve à San Francisco. Il y aurait, dans l'air marin de la ville, de belles bactéries, des bactéries monstrueuses qui prolifèrent dès que l'on mélange de l'eau à de la farine. En réalité, la formule du levain est très simple : de l'eau, de la farine, de la chaleur.
— Le pays sans nom, Anna Moï, urn:isbn:978-2-8159-2795-6

Ce n'est pas seulement la foule végétale qui s'ébahit, les champignons affichent haut leurs couleurs. Les champignons sont bleus.

  • shiomachi. Un jour, quand nous serons tous vaccinés, je retournerai à shiomachi. La dernière fois s'était avec O.

June 12, 2021 02:59 PM

David Larlet

Masque

Le mythe du désintérêt des autistes pour les autres humains et la sociabilité empêche de reconnaître qu’il existe des autistes qui au contraire adorent observer les autres et comprendre leur fonctionnement, se passionnent pour l’étude des groupes et du small talk, et se servent de leurs passions pour mieux s’intégrer parmi les non-autistes. Il existe aussi des personnes autistes qui évoluent dans un environnement bienveillant voire autiste lui-même (parents autistes qui s’ignorent, amitiés ou relations amoureuses avec d’autres personnes autistes identifiées ou non, travail dans un milieu autistico-compatible) et qui donnent ainsi l’impression de ne pas toujours avoir de grandes difficultés à se lier avec autrui, puisqu’elles ont trouvé des semblables ou des gens qui les acceptent comme elles sont.

Autisme « au féminin » ou autisme tout court ? (cache)

Certaines personnes portent des masques au quotidien depuis bien avant la pandémie. Le spectre de la neuro-atypie a trop de dimensions pour pouvoir établir des diagnostics pertinents car il y a une multitude de cases possibles.

Les spécialistes essayent de jouer aux échecs alors qu’il s’agit d’un jeu de go…


Réagir ?

June 12, 2021 11:00 AM

June 11, 2021

Karl Dubost

foule végétale

Plante sur fond de mur peint. Tsujido, Japon, 11 juin 2021

Pendant la saison des mangues, la cuisinière me préparait des bols de lamelles de mangue verte marinées au sucre, au nuoc-mam et au piment.
— Le pays sans nom, Anna Moï, urn:isbn:978-2-8159-2795-6

Où se cachent les plantes pendant l'hiver ? L'eau de pluie puise les plantes par la tige. Elle les tire vers le ciel. Elle les allonge dans le sens de la pente. La saison des pluies balbutie et déjà la foule végétale s'exclame.

  • We can open this
  • The shortcut. Hypnotique. Je ne peux décrocher mes yeux. La certitude mathématique du mouvement ne pertube en rien le désir de la catastrophe imprévisible. Ma logique et mon émotion s'essouflent dans une course effrénée.

June 11, 2021 02:59 PM

David Larlet

Anti

So don’t feel all warm and fuzzy about the fact that covid cases have dropped a lot around you. Yes, all those vaccinated people around you will protect you too, but if there is another wave, possibly due to a more transmissible version — you and your family will be at much higher risk than those vaccinated people because of your ignorance and mis-information.

Get vaccinated. Stop believing the anti-vax lies.

Linus Torvalds sur la liste de diffusion du noyau de Linux (cache)

Je me réjouissais récemment du fait que 75 % de la population du Québec ayant plus de 12 ans soit vaccinée :

Tableau de bord des chiffres sur l’évolution de la Covid-19 et de sa vaccination au Québec au 8 juin 2021 Tableau au 8 juin 2021.

En grande partie grâce à la vaccination des 12-17 ans (43 % en 15 jours !) si on compare à la photo du 24 mai.

Bon, ça n’a pas traîné, quelqu’un est venu me mettre en garde contre un grave scandale sanitaire à venir. Et franchement, c’est épuisant (et ça m’énerve). Ça fait plus d’un an que l’on vit avec un grave scandale sanitaire, des millions de morts comptabilisés, des covid longs difficiles à estimer, des mutations plus ou moins dangereuses, des services de réanimation à bout de souffle, qu’est-ce qu’il faut de plus ?

C’est important d’être sceptique, de douter, c’est même la base de la démarche scientifique mais après un an d’études et de recul il ne reste plus que des idées puantes qui flottent dans la fosse… septique. La vaccination est le moyen collectif que l’on a trouvé pour réduire le risque de mourir et de transmettre la maladie, notamment (mais pas que) pour les personnes les plus à risque. On peut être contre, mais en proposant quoi ?

Avec une population suffisamment vaccinée, on peut envisager de ne plus porter le masque en permanence, on peut recommencer à sourire avec autre chose qu’avec ses yeux, on peut manifester sa joie et sa colère, on peut inviter des ami·es pour débattre, s’embrasser et militer, on peut porter notre attention sur d’autres problèmes.

Les alternatives ? Il y en a plusieurs mais celle qui se profile pour la France, c’est de se balader avec un Pass Sanitaire, c’est de rester masqué, subir un couvre-feu, c’est de se reconfiner en octobre, c’est de ne pas avoir le temps de parler d’autre chose avant la présidentielle, c’est que ça se termine en vaccination obligatoire et en répression…

Chacun·e est libre de choisir un rapport bénéfice/risque plus ou moins individualiste en fonction de ses croyances et inquiétudes mais il faut aussi en assumer les conséquences, directes et indirectes.

Note avant publication : l’infographie dynamique donne pour le Québec 78 % de premières doses pour les plus de 12 ans au 16 juin et 16 % de secondes doses. Aussi, je ne devrais pas écrire quand je suis énervé.


Réagir ?

June 11, 2021 11:00 AM

June 10, 2021

Karl Dubost

apprendre à aimer

curry japonais dans un bol. Tsujido, Japon, 10 juin 2021

Le mot <em>amour</em> était interchangeable avec le mot <em>éducation</em>. Les parents ne prodiguaient pas d'amour ; ils donnaient une éducation.
— Le pays sans nom, Anna Moï, urn:isbn:978-2-8159-2795-6

Je regarde le bol de curry japonais. Je trouve qu'il a une grosse barbe et un petit nez aux couleurs de carottes. Mais il lui manquait un petit quelque chose. J'ai ajouté deux cubes de tofu, deux petits carrés de nori.

L'enfant a souri. Je lui enseigne que l'on peut jouer avec la nourriture et manger avec plaisir.

  • Mozilla Firefox Browser Now Has a Built-in Translator
    It became known that the Mozilla Firefox browser has a built-in translator. This means that users of the browser will no longer need to use third-party tools to translate texts. At the moment, this feature is present only in the test builds of the browser.
  • Covid-19: What went wrong in Singapore and Taiwan?
    They've been hailed as virus success stories - places that have seen virtually zero or single-digit Covid cases since the start of the year. But this month, Singapore and Taiwan have both seen a sudden and aggressive rise in cases - with Singapore logging 248 new cases just last week, and Taiwan 1,200 local infections. Both places have gone into a heightened state of restrictions, limiting the size of social gatherings and closing schools.

June 10, 2021 02:59 PM

David Larlet

Co-écriture

Tout seul on va plus vite, ensemble on va ailleurs.

Proverbe africain, métissé à Scopyleft

L’écriture à plusieurs est une chose qui m’est difficile. Pas douloureuse mais difficile. Le style me parait rapidement être incohérent entre les parties et les bons mots sont lissés par un consensus mou et fonctionnel. Si quelqu’un fait un premier jet, c’est souvent trop franc pour pouvoir être retravaillé en profondeur et si, au contraire, on est nombreux·reuses à vouloir démarrer ça patine à chaque phrase.

Ce que l’on a expérimenté avec Thomas et Juliette c’est un·e qui écrit et les autres qui racontent (il faut une configuration particulière, ici un retour d’expérience). Le rédacteur ou la rédactrice est libre de l’angle et oriente la discussion pour creuser certains aspects et picorer dans l’histoire qui émerge. On se focalise ensuite sur le résultat pour réajuster lorsqu’il y a eu des incompréhensions. C’est peut-être une piste pour me réconcilier avec une écriture collective.

Merci.

D’une certaine manière, on a mis un mois pour rédiger 9 pages à… 70 mains 😅. Toute ressemblance ne serait bien évidemment que fortuite. On a aussi appris à se connaître en faisant, explorant cet ailleurs que sont les autres.

Là-bas était l’essentiel.


Réagir ?

June 10, 2021 11:00 AM

June 09, 2021

Karl Dubost

rêve de formica

un nid en plastique au milieu des feuilles. Tsujido, Japon, 9 juin 2021

La complexité était la dynamo du pouvoir.
— Le pays sans nom, Anna Moï, urn:isbn:978-2-8159-2795-6

Dans le prunier, l'oiseau avait récupéré des fibres de plastique. Il les avait récupérées sur le long cours et les avait tressées soigneusement. Tout le nid douillet était un assemblage de sacs plastiques déchiquetés.

Même les oiseaux ont des rêves de formica.

June 09, 2021 02:59 PM

David Larlet

Parenthèse

Un séjour ailleurs, lors de congés ou d’un voyage, donne une forme géographique à la vacance de soi, une manière homéopathique de se défaire pendant des jours ou des semaines des exigences de la vie professionnelle, personnelle ou familiale. Moment de suspension des contraintes habituelles de l’identité, espace où les rôles sont redéployés avec des acteurs différents dans un contexte où tout devient possible car chacun choisit son mode d’être sans que nul ne le connaisse et puisse s’en étonner ou lui reprocher son allure ou ses comportements. Moment de parenthèse, sorte de récréation sociale ou les rôles coutumiers cessent de régir la vie quotidienne au profit d’une brève liberté de mouvement. Nul ne sais à quoi s’en tenir face à un voyageur, un marcheur, par exemple, à moins qu’il ne dévoile de lui-même des informations sur ce qu’il est, mais il peut demeurer anonyme en participant aux échanges sans donner prise à son état civil ou à son histoire personnelle ou en s’inventant un personnage.

Disparaître de soi, David Le Breton

Juin est le mois où je ressens très fortement ce besoin d’aller me perdre dans les bois sans en avoir la possilité. Enfin, quand je dis « perdre » ce serait peut-être davantage « retrouver », voire même « transformer ». Osons un « je vais me gagner dans les bois ».

Tout cela n’est que babillage sémantique, en vieillissant je crois qu’on se met encore plus à jouer avec les mots. Peut-être une façon d’oublier ses propres maux. De s’oublier. De disparaître.

Note avant publication : entre temps, Karl publie de son côté :

Se perdre en forêt est une désorientation complète. Je ne me suis jamais vraiment perdu en forêt. J’ai parfois hésité sur la direction dans laquelle marcher, ou bien rallonger mon chemin.

se perdre - Carnets Web de La Grange (cache)


Réagir ?

June 09, 2021 11:00 AM

June 08, 2021

Karl Dubost

poste frontière

Hortensia dans un vase. Tsujido, Japon, 8 juin 2021

Sur l'eau, les frontières se faisaient invisibles. Il n'était pas nécessaire de s'enivrer pour que l'esprit s'étourdisse d'idées de fuite, d'horizons brumeux, de rives inconnues, de langues barbares.
— Le pays sans nom, Anna Moï, urn:isbn:978-2-8159-2795-6

Un hortensia du jardin dans un vase reçoit la lumière d'un mur de cube de verre. La lumière fanée encourage les rêveries. La porte de la maison est mon poste frontière. Dehors, l'incertitude et l'éblouissement des découvertes. Quelques pas après un grincement, fraîcheur des envies, la marche ravive l'arpentage des rues. Nous prenons la mesure de l'instant. Le village du monde est une exploration.

June 08, 2021 02:59 PM

David Larlet

Sens

Le mot « sens » est à la mode, c’est pourquoi j’hésite à l’utiliser : il est banalisé. Je me méfie de la quête de sens, de la recherche de sens, du sens que l’on voudrait introduire à tout prix dans le moindre de nos faits et gestes, de celui que l’on essaye de nous proposer ou de nous vendre sous le prétexte d’apprendre à vivre, comme une sorte de supplément d’âme qui résoudrait tous nos problèmes. Quel non-sens !

Le sens est bien plus fondamental que ce petit divertissement vers lequel nous sommes poussés, à tout bout de champ, par l’air du temps. On veut me « donner » du sens ? Mais le sens n’est pas une étiquette autocollante que je pourrais poser sur un évènement que je vis. Parce que le sens ne peut pas être extérieur à ce que je vis : il vient de la profondeur de mon existence, de la manière par laquelle je m’engage, du chemin sur lequel j’avance. Personne ne peut l’édicter pour moi. En revanche, il est de ma responsabilité d’humain de le donner, de le laisser jaillir, de le travailler, de le révéler pour que mon chemin vaille la peine d’être poursuivi.

[…]

Le sens est une boussole qui nous met en chemin, il n’est pas un GPS. Il nous donne une indication, il ne rentre pas dans les détails du chemin. Il est l’effort qui est juste pour moi parce qu’il me permet d’être davantage moi-même.

Comment rester serein quand tout s’effondre, Fabrice Midal

De temps en temps, j’emprunte un livre de développement personnel à la bibliothèque. Je mets ça sur le coup de la curiosité ou de l’espoir que ça m’apporte un truc, un jour, je sais pas trop.

Je suis trop fatigué pour étayer ce soir. On verra dans quel sens j’aurai envie d’aller une fois la tempête passée.


Réagir ?

June 08, 2021 11:00 AM

June 07, 2021

Karl Dubost

ponctuation de alt

Sol ponctué par des tâches de lait. Tsujido, Japon, 6 juin 2021

La liberté, c'était en plus de tout cela. Sur l'eau, les frontières se faisaient invisibles. Il n'était pas nécessaire de s'enivrer pour que l'esprit s'étourdisse d'idées de fuite, d'horizons brumeux, de rives inconnues, de langues barbares.
— Le pays sans nom, Anna Moï, urn:isbn:978-2-8159-2795-6

Ajouter une ponctuation finale aux textes en alt, via Nicolas. Dans le cas où je voudrais corriger le texte des anciens billets, quelle serait la requête ?

alt="([^\."]+)"

suivi de

alt="$1."

Copie d'écran de Visual Studio Code pour les critères de recherche et remplacement.


Cela tombe bien. Le sol était ponctué de tâches de lait. Le carton lui a échappé des mains, mais cette fois, je n'ai pas trouvé de regex pour les substituer.

June 07, 2021 02:59 PM

David Larlet

Anxiété

Considering the skyrocketing rates of mental illness throughout the course of the COVID-19 pandemic — plus many more of us struggling with daily stressors and mood swings that may lead us to irrational negative thinking —how often are we asking ourselves, “How will someone with anxiety experience our product/service/feature? How can we make that better?”

[…]

My heart sinks hearing these words over and over again over the last few years. From invalid credentials, to expired email links, to confusing password reset flows, to glitchy and lengthy forms, to jargon-filled websites, I know the majority of issues Alex has worked through with me have all been outside of her control. And I try to tell her that, but her anxiety doesn’t let her see it that way. She truly believes everything she’s struggled with is her fault, and with each failed click of a button, her anxiety continues to worsen.

Inclusive UX in an era of anxiety (cache)

Un précieux rappel qu’il y a des états invisibles et difficilement décelables, des angles (presque) morts à la conception Web d’aujourd’hui. Je retiens notamment le fait de rendre explicites les problèmes techniques lorsque la « faute » n’est pas du côté utilisateur·ice. Ça fait un moment qu’il faut que je me motive pour faire des pages d’erreurs correctes par ici. #cordonnerie

Il y a tellement de fois où j’ai besoin de bidouiller le site des autres pour arriver à mes fins (en partie parce que je bloque beaucoup de choses mais pas que), je me demande fréquemment comment font les personnes non-érudites pour arriver au bout de certains parcours.

Notamment sur des sites gouvernementaux. Sur des sujets aussi stressants que l’immigration. Qui déterminent des choix de vie…

Note après publication : Design Patterns for Mental Health.


Réagir ?

June 07, 2021 11:00 AM

June 06, 2021

Karl Dubost

suivre le fil

Patch en tissu et ciseaux. Tsujido, Japon, 6 juin 2021

La matière première délaissée pendant cette période s'offrait, abondante. Le savoir-faire, loin de se fossiliser, était resté dormant, prêt à bourgeonner.
— Le pays sans nom, Anna Moï, urn:isbn:978-2-8159-2795-6

Il a découpé sa taie d'oreiller avec une paire de ciseaux. Pour voir, dit-il. Alors je passe une partie de mon dimanche à coudre… pour cacher, dis-je.

En miroir, ils commencent à coudre un autre bout de tissu. Peut-être juste pour m'accompagner.

Les histoires se tissent.

June 06, 2021 02:59 PM

David Larlet

Abonnement

That all sounds great. However, as I mentioned, we love goodwill, and a lot of people wince when they hear “subscription.” The first thing that pops up in a user’s head are scammy companies that make cancellation a nightmare, like multi-level marketing schemes, gym memberships, and Adobe. The App Store prevents these shenanigans: you get a reminder email before renewal, and you can cancel within the Settings app in seconds. Whenever a company offers a subscription, I always try to buy it through the App Store.

Some folks absolutely loathe subscriptions on principle, and will never rent something if they can own it. This is not unreasonable. Halide is like a camera, and while professionals are used to renting gear, most consumers own their camera.

Lux Year 4: Doubling Down (cache)

Les créateurs de Halide (et Spectre) reviennent en détail sur leur stratégie, notamment financière, pour faire évoluer leur produit. J’utilise ces deux applications, aussi c’est d’autant plus intéressant de lire leurs doutes et leurs pistes vis à vis de cette évolution.

Je ne crois pas avoir lu un seul retour de développeur d’application pour iOS qui ne se plaigne pas de l’AppStore.

Ce n’est vraiment pas évident de trouver un moyen d’être rémunéré de manière stable et pérenne lorsqu’on vend un produit, surtout si on souhaite qu’il soit durable. Il y a des jours où j’aimerais me préoccuper de ces aspects là… et d’autres où je suis bien content de vendre ma « force de travail ». C’est un choix de vie qui m’offre pour l’instant une plus grande liberté d’esprit mais qui pourrait changer lorsque je n’aurai plus l’impression d’avoir suffisamment de force justement.

En tant que développeur, j’ai de plus en plus l’impression que l’on crée notre propre système d’abonnement en augmentant la complexité de nos outils et de notre stack (ça sonne toujours mieux en anglais), ce qui génère la nécessité d’une maintenance régulière assurant un fond de roulement. La « tierce maintenance applicative » n’est pas nouvelle mais elle me semble atteindre un tout autre niveau ces dernières années sur le Web.

On crée tranquillement notre propre besoin, en étant sur-payé·es (cache), et personne ne semble s’en offusquer plus que ça…

And I’m not 100% sure, but I think this might contribute to longevity. Some of my clients are still working with the same sites I built for them nearly 10 years ago, a few with just minor security-related updates in the meantime and no other maintenance strictly required. That’s not to say that those sites couldn’t use a “lick of paint” to bring them in to the 2020s; the point is that they work. And for organizations working on really tight budgets, or budgets that fluctuate wildly due to public funding, stability is really important. They can’t afford a developer on retainer to keep things running smoothly.

Two articles on SPA or SPA-like sites vs alternatives (cache)


Réagir ?

June 06, 2021 11:00 AM

June 05, 2021

Karl Dubost

oiseau

Héron cendré sous arbuste Tsujido, Japon, 5 juin 2021

Le temps avait suspendu son vol, et il avait fait mieux : il était revenu en amont de la suspension.
— Le pays sans nom, Anna Moï, urn:isbn:978-2-8159-2795-6

L'oiseau, un héron cendré (青鷺), est peut-être sorti de son nid trop tôt. Il ne maîtrise pas bien son vol. Il est allé se cacher entre les arbres. Nous nous demandons s'il pourra survivre pendant la nuit.

Nous inspectons les cimes des pins. Nous réalisons qu'une communauté d'une dizaine d'individus vit là. Peut-être plus. De nombreux nids ont de jeunes membres qui crient pour la nourriture mais pas encore totalement prêt à prendre leur envol.

Il est possible de voir les nids sur l'image satellite. Les points gris à la cime des arbres du parc yamamoto (山本公園) sont les nids des hérons cendrés.

June 05, 2021 02:59 PM

David Larlet

Incarnation

47. Notre action sera d’autant plus efficace qu’elle sera davantage l’expression normale de nous-mêmes. Nous ne porterons pas d’insigne : lorsque l’insigne devient le signe d’un engagement, c’est que nous ne faisons aucun geste : il faut que nous incarnions la doctrine, que nous soyons à proprement parler ces valeurs mêmes que nous élevons.

Directives pour un manifeste personnaliste, Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, 1935

Coïncidence étrange que de parler de cela le matin et de lire cet extrait le soir. Je faisais la distinction avec Raphaël entre promouvoir les principes coopératifs et celle de les incarner. On peut aspirer à quelque chose sans pour autant aller jusqu’à s’impliquer et ça fait une différence non négligeable. On peut aussi avoir la volonté de les incarner tout en étant maladroit·e, jusqu’à un point où ça peut devenir contre-productif. On peut difficilement être (et) neutre.

Ah… les relations humaines 🤷.


Réagir ?

June 05, 2021 11:00 AM

June 04, 2021

Karl Dubost

capsule rétro

Sonnette sur un muret avec des feuilles. Tsujido, Japon, 30 mai 2021

Nous vivions dans un film rétro. Saïgon grinçait au rythme des vélos qui se déplaçaient, indolents, sous la frondaison d'arbres exotiques aux racines rebelles. Ils avaient été plantés un siècle plus tôt. Les régimes politiques changent, les arbres sont éternels.
— Le pays sans nom, Anna Moï, urn:isbn:978-2-8159-2795-6

Quand je passe près des maisons abandonnées de Tsujido, la curiosité éveille mes sens. Je suis sur un fil tendu. Je voudrais pouvoir entrer et documenter avec mon appareil photo l'abandon, la poussière, la vie qui s'est arrêtée en un instant.

De nombreuses maisons n'ont pas été touchées depuis que son dernier occupant est parti en maison de retraite. Les maisons sont en apnée, parfois avec tous les papiers en place, la vaisselle encore dans l'évier. C'est ainsi que D. m'avait fait rentrer dans la maison qu'il avait achetée. 7 ans qu'elle n'avait pas été occupée et tout était encore comme si la porte avait été fermée l'instant d'avant pour aller faire une course rapide.

June 04, 2021 02:59 PM

David Larlet

Lâche(r-prise)

Mais quand on avait envie de continuer à s’investir, c’est très frustrant. Je suis un peu triste, je vis malgré tout partiellement comme un échec le fait de devoir cesser, là, de faire ce que j’avais commencé, en ne finissant même pas les projets que j’avais démarrés. Je vois bien que c’est ridicule, un peu comme quelqu’un qui le pied dans le plâtre après un accident du travail, ne parlerait que de retourner au bureau. Ben non. Manifestement tu ne peux pas retourner au bureau. Lâche.

Il est temps de tourner la page (cache)

Je (me) demandais le mois dernier s’il y avait « lâche » dans « lâcher-prise » car c’est une tension que j’ai l’impression de vivre souvent. Ne plus savoir quelle est l’échelle la plus pertinente dont il faudrait que je prenne soin, de la personnelle à l’universelle en passant par une multitude de paliers plus ou moins enchevêtrés. Le temps et donc notre attention — sur lesquels nous espérons avoir une forme de pouvoir — sont finalement d’un potentiel assez dérisoire.

Il faut que je revienne sur cette notion de potentiel.

28. L’homme en s’abandonnant ainsi commet le péché social — c’est-à-dire le péché qui consiste à refuser d’être une personne consciente de ses devoirs, de sa force, de sa vocation, pour accepter les influences de l’extérieur (les accepter volontairement ou non, par les ordres reçus ou les films vus p. ex.). L’homme rentre désormais dans la foule. Le péché social est le péché contre l’esprit, parce que l’homme renonce à ce qui le rend différent de ses voisins — (sa vocation) — pour s’assimiler à eux et devenir un jeton interchangeable qui accomplit des gestes identiques, lit les mêmes mots, pense les mêmes pensées. C’est le refus de vivre.

Directives pour un manifeste personnaliste, Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, 1935


Réagir ?

June 04, 2021 11:00 AM

June 03, 2021

Karl Dubost

yamamomo

Fruits du yamamomo. Tsujido, Japon, 1er juin 2021

Tout était dans le presque.
— Le pays sans nom, Anna Moï, urn:isbn:978-2-8159-2795-6

Parfois, il est nécessaire de se perdre dans les interstices du hasard pour découvrir le goût des fruits qui vous entourent et dont vous ne saviez pas qu'ils étaient comestibles : Myrica rubra.

Le Japon recèle de toutes ces plantes qu'il suffit de croquer quand on se baisse ou que l'on grimpe dans un arbre le long d'une promenade en ville.

June 03, 2021 02:59 PM

David Larlet

Flux lisibles

Use web feeds to subscribe to websites and get the latest content in one place.

Feeds put you in control. It’s like subscribing to a podcast, or following a company on Facebook. You don’t need to pay or hand over your email address. You get the latest content without having to visit lots of sites, and without cluttering up your inbox. Had enough? Easy: unsubscribe from the feed.

You just need a special app called a newsreader.

What is a feed? (a.k.a. RSS) (cache)

Cela faisait un moment que je voulais expérimenter des choses à ce sujet. Et puis j’avais vu passer le rendu des flux de Jeremy Keith ou Matt Webb que je trouvais inspirants mais j’avais l’impression que c’était compliqué à mettre en place. Alors que le travail avait en fait été pas mal pré-mâché ! (cache) Le rendu par défaut dans Firefox ressemblait à ça :

Rendu par défaut d’un flux RSS dans Firefox Non seulement c’est pas joli mais surtout c’est incompréhensible aux non-technicien·nes !

La feuille XSL de base est commentée et disponible ici. L’exercice le plus difficile est d’adapter les valeurs pour que ça corresponde à votre flux, j’ai aussi enlevé la CSS par défaut pour mettre la mienne en ayant l’intuition que ça permettrait de maintenir une certaine cohérence avec la page d’où la personne vient. J’ai aussi fait en sorte d’utiliser la notion de suivi d’un flux/individu.

Mon code ressemble à ça et permet d’obtenir le rendu suivant :

Rendu après transformation de mon flux RSS dans Firefox Et voilà ! C’est quand même bien plus stylé 😎

J’ai une petite frustration que Firefox ne supporte pas la propriété disable-output-escaping="yes" ce qui ne me permet pas d’avoir un rendu HTML satisfaisant lorsqu’on déplie les entrées (le plus frustrant étant que c’est implémenté chez Webkit…). J’imagine que je pourrais changer le format de mon flux pour ne pas avoir à faire cette conversion, par exemple avec du CDATA, à creuser.

Il s’agit bien évidemment d’une première version et je vous encourage à me faire part de vos incompréhensions ou propositions d’amélioration pour le texte d’introduction. Je suis déjà bien content d’avoir pu mettre ça en place, c’est une frustration que je me traîne depuis… plus de 15 ans !


Réagir ?

June 03, 2021 11:00 AM

June 02, 2021

Karl Dubost

Web envoûté

peinture écaillée sur un poteau rouillé. Tsujido, Japon, 30 mai 2021

Une fois dans ma vie, je fus envoûtée.
— Le pays sans nom, Anna Moï, urn:isbn:978-2-8159-2795-6

Qu'advient-il de nos sites Web quand nous disparaissons ? Et le problème se pose-t-il de la même façon avec ou sans enfants ? Robin écrit en février dernier :

I thought about this the other day, too. When I die my website will probably stick around until my bank account stops sending money to Hover or Netlify. I guess my brother might have the login details and could start paying for my domain name but then what? If I ever have kids will they take the keys to this thing?

La question probablement plus importante que celle de la longévité posthume est probablement l'intérêt de la transmission. Les projets open source naissent et meurent indépendamment de leurs créateurs. Si un projet provoque suffisamment d'intérêt dans une communauté choisie, il survivra à l'abandon volontaire ou circonstanciel.

Sommes-nous à ce point envoûtés par le possible de nos mots, par la facilité de la transmission, qu'il nous faille croire à l'immortalité de la prose ? Les mots et encore plus les histoires autour des mots survivent dans les bouches qui manœuvrent les sons, et les tympans qui entrent en transe. La mémoire d'une légende est bien plus riche dans sa multitude que dans le texte fossilisé.

Peut-être qu'il ne faut pas tant se soucier de l'existence posthume d'un site Web. Il suffit qu'une personne ou une communauté de personnes pour réaliser la copie d'un site Web. Et si les enfants ou les grands-enfants avaient un quelconque désir de sauvegarde, ils reprendront le labour des mots. Ils garderont la chandelle vacillante dans la tempête.

J'avais dans le passé une optique plus planificatrice de la maintenance éventuelle de ce site Web au cas de ma disparition. Capitaine de bord, il me fallait tout prévoir et envisager des coups, de la vermine et du scorbut. Je suis beaucoup plus détaché maintenant. J'ai trouvé mon île sans vendredi, juste la tranquillité du sable et de la forêt épaisse. Une forme de libération, une contrainte de moins à gérer, une écriture du maintenant parce que demain n'appartient pas à mes souvenirs.

June 02, 2021 02:59 PM

David Larlet

Percolation

Par exemple, j’ai compris qu’il valait mieux, pour être en accord avec le réel, parler de percolation plutôt que de transmission des connaissances.

Fin d’un premier cycle agile pédagogique (cache)

Je suis très reconnaissant à Christian den Hartigh de partager son cheminement, aussi chaotique et confus qu’il l’estime je viens y piocher des idées régulièrement. Dans mes réflexions actuelles sur ce qui fait un regroupement, je retrouve cette notion de percolation. Des touches ici et là qui viennent s’infiltrer et qui forment des résurgences par ailleurs. Parfois sans en chercher ni comprendre le sens. On ne cultive pas un jardin, on laisse infuser une culture.

Du moins c’est l’histoire que j’essaye de me raconter.

D’où, dans nos sociétés, l’importance de l’autobiographie, ou du blog pour les jeunes générations, la nécessité de se dire pour savoir qui l’on est. Certes, le récit de vie n’est jamais la transparence des événements traversés, mais toujours une interprétation, une lecture et une relecture au fil du temps. Il n’est en aucun cas une vérité, seulement la dernière version qu’un individu tire de lui-même. Pour exister la croyance s’impose de posséder une conscience, un Moi, une identité, même s’il est impossible d’en définir les contours avec précision, même s’il est toujours malaisé de répondre à la question du “qui suis-je ?” dans l’éparpillement de que nous sommes au fil des jours, des circonstances et des publics. Le sentiment d’identité se transforme en récit provisoire tenu sur soi, identité narrative de P. Ricœur ou biographie réflexive d’U. Beck. Le récit de soi est une tentative, toujours après coup, de reconstruire une unité de son existence, non dans une objectivité impensable, mais dans une recherche de sens et de cohérence qui n’exclut pas la réinterprétation, même sincère, des événements. À tout moment l’individu se relie à son histoire, il ne cesse intérieurement de se raconter en retrouvant les fils de son parcours dans les événements récents et, dans les situations présentes, il engrange d’autres souvenirs qui l’amènent à la fois à demeurer le même tout en ne cessant de se redéfinir au fil des années. L’identité que se construit et se reconstruit l’individu à travers sa narration est sans doute une fiction, mais elle est le seul moyen de s’approcher de soi à travers un processus sans fin qui ne cesse de se moduler.

Disparaître de soi, David Le Breton


Réagir ?

June 02, 2021 11:00 AM

June 01, 2021

Karl Dubost

cheveux et algues

œufs agglutinés près d'une algue. Tsujido, Japon, 1er juin 2021

Des mots pour tomber à la renverse et marcher à reculons en broyant du noir aux côtés des âmes errantes, déambulatrices de l'autre monde, amputées de langage ou de sons, et dotées seulement du don de hantise.
— Le pays sans nom, Anna Moï, urn:isbn:978-2-8159-2795-6

Dans la vasque, un escargot aquatique solitaire a pondu des œufs. J'ai tout de suite plongé ma tête dans l'eau, le corps renversé, les mains sur le bord de la céramique me tenant fermement dans la position du poirier. Là, je sentais mes cheveux mélangés aux algues flottant en lent mouvement dans le mouvement de l'eau de mon geste précipité. Enfin je pouvais voir le monde sous la surface du monde, mes pieds étaient un peu flou. La lumière traversant la gélatine des œufs, je pouvais découvrir les embryons se développant. L'eau s'est calmée, tout est redevenu calme. C'est à ce moment que j'ai pu entendre les pulsations immenses de leur existence, pépinière d'étoiles, abysses de la vasque.

Il faudra que je pense à remonter vers le monde des hommes.

  • MailTrackerBlocker
    MailTrackerBlocker is a plugin (mailbundle) for the default Mail app built-in to macOS. Email marketers and other interests often embed these trackers in HTML emails so they can track how often, when and where you open your emails. This plugin labels who is tracking you and strips out spy pixels out of the HTML before display, rendering the typical advice of disabling "load remote content in messages" unnecessary.
  • The Egison Programming Language
    Egison is a programming language that features extensible efficient non-linear pattern matching with backtracking for non-free data types. We can directly represent pattern matching for a wide range of data types including lists, multisets, sets, trees, graphs, and mathematical expressions.

June 01, 2021 02:59 PM

David Larlet

Pédagogie

Nous, pédagogues du début du XXIème siècle, avons reçu un héritage plutôt simple mais maintenant totalement obsolète. Nous sommes libres de ne pas accepter cet héritage en toute conscience. Bien évidemment je ne me reconnais pas dans le système militaire Prussien encore fortement en place dans les systèmes éducatifs (les résistances aux changements demeurent vivaces), alors que les textes officiels du programme de l’éducation nationale préconisent l’inverse, ou du moins d’autres formes d’enseignement, davantage adapatifs.

Pédagogie vs société ? (cache)

J’apprends beaucoup de ces rappels historiques, de ce cheminement dans le domaine de la pédagogie et de la matière vivante que cela constitue pour l’enseignant·e. Sans compter le paradoxe entre le système éducatif et la société, ce couple tension/incompréhension dont on a peut-être besoin. Ce bouc-émissaire nécessaire pour que l’on accepte de laisser son enfant dans un environnement que l’on ne contrôle pas. L’acceptation de son délabrement afin d’être certain que l’on pourrait faire mieux « si on avait le temps ».

Et si je prenais ce temps…

C’est à mon sens la plus difficile des professions dans la mesure où elle ne produit rien de tangible. Elle n’est pas en dehors de nous. La pédagogie est un lien invisible, basé sur l’information. Elle touche uniquement l’humain en utilisant l’élément le plus complexe, c’est-à-dire le langage. La pédagogie est la compétence qui relie chaque humain pour les faire progresser, et pour faire progresser chaque génération d’humains. La pédagogie, c’est aussi la capacité à s’organiser en permanence dans un monde VICA : volatile, incertain, complexe, ambigu.

Fin d’un premier cycle agile pédagogique (cache)


Réagir ?

June 01, 2021 11:00 AM

May 31, 2021

Karl Dubost

écouter les mots

boite aux lettres bloquées avec du papier collant. Tsujido, Japon, 30 mai 2021

Mon histoire touche à sa fin
Les feuilles de l'épinard se sont repliées,
Et leurs tiges forment des coudes.
— Comment je suis devenue un arbre - Sumana Roy, urn:isbn:978-2-84230-742-4

player pour écouter

Je n'avais pas remarqué mais il y a une fonction pour écouter l'article du Japan Times, qui vient se mélanger à un billet écrit il y a bien longtemps.

<iframe
    allowfullscreen="false"
    data-src="https://spkt.io/a/1955471"
    id="speechkit-io-iframe"
    scrolling="no"
    style="
        margin: 0px !important;
        border: medium none !important;
        min-width: 280px;
        width: 100%;
        height: 60px;
        display: block;
    "
    src="https://spkt.io/a/1955471"
    class="lazy-loaded"
    onload="var body = this.contentDocument &amp;&amp; this.contentDocument.querySelector('body');  var height = body ? body.getBoundingClientRect().height : 60;  this.style.height = height+'px';"
    frameborder="0"
    ></iframe>

Ils utilisent SpeechKit

  • Vaccins pour les autres, peut-être
    Local governments are being offered a degree of flexibility in who they can prioritize for inoculations — on condition they promise to finish giving shots to people 65 and older by the end of July — Japan's minister in charge of the vaccine rollout has said.

May 31, 2021 02:59 PM

David Larlet

Design accessible

Ce projet représente des heures de lecture et de veille ; des heures de synthèse et de ré-ré-ré-écriture ; plus de 200 commits (dont certains à 3 heures du matin). C’est aussi mon premier « side-project » public donc je suis très fière d’avoir réussi à le sortir 💪.

Design Accessible, la genèse d’un projet (cache)

Superbe projet de la part d’Anne-Sophie : Design Accessible avec un joli article pour comprendre d’où ça vient, le temps que ça prend et tout.

C’est assez rare d’avoir des sites de référence en français dans le domaine, je salue d’autant plus l’effort que j’ai eu à creuser le sujet récemment.


Réagir ?

May 31, 2021 11:00 AM

May 30, 2021

Karl Dubost

deuil nourrissant

queues de haricots verts Tsujido, Japon, 30 mai 2021

Pourquoi n'existait-il pas de rituel de deuil des plantes ? Et pourquoi n'écrivait-on pas de nécrologie en mémoire des arbres défunts ?
— Comment je suis devenue un arbre - Sumana Roy, urn:isbn:978-2-84230-742-4

J'écoute la rupture ferme du haricot. C'est un temps de pensées calmes, un temps du recueillement. Je vagabonde le long des tuteurs, rêveries de la plante qui s'est enroulée en direction du zénith. Je lui dis merci.

  • Magnetized Threads Weave Spectacular Galactic Tapestry
    The new panorama of the Galactic Center builds on previous surveys from Chandra and other telescopes. This latest version expands Chandra's high-energy view farther above and below the plane of the Galaxy — that is, the disk where most of the Galaxy's stars reside — than previous imaging campaigns. In the image featured in our main graphic, X-rays from Chandra are orange, green, blue and purple, showing different X-ray energies, and the radio data from MeerKAT are shown in lilac and gray.
  • Verbascum thapsus, ma feuille volupté. Merci L.

May 30, 2021 02:59 PM

David Larlet

Infanticide

Large numbers of the Aboriginal children who were sent to residential schools never returned to their home communities. Some of these children ran away, while others died at the schools. The exact number of children who died at school may never be known, but the death rates for many schools, particularly during times of epidemic or disease, were very high.

Sometimes parents never found out what happened to their children. The students who did not return have come to be known as the Missing Children. Working with Survivors and Aboriginal organizations, the Missing Children Projects is documenting the deaths and the burial places of children who died while attending the schools.

To date the TRC has identified the names of, or information about, more than 4,100 children who died of disease or accident while attending a residential school.

MISSING CHILDREN PROJECT (cache)

L’histoire du Canada comporte des zones d’ombre assez horribles. De l’esclavage — voir aussi (cache) — à la stérilisation, la colonisation s’est faite avec une brutalité dont je ne découvre que depuis récemment une partie de son histoire, celle que l’on ne retrouvera probablement pas dans les livres d’Histoire :

May 27, 2021, Kamloops – It is with a heavy heart that Tk’emlúps te Secwépemc Kukpi7 (Chief) Rosanne Casimir confirms an unthinkable loss that was spoken about but never documented by the Kamloops Indian Residential School. This past weekend, with the help of a ground penetrating radar specialist, the stark truth of the preliminary findings came to light — the confirmation of the remains of 215 children who were students of the Kamloops Indian Residential School.

OFFICE OF THE CHIEF (cache, PDF - 158 Ko), FOR IMMEDIATE RELEASE

Voir aussi :


Réagir ?

May 30, 2021 11:00 AM

May 29, 2021

Karl Dubost

brûlure

Cheminée d'incinérateur de déchets. Fujisawa, Japon, 29 mai 2021

Les arbres ne meurent pas au ralenti. Lorsqu'ils tombent, c'est un événement traumatique.
— Comment je suis devenue un arbre - Sumana Roy, urn:isbn:978-2-84230-742-4

Là, notre consommation part en fumée et se redépose sur nos tête et dans nos poumons.


Le jour de notre cueillette des prunes japonaises, je lui ai demandé : « Si les arbres parlaient que diraient-ils  ? »

Il m'a répondu « Tu peux prendre mes prunes. »

Alors j'ai demandé « Et les herbes sous la pluie ? »

— « Yoohoo ! »

  • Responsive design and container queries? Oh my!
    But from where I sit, responsive design’s been something new almost constantly since that article came out. It was something new when Jon Hicks first responsively redesigned, which was the first responsive design I remember seeing in the wild; it was something new when The Boston Globe launched the first large-scale responsive redesign; it was something new when Trent Walton wrote about device-agnostic design; it was something new when the responsive images specification shipped; it’s something new each time Lynn Fisher releases another one of her responsive masterpieces; and so on, and so on.

May 29, 2021 02:59 PM

May 28, 2021

Karl Dubost

lemen

Bol de lemen. Tsujido, Japon, 28 mai 2021

Rien n'arrive sous un arbre et pourtant, quelque chose survient, quelque chose le doit, une chose si subtile que nos yeux n'en perçoivent pas les changements.
— Comment je suis devenue un arbre - Sumana Roy, urn:isbn:978-2-84230-742-4

Quand la chaleur écrase tout, la fraîcheur des lemens pour éveiller les rêveries. J'ai envie de l'ombre d'une forêt, de l'humidité de la mousse, de la profondeur des chemins. Le terrain mou après la pluie et la fraîche goutte d'eau un peu trop pressée tombant d'une feuille.

Je reprends une bouchée de lemen.

May 28, 2021 02:59 PM

David Larlet

Curriculum chain

Vieillir est parfois un lent travail de deuil et de pertes amenant à désinvestir les relations et les actions autrefois appréciées. La personne vieillissante consent peu à peu à ne plus posséder qu’un contrôle restreint de son existence. Certes, elle réinvestit d’autres relations, mais nombre de celles qui lui étaient chères disparaîssent. V. Jankélévitch parle en ce sens de “l’âge où il y a tout à regretter et rien à espérer”. Certaines personnes vivent plus douloureusement que d’autres le fait de se sentir éloignées de ce qu’elles ont été et de voir disparaître une à une les traces de leur passé. L’ancienne personnalité parfois se dissout quand l’armure de la réussite sociale ou professionnelle s’efface. Il faut alors consentir à ne plus être l’homme ou la femme que l’on a été si longtemps.
D’une atteinte narcissique à une autre l’existence finit par peser.

Disparaître de soi, David Le Breton

J’évoquais hier la similitude entre un CV et une blockchain. Dans les deux cas, on a eu une preuve de travail a un moment donné, qui a consommé de l’énergie et sans laquelle on n’aurait pas pu avoir une preuve de travail suivante identique. Je suis l’entité principale de certification de cette chaîne d’expériences mais d’autres personnes peuvent partager la véracité de cette information. D’ailleurs, la personne lisant un CV se préoccupe bien souvent de l’intégrité du parcours…

Dans le cadre de notre réponse commune, je rédigeais aujourd’hui pour la n-ième fois ce parcours et en fait — même si chaque bloc dépend toujours plus ou moins du précédent — il n’y a pas vraiment la même histoire qui est racontée à chaque itération. Et surtout à chaque interlocuteur·ice. J’adapte mon récit en fonction de ce qui est attendu, de mes aspirations actuelles et de ma souvenance qui ré-interprète des actions passées.

L’évolution d’un même CV m’en dirait certainement plus sur une personne que sa photographie à un instant t. Les maillons de nos chaînes ne renvoient pas toujours la même lumière en fonction de l’angle avec lequel on les éclaire.


Réagir ?

May 28, 2021 11:00 AM

May 27, 2021

Karl Dubost

vivre en forêt

Une plante sur un barreau d'une vieille maison. Tsujido, Japon, 16 mai 2021

En contraste total avec la position statique des arbres, l'on trouve le mouvement des habitants des bois et leur mode de vie, qui renversent l'idée que l'on doit, à la fin de la journée, forcément retourner là où elle a démarré. Il serait possible de débuter le matin à un endroit et de finir à un autre. Mais cela reviendrait à rentrer chez soi. Vivre en forêt serait par conséquent se perdre de façon volontaire et sans regret.
— Comment je suis devenue un arbre - Sumana Roy, urn:isbn:978-2-84230-742-4

J'ai toujours eu cette impression que si les circonstances de la vie m'avaient poussé à devenir sans-abris, je serais allé m'enfouir dans la forêt profondément. Probablement plus facile au Japon qu'en France, les forêts de France ne sont pas assez profondes, trop proches du bord du monde, trop proches de la civilisation. Un feu de camp y serait vite détectable.

Vivre en forêt est une migration technique, difficile. Nous ne sommes pas seuls en forêt. Les animaux et les plantes y deviennent de proches intimités amies et hostiles. Toutes les forêts ne sont pas les mêmes non plus.

Vivre sans une communauté humaine est un acte difficile, même pour les peuples des forêts. Le support de la communauté permet de construire, de chasser, de s'entraider, de se spécialiser. Ne pas se mettre en danger pour ne pas avoir à se soigner. Pour ne pas se mettre en danger, il faut connaître. Pour connaître, il faut apprendre. Voir les expériences de David en mode contrôlé de la forêt.

May 27, 2021 02:59 PM

David Larlet

Craftsman

You’re on duty til you die, you know, as a craftsman.

The master craftsman: Shimada Takayuki, vidéo Google Youtube

Il y a souvent ce débat dans la communauté des développeur·euses pour savoir s’il s’agit d’un craft, si on peut être considéré·es comme étant des artisans, etc. Je crois même qu’à un moment je me décrivais ici-même comme étant un « Artisan du Web ». Ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Même si on s’amuse sur Turing Tumble, je n’ai pas l’intention de transmettre grand chose dans ce domaine. Et je n’ai pas la prétention d’avoir suffisamment appris pour avoir une pratique unique et transmissible à ce titre.

Je crois que, non seulement j’accepte mais, je vais même jusqu’à apprécier de plus en plus le côté éphémère de mes productions. Si mon CV est une blockchain 🤔, savoir que la plupart des sites que j’ai accompagné ne sont plus alimentés est un soulagement.

L’image des mots commence à se déformer à l’instant même où ils sont formulés. Les idées incrustées dans un langage ne peuvent s’exprimer que dans ce langage donné. C’est l’essence même de la signification profonde du terme « exotique ». Vous voyez comme les distorsions commencent à apparaître ? La traduction vacille en présence de l’exotique. Le galach que je parle ici s’impose. C’est un cadre de référence externe, un système particulier. Tous les systèmes recèlent des dangers. Ils englobent les croyances non vérifiées de leurs créateurs. Adopter un système, adhérer à ses croyances, c’est renforcer la résistance au changement.

Les Mémoires Volés, Dune IV. L’Empereur-Dieu de Dune, Frank Herbert


Réagir ?

May 27, 2021 11:00 AM