Planète Web Sémantique

May 22, 2015

Eric van der Vlist

Le marais mouillé

[fr] Le marais poitevin à Arçais. [en] Poitevin March at Arçais.

by Eric van der Vlist at May 22, 2015 03:27 PM

David Larlet

Stratégie de publication

When Quartz launched, we were careful not to call it a website. The ambition extended well beyond that; our domain on the web was merely its first iteration. This raised a few eyebrows from people who rightly pointed to our, uhh, website, and it required some contortions of language. Quartz is…a business news outlet…organization…venture…brand…

Well, that’s all true, but if I had to pick one description, it would be this: Quartz is an API.

[…]

So when we say Quartz is an API, we don’t mean publish once and send it everywhere. We mean Quartz can go anywhere our readers are, in whatever form is appropriate.

“Quartz is an API”: The path ahead for the business site that’s reshaping digital news (cache)

Faut-il aller dans les silos des utilisateurs pour leur montrer qu’une autre voie est possible ? Et contribuer ainsi au système… l’éternel tiraillement.

May 22, 2015 11:00 AM

May 21, 2015

Eric van der Vlist

La neige

[fr] Graines de peuplier, port de la Concorde. [en] Poplar seeds, port de la Concorde (fr).

by Eric van der Vlist at May 21, 2015 01:52 PM

David Larlet

Performances et proxy

And that’s happening in spite of all the improvements we’ve seen in the last few years. Better tooling. Better browsers. Better standards. Better awareness (at least from a cursory glance based on conference lineups and blog posts). Sure, all of those areas have plenty of room for improvement, but it’s entirely possible to build a site that performs well today.

So why is this a problem? Is the web just inherently slow and destined to never be able to compete with the performance offered by a native platform?

Choosing performance (cache)

Si vous n’avez pas suivi le nouveau service de Facebook, vous pouvez consulter l’excellente revue de blogs (cache) commentée de Baldur Bjarnason. C’est intéressant à plus d’un titre, surtout après ce que j’ai entrepris ici-même. Cela reflète bien les questionnements que j’ai sur la pérennité et l’accessibilité des contenus. Il y a une couche de monétisation bien sûr mais le problème est plus profond. Trop de rédacteurs acceptent que leurs contenus soient dégradés intentionnellement, trop de développeurs acceptent de dégrader des contenus intentionnellement.

Je me demande si des personnes préfèrent cliquer sur les liens en cache sur cet espace ? Pour la lisibilité ? Pour la performance ? Pour ne pas être profilé ? Pour d’autres raisons ?

May 21, 2015 11:00 AM

May 20, 2015

Eric van der Vlist

L’intrus

[fr] Coquelicot et spirée de Van Houtte sur la petite ceinture. [en] Poppy and spirea on the petite ceinture.

by Eric van der Vlist at May 20, 2015 02:39 PM

David Larlet

Python et cache

J’ai eu plusieurs demandes techniques concernant la mise en cache des articles liés cette année. J’utilise la bibliothèque readability-lxml de manière assez standard :

import requests
from readability.readability import Document

def extract_page(url):
    """From an URL, extract title and content.

    The title is shortened through the `short_title` method.
    The content doesn't contain `<body>` tags to be directly
    embeddable in the template and rendered as is.
    """
    # Retrieves the resource and turns it into a doc.
    response = requests.get(url)
    document = Document(response.text, debug=True)

    # The short title is more concise and readable.
    title = document.short_title()
    content = document.summary(html_partial=True)

    # Removing the added <div> and spaces.
    content = content[5:-6].strip()
    return title, content

La seule chose à prendre en compte, ce sont les erreurs particulières qui peuvent être remontées que je gère ainsi :

try:
    title, content = extract_page(url)
except (requests.adapters.SSLError, 
        lxml.etree.XMLSyntaxError,
        requests.exceptions.ConnectionError), e:
    print('WARNING: {error}'.format(error=e))

Dans ces cas je récupère la page à la main. J’avais pas mal de bugs lors du téléchargement des pages mais je viens de me rendre compte des nombreuses versions qui ont été publiées depuis ma dernière mise à jour. J’espère avoir moins à retravailler le markup maintenant… ce qui me permettrait d’automatiser la récupération des vieux articles.

May 20, 2015 11:00 AM

May 19, 2015

Eric van der Vlist

La rivière

[fr] La Corbie traverse notre verger. [en] La Corbie (fr) in our orchard.

by Eric van der Vlist at May 19, 2015 02:42 PM

David Larlet

Dunbar et méritocratie

Pour qu’un réseau soit égalitaire, il faudrait, dans le modèle mathématique développé par le chercheur et pour une population de la taille de celle des Etats-Unis, que chaque point soit en contact avec 17.000 autres (un point du réseau peut être un individu, un livre, une entreprise, un site internet, etc.) Autre exemple pris par le chercheur, plus parlant pour nos vies numériques: dans un réseau où chacun est connecté à 150 personnes, ce qui correspond à la limite établie du nombre de personnes avec lesquelles nous pouvons entretenir des relations, la taille du réseau qui préserverait une méritocratie parfaite ne pourrait excéder… 22.000 personnes.

Y a-t-il une place pour les numéros deux sur Internet? (cache)

Très intéressant article partagé par Aurélien pour alimenter ma réflexion sur le travail et qui me donne un ordre de grandeur d’un réseau à taille humaine. Un réseau qui permet encore de se passer de la topocratie (un système dans lequel la place dans le réseau plutôt que le talent individuel assure la réussite). La taille de ville idéale ? Comment expliquer le fait que les entreprises deviennent beaucoup plus rapidement pyramidales ? Pour quel sentiment de contrôle ? D’efficacité ?

En parallèle, j’ai commencé à lire le Discours de la servitude volontaire d’Étienne de la Boétie.

May 19, 2015 11:00 AM

May 18, 2015

Eric van der Vlist

Le gojeutier

[fr] Jeunes feuilles de noyer. [en] Young walnut leaves.

by Eric van der Vlist at May 18, 2015 05:06 PM

David Larlet

Retrouver l’espoir

Blogs and social media have allowed us to talk to ourselves (but not to reach out beyond the left bubbles); they have also generated pathological behaviours and forms of subjectivity which not only generate misery and anger – they waste time and energy, our most crucial resources. Email and handhelds, meanwhile, have produced new forms of isolation and loneliness: the fact that we can receive communications from work anywhere and anytime means we are exposed to work’s order-words when we are alone, without the possibility of support from fellow workers.

In sum, the obsession with the web, its monopolisation of any idea of the new, has served capitalist realism rather than undermined it. Which does not mean, naturally, that we should abandon the web, only that we should find out how to develop a more instrumental relationship with it. Put simply, we should use it – as a means of dissemination, communication and distribution – but not live inside it. The problem is that this goes against the tendencies of handhelds. We all recognise the by now cliched image of a train carriage full of people pecking at their tiny screens, but have we really registered how miserable this really is, and how much it suits capital for these pockets of socialisation to be closed down?

Abandon hope (summer is coming) (cache)

Très intéressant article partagé par Karl qui pourrait participer à la construction de ma potentielle intervention lors de Paris-Web. #teasing

May 18, 2015 11:00 AM

May 17, 2015

Eric van der Vlist

Fleur de lys

[fr] Iris des marais. [en] Yellow flag.

by Eric van der Vlist at May 17, 2015 09:35 PM

David Larlet

Élites et verticalisation

Tant qu’internet est un endroit sympathique, mais ne pesant rien en terme de business et ne concernant qu’une communauté assez réduite de jeunes urbains friqués, les élites s’en désintéressent globalement. Ce n’est plus le cas le jour où la majorité du commerce est en train de basculer sur les réseaux. Les « élites » débarquent alors et prennent le contrôle. Ils en ont les moyens, puisqu’ils ont l’argent et le pouvoir d’édicter des lois. Ma crainte est plutôt, dans les prochaines années, que ce soit le numérique qui se retrouve débordé et mis sous tutelle par de puissants intérêts financiers et politiques. « Verticaliser » internet ne posera aucun problème de conscience aux « élites » et le bon peuple y trouvera son compte, car ses usages, finalement très « verticaux » ne sont pas touchés, et en plus, on lui garantira que les effets secondaires indésirables de la liberté (les pédonazis pédophiles) vont disparaitre.

Les élites et le numérique (cache)

Texte écrit en janvier 2014, au sujet d’un article précédemment lié.

May 17, 2015 11:00 AM

May 16, 2015

Eric van der Vlist

Danger de mort

[fr] Réséda jaune sur la petite ceinture. [en] Wild mignonette on the Petite Ceinture.

by Eric van der Vlist at May 16, 2015 01:19 PM

David Larlet

No stack et dépendance

Of course, most of these are not even “mobile-first” businesses - they are “mobile-only”. They often don’t even have web sites (or, apps for that matter): “the homepage once conferred some sense of reaching your canonical destination, it’s now your name on Facebook, Instagram, Twitter, Amazon etc. that consumers are searching for” (Jonathan Libov (cache)).

No Stack Startups (cache)

Il y a le côté attirant de construire des micro-applications en étant le plus pertinent possible et en se concentrant sur la valeur ajoutée uniquement.

Il y a le côté effrayant de se baser sur des services tiers qui peuvent changer de stratégie (tarification, confidentialité, conditions d’utilisation, etc) du jour au lendemain.

Peut-être que ces services ne sont que les registars et hébergeurs de demain ?

May 16, 2015 11:00 AM

May 15, 2015

Eric van der Vlist

Les tours Eiffel

[fr] Combien de tours Eiffel voyez vous sur cette photo? [en] How many Eiffel towers do you see on this picture?

by Eric van der Vlist at May 15, 2015 12:46 PM

David Larlet

Privilège et déconnexion

Je dois te remercier de m’avoir indiqué l’existence de ce logiciel, si justement nommé Freedom, qui permet de se déconnecter d’internet pendant le temps désiré. C’est une aide précieuse. Internet est un territoire qui demande à être pensé et apprivoisé, les grandes compagnies ont pour but de capter notre attention et de nous vendre un maximum de choses. Créer et entretenir notre addiction est leur travail. Il faut apprendre à se défendre. J’ai installé le logiciel ce matin et j’en suis très content. Le numérique me passionne et dans le même temps je travaille à me tenir à distance (mais c’est la position que je tiens dans tous les aspects de l’existence, finalement).

L’enjeu est de continuer à participer aux forces créatives et politiques qui se déploient sur internet tout en restant critiqué à l’égard des tentatives de contrôle et de surveillance. Connexion et déconnexion sont des arts de vivre. Je viens de lire un article qui parle de ces dirigeants de sociétés technologiques qui envoient leurs enfants dans des écoles sans écrans : ils écrivent à la main, dessinent, bricolent, font du tricot, jouent de la musique. La déconnexion sera bientôt un privilège des classes privilégiées, et la connexion permanente une addiction du peuple.

Manuel d’écriture et de survie, Martin Page

J’ai le privilège de pouvoir être déconnecté ce week-end.

May 15, 2015 11:00 AM

May 14, 2015

Eric van der Vlist

L’école du baby boom

[fr] La peinture n’était pas encore écaillée mais cette école ressemble beaucoup à celles de mon enfance. Ce n’est pas étonnant, l’explosion des effectifs scolaires dus au baby boom a conduit à industrialiser la construction des écoles qui se ressemblent toutes. [en] This school looks very similar to those I have attended. This isn’t surprising, … Continue reading L’école du baby boom

by Eric van der Vlist at May 14, 2015 02:34 PM

David Larlet

Réinstaller de zéro

The worst thing is that you can’t see the technical debt that is piling up. It’s underneath your application, but because you never set up your development environment again, you don’t see it. You can stay productive, setting up the application is a rite of passage for other people.

Reduce the number of settings. Make it work well out of the box. Get as few steps as possible. Document it. Script it.

Rebuilding your application (cache)

C’est vrai pour un projet open-source mais ça peut aussi l’être pour votre environnement. J’ai récemment créé un nouveau profil Firefox pour identifier les services et les extensions dont j’étais dépendant. L’expérience est intéressante, notamment pour la perte de l’historique associée qui au final a été la plus handicapante. J’hésite à réinstaller ma machine complètement mais j’ai très peur de la baisse de productivité associée.

May 14, 2015 11:00 AM

★ Stratégies SSO

Je ne rêve pas d’un monde où la religion n’aurait plus de place, mais d’un monde où le besoin de spiritualité serait dissocié du besoin d’appartenance. D’un monde où l’homme, tout en demeurant attaché à des croyances, à un culte, à des valeurs morales éventuellement inspirées d’un Livre saint, ne ressentirait plus le besoin de s’enrôler dans la cohorte de ses coreligionnaires. D’un monde où la religion ne servirait plus de ciment à des ethnies en guerre. Séparer l’Église de l’État ne suffit plus ; tout aussi important serait de séparer le religieux de l’identitaire. Et, justement, si l’on veut éviter que cet amalgame ne continue à alimenter fanatisme, terreur et guerres ethniques, il faudrait pouvoir satisfaire d’une autre manière le besoin d’identité.

Ce qui me ramène à mon interrogation initiale : par quoi pourrait-on remplacer aujourd’hui l’appartenance à une communauté de croyants ?

Les identités meurtrières, Amin Maalouf

On travaille avec Vincent sur une stratégie de Single-Sign On (authentification unifiée) pour la communauté encommuns qui développe des briques pour faciliter le développement d’un « commun libre » et expérimente des moyens de rémunération atypiques.

Vouloir faire du SSO implique plusieurs responsabilités :

  • une contrainte de disponibilité : si ce service tombe, tous les autres deviennent inaccessibles ;
  • une contrainte de sécurité : si ce service se fait hacker, ça introduit une faille dans tous les autres ;
  • une contrainte de confidentialité : celui qui a accès à ce service sait où chaque personne s’identifie en temps réel.

Nous avons au départ exploré des solutions simples comme CAS avec django-mama-cas pour la partie serveur (ce nom <3) et django-cas-ng pour la partie client (rien à voir avec angular) mais cela ne convenait pas à la dynamique que souhaite imprimer la communauté avec des outils décentralisants.

On a donc cherché des solutions qui ne soient pas centralisées. Ce qui ajoute des contraintes :

  • le profil d’un utilisateur va devoir être distribué/répliqué pour chaque service car il ne peut se baser que sur le plus petit dénominateur commun — généralement email et nom/identifiant — des services d’authentification tiers (à moins d’encourager les plus gros en faisant un traitement particulier) ;
  • les performances sont affectées avec les redirections distantes inhérentes à la nature décentralisée de l’authentification, cela peut être non négligeable en cas de connectivité réduite ;
  • l’authentification en devenant tierce fait peser certaines des responsabilités précédentes sur les épaules d’autres équipes qui n’ont pas forcément les mêmes objectifs en terme de profilage ou de monétisation.

Il faut bien être conscient de ces limitations, c’est le coût de la généricité et de la décentralisation. Cela questionne la confiance que vous pouvez avoir dans des services que vous ne contrôlez pas pour un sujet aussi critique que l’authentification, c’est loin d’être anodin.

Il y a plusieurs solutions pour faire du décentralisé et dommage que le projet Persona ait été abandonné par Mozilla car c’était un sérieux candidat. Nous avons au final opté pour django-oauth-toolkit qui est vraiment très bien documenté associé à python-social-auth. À noter des initiatives comme NickNym ou WebID.

Merci à Simon, Freddy et Olivier pour leurs réflexions et expériences.

May 14, 2015 11:00 AM

May 13, 2015

Eric van der Vlist

Les dents de la Seine

[fr] “Attention fleuve, ne pas s’approcher” — Port Debilly. [en] “Beware of the river, do get close” — Port Debilly (fr).

by Eric van der Vlist at May 13, 2015 02:19 PM

David Larlet

Course au CPU

Ce qui m’attriste dans cette course effrénée au chiffrement pour retrouver un peu d’intimité c’est le surcoût engendré en terme de puissance de calcul. Que d’énergie gaspillée…

May 13, 2015 11:00 AM

May 12, 2015

Karl Dubost

Les copains d'abord

Cerceuil couvert de fleurs et de feuilles La Saussaye, France, 4 mai 2015

Au rendez-vous des bons copains,
Y'avait pas souvent de lapins,
Quand l'un d'entre eux manquait a bord,
C'est qu'il était mort.
Oui, mais jamais, au grand jamais,
Son trou dans l'eau n'se refermait,
Cent ans après, coquin de sort !
Il manquait encore.

Georges Brassens, Les copains d'abord.

Aujourd'hui, la Normandie avait décidé entre deux averses de nous laisser l'occasion de fêter. « En pèr' peinard, » battu par les flots de la vie, mais sans sombrer, n'en déplaise aux jeteurs de sort, nous l'avons accompagné après musiques et textes pour un petit tour sur le goudron de La Saussaye. Une vraie célébration avec sa famille, ses proches, ses amis, ses relations. À ceux qui étaient là, qui ont écrit, qui y ont pensé et qui me lisent, je vous dis « Merci. » Simplement, entièrement. Les mots courts enveloppent. Voici pour vous une dernière fois ou une fois de plus l'occasion de partager ce que nous avons vécu aujourd'hui.

Cérémonie

Entrée dans la salle au son des tambours du Japon « Hokkai II » par Joji Hirota & the Taiko Drummers

Ecoute plus souvent
Les Choses que les Etres
La Voix du Feu s’entend,
Entends la Voix de l’Eau.
Ecoute dans le Vent Le Buisson en sanglots :
C’est le Souffle des ancêtres.

Ceux qui sont morts ne sont jamais partis :
Ils sont dans l’Ombre qui s’éclaire
Et dans l’ombre qui s’épaissit.
Les Morts ne sont pas sous la Terre :
Ils sont dans l’Arbre qui frémit,
Ils sont dans le Bois qui gémit,
Ils sont dans l’Eau qui coule,
Ils sont dans l’Eau qui dort,
Ils sont dans la Case, ils sont dans la Foule :
Les Morts ne sont pas morts.

Ecoute plus souvent
Les Choses que les Etres
La Voix du Feu s’entend,
Entends la Voix de l’Eau.
Ecoute dans le Vent
Le Buisson en sanglots :
C’est le Souffle des Ancêtres morts,
Qui ne sont pas partis
Qui ne sont pas sous la Terre
Qui ne sont pas morts.

Ceux qui sont morts ne sont jamais partis :
Ils sont dans le Sein de la Femme,
Ils sont dans l’Enfant qui vagit
Et dans le Tison qui s’enflamme.
Les Morts ne sont pas sous la Terre :
Ils sont dans le Feu qui s’éteint,
Ils sont dans les Herbes qui pleurent,
Ils sont dans le Rocher qui geint,
Ils sont dans la Forêt, ils sont dans la Demeure,
Les Morts ne sont pas morts.

Ecoute plus souvent
Les Choses que les Etres
La Voix du Feu s’entend,
Entends la Voix de l’Eau.
Ecoute dans le Vent
Le Buisson en sanglots,
C’est le Souffle des Ancêtres.

Il redit chaque jour le Pacte,
Le grand Pacte qui lie,
Qui lie à la Loi notre Sort,
Aux Actes des Souffles plus forts
Le Sort de nos Morts qui ne sont pas morts,
Le lourd Pacte qui nous lie à la Vie.
La lourde Loi qui nous lie aux Actes
Des Souffles qui se meurent
Dans le lit et sur les rives du Fleuve,
Des Souffles qui se meuvent
Dans le Rocher qui geint et dans l’Herbe qui pleure.
Des Souffles qui demeurent
Dans l’Ombre qui s’éclaire et s’épaissit,
Dans l’Arbre qui frémit, dans le Bois qui gémit
Et dans l’Eau qui coule et dans l’Eau qui dort,
Des Souffles plus forts qui ont pris
Le Souffle des Morts qui ne sont pas morts,
Des Morts qui ne sont pas partis,
Des Morts qui ne sont plus sous la Terre.

Ecoute plus souvent
Les Choses que les Etres
La Voix du Feu s’entend,
Entends la Voix de l’Eau.
Ecoute dans le Vent
Le Buisson en sanglots,
C’est le Souffle des Ancêtres.

Birago Diop, Souffles.

Une pause musicale « Round Midnight » par Miles Davis

Deux textes courts de ses amis, familles

Suivi de « Summertime » (Porgy and Bess) Version Ella Fitzgerald et Louis Armstrong

Cela commence par des proportions.L'architecture est l'art de l'équilibre; tout comme le corps est régi par des lois précieuses, longueur des bras, des jambes, position des muscles, un édifice obéit à des règles qui en garantissent l'harmonie. L'ordonnancement est la clé d'une façade, la beauté d'un temple provient de l'ordre, de l'articulation des éléments entre eux. Un pont , ce sera la cadence des arches, leur courbe, l'élégance des piles, des ailes, du tablier. Des niches, de gorges, des ornements pour les transitions, certes, mais déjà, dans le rapport entre voûtes et piliers, tout sera dit.
Michel Ange n'a pas d'idée.
Cet ouvrage doit être unique, chef d'oeuvre de grâce, autant que le *David*, autant que la *Pietà*.
En traçant ses premières esquissses, il pense à Léonard de Vinci, à qui tout l'oppose, à croire qu'ils vivent dans deux époques distantes d'une infinité d'éons.
Michel-Ange baye aux corneilles sur ses planches. Il ne voit pas encore ce pont. Il se noie dans des détails. Il n'a que très peu d'expérience de l'architecture ; les croquis du tombeau de Jules sont son œuvre la plus architecturale du moment. Il aimerait que Sangallo soit à ses côtés. Il regrette d'avoir accepté de relever ce défi. Il s'énerve. Le risque est énorme. On peut non seulement le savoir ici, mais l'atteindre. Il ne doute pas un instant que la main de fer du pape ou les mortelles conspirations romaines puissent le frapper où bon leur semble.
Un pont gigantesque entre deux forteresses.
Un pont fortifié.
Michel-Ange sait que c'est en dessinant que les idées viennent; il trace inlassablement des formes, des arcs, des piles.
L'espace entre les remparts et la rive est court.
Il pense au vieux pont médiéval de Florence, cette grenouille surmontée de créneaux et peuplée de boucheries à l'odeur de cadavre, étroite, ramassée sur elle-même, qui ne donne à voir ni la majesté du fleuve ni la grandeur de la ville. Il se souvient du sang qui coule dans l'Arno par des rigoles au moment de l'abattage des bêtes; il a toujours eu ce pont en horreur.
L'ampleur de la tâche l'effraie.
Le dessin de Vinci l'obsède. Il est vertigineux, et pourtant erroné. Sans vie. Sans idéal. Décidément Vinci se prend pour Archimède et oublie la beauté. La beauté vient de l'abandon du refuge des formes anciennes pour l'incertitude du présent. Miche-Ange n'est pas ingénieur. C'est un sculpteur. On l'a fait venir pour qu'une forme naisse de la matière, se dessine, soit révélée.
Pour le moment, la matière de la ville lui est si obscure qu'il ne sait avec quel outil l'attaquer.

Mathias Enard, Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants.

Et finalement un texte de Voltaire.

Je rencontrai, dans mes voyages, un vieux bramin, homme fort sage, plein d’esprit et très savant; de plus, il était riche, et, partant, il en était plus sage encore; car, ne manquant de rien, il n’avait besoin de tromper personne. Sa famille était très bien gouvernée par trois belles femmes qui s’étudiaient à lui plaire; et, quand il ne s’amusait pas avec ses femmes, il s’occupait à philosopher.

Près de sa maison, qui était belle, ornée et accompagnée de jardins charmants, demeurait une vieille Indienne, bigote, imbécile et assez pauvre.

Le bramin me dit un jour: « Je voudrais n’être jamais né. » Je lui demandai pourquoi; il me répondit: « J’étudie depuis quarante ans, ce sont quarante années de perdues; j’enseigne les autres, et j’ignore tout: cet état porte dans mon âme tant d’humiliation et de dégoût, que la vie m’est insupportable. Je suis né, je vis dans le temps, et je ne sais pas ce que c’est que le temps: je me trouve dans un point entre deux éternités, comme disent nos sages, et je n’ai nulle idée de l’éternité: je suis composé de matière; je pense, je n’ai jamais pu m’instruire de ce qui produit la pensée: j’ignore si mon entendement est en moi une simple faculté, comme celle de marcher, de digérer, et si je pense avec ma tête comme je prends avec mes mains. Non seulement le principe de ma pensée m’est inconnu, mais le principe de mes mouvements m’est également caché: je ne sais pourquoi j’existe; cependant on me fait chaque jour des questions sur tous ces points: il faut répondre; je n’ai rien de bon à dire; je parle beaucoup, et je demeure confus et honteux de moi-même après avoir parlé.

« C’est bien pis quand on me demande si Brama a été produit par Vitsnou ou s’ils sont tous deux éternels. Dieu m’est témoin que je n’en sais pas un mot, et il y paraît bien à mes réponses. « Ah! mon révérend père, me dit-on, apprenez-nous comment le mal inonde toute la terre. » Je suis aussi en peine que ceux qui me font cette question; je leur dis quelquefois que tout est le mieux du monde; mais ceux qui ont été ruinés et mutilés à la guerre n’en croient rien, ni moi non plus: je me retire chez moi accablé de ma curiosité et de mon ignorance. Je lis nos anciens livres, et ils redoublent mes ténèbres. Je parle à mes compagnons: les uns me répondent qu’il faut jouir de la vie et se moquer des hommes; les autres croient savoir quelque chose, et se perdent dans des idées extravagantes: tout augmente le sentiment douloureux que j’éprouve. Je suis prêt quelquefois de tomber dans le désespoir, quand je songe qu’après toutes mes recherches, je ne sais ni d’où je viens, ni ce que je suis, ni où j’irai, ni ce que je deviendrai. »

L’état de ce bonhomme me fit une vraie peine: personne n’était ni plus raisonnable, ni de meilleure foi que lui. Je conçus que, plus il avait de lumières dans son entendement et de sensibilité dans son coeur, plus il était malheureux.

Je vis, le même jour, la vieille femme qui demeurait dans son voisinage; je lui demandai si elle avait jamais été affligée de ne savoir pas comment son âme était faite. Elle ne comprit seulement pas ma question: elle n’avait jamais réfléchi un seul moment de sa vie sur un seul des points qui tourmentaient le bramin; elle croyait aux métamorphoses de Vitsnou de tout son coeur, et, pourvu qu’elle pût avoir quelquefois de l’eau du Gange pour se laver, elle se croyait la plus heureuse des femmes.

Frappé du bonheur de cette pauvre créature, je revins à mon philosophe, et je lui dis: « N’êtes-vous pas honteux d’être malheureux dans le temps qu’à votre porte il y a un vieil automate qui ne pense à rien et qui vit content? — Vous avez raison, me répondit-il; je me suis dit cent fois que je serais heureux si j’étais aussi sot que ma voisine, et cependant je ne voudrais pas d’un tel bonheur. »

Cette réponse de mon bramin me fit une plus grande impression que tout le reste: je m’examinai moi-même, et je vis qu’en effet je n’aurais pas voulu être heureux à condition d’être imbécile.

Je proposai la chose à des philosophes, et ils furent de mon avis. « Il y a pourtant, disais-je, une furieuse contradiction dans cette manière de penser; car, enfin, de quoi s’agit-il? d’être heureux. Qu’importe d’avoir de l’esprit ou d’être sot? Il y a bien plus: ceux qui sont contents de leur être sont bien sûrs d’être contents; ceux qui raisonnent ne sont pas si sûrs de bien raisonner. Il est donc clair, disais-je, qu’il faudrait choisir de n’avoir pas le sens commun, pour peu que ce sens commun contribue à notre mal-être. » Tout le monde fut de mon avis; et cependant je ne trouvai personne qui voulût accepter le marché de devenir imbécile pour devenir content. De là je conclus que, si nous faisons cas du bonheur, nous faisons encore plus cas de la raison.

Mais, après y avoir réfléchi, il paraît que de préférer la raison à la félicité, c’est être très insensé. Comment donc cette contradiction peut-elle s’expliquer? Comme toutes les autres. Il y a là de quoi parler beaucoup.

Voltaire, Histoire d'un bon brahmin.

C'est couvert de pétales et de feuilles de la forêt de La Grange que nous l'avons laissé. Au son des tambours japonais. Du tonerre et pourtant de la douceur, de la tendresse, et une barbe fleurie.

Et bien sûr car il faut transcender dans tous ces moments là, j'ai sauté avant la cérémonie.

Homme sautant dans une salle La Saussaye, France, 4 mai 2015

May 12, 2015 10:11 PM

Eric van der Vlist

Les crampons

[fr] Traces de crampons de lierre sur un luminaire du parc André-Citroën. Si vous comprenez l’anglais et le français, voyez comme le lierre tue les arbres pour en.wikipedia.org alors qu’il leur serait plutôt bénéfique pour fr.wikipedia.org… [en] Ivy footprints on a luminaire, parc André-Citroën. If you read both French and English, see how Ivy kills … Continue reading Les crampons

by Eric van der Vlist at May 12, 2015 08:46 PM

David Larlet

Travail et numérique

L’utilisation massive du numérique engendre une transformation dans la relation gouvernants et gouvernées qui tend à transformer la société pyramidale actuelle en société de réseaux. Cette mutation n’est pas du tout simple à accepter pour les élites

Pourquoi les élites ont du mal avec le numérique ? (cache)

Je serai à Toulon le 26 juin pour parler du « Travail en mutation » avec Stéphane aux côtés de plein d’amis. Il faut que j’arrive à me clarifier les idées d’ici là.

May 12, 2015 11:00 AM

May 11, 2015

Karl Dubost

Il était un père

Fleur de camélias et branche de chêne sur une personne La Saussaye, France, 25 avril 2015

L'homme est non seulement tel qu'il se conçoit, mais tel qu'il se veut, et comme il se conçoit après l'existence, comme il se veut après cet élan vers l'existence, l'homme n'est rien d'autre que ce qu'il se fait.

Jean-Paul Sartre, L'existentialisme est un humanisme.

Une fleur de camélia rouge sur la poitrine. Une branche de chêne sur le bras. Les feuilles sont si vertes, si jeunes. Il a un léger sourire figé sur le visage. L'aube par la fenêtre vient dessiner le relief de sa peau. Le magnolia violet est en fleurs. Tout s'apaise. La lutte s'est sublimée. Libre. Le matin est enfin léger. Il fait un peu frais. L'humidité invite à la rêverie. La porte a été ouverte. Il n'est plus question de résister, juste de laisser partir.

Le cycle s'est accompli. Je suis adulte. Il était un père. Raynald Dubost, homme libre, est mort ce matin.

May 11, 2015 09:22 PM

Eric van der Vlist

Le battage

[fr] Après une bonne journée de travail, cette faux doit être battue pour conserver son tranchant. [en] After a workday, this scythe must be peened to keep its edge.

by Eric van der Vlist at May 11, 2015 08:33 PM

David Larlet

Web sémantique et obfuscation

Il montre aussi que l’obfuscation de nos données devient plus que jamais urgente tant qu’un meilleur respect de leur utilisation ne sera pas envisagée.

Vers des technologies de l’empathie ? (cache)

C’est tout le danger d’avoir des données standardisées et extractibles facilement. Si vos données sont bien indexées, vous allez être plus facilement profilé. La généralisation des services centralisés accentue le phénomène. Quelle entropie ajoutez-vous pour ne pas être la cible facile d’un robot ? À quelle popularité renoncez-vous pour conserver des rapports naturels ?

May 11, 2015 11:00 AM

May 10, 2015

Eric van der Vlist

La butineuse

[fr] Les plus tardifs des pommiers, comme ce reinette d’Armorique, sont encore en pleine floraison ce qui n’a pas échappé à cette abeille noire. [en] The latest apple trees, such as this reinette d’Armorque (fr), are still blooming and this this has been noticed by this dark bee.

by Eric van der Vlist at May 10, 2015 08:57 PM

Christian Fauré

Épistémologie des « piliers de la création »

Ces « Piliers de la création » représentent l’image cosmique la plus plébiscitée :
Pillars-of-Creation-NASA-550607

L’original en noir et blanc n’aurait probablement pas inspiré le même succès si la palette des couleurs n’avait pas été artificiellement recomposée :

Dans l’ouvrage « Picturing the Cosmos » , Elisabeth Kessler montre que les couleurs retenues pour la « mise en scène » des images du satellite Hubble sont similaires à la palette des peintres romantiques américains du XIX° siècle (l’école du Fleuve Hudson), inscrivant du coup les images du cosmos dans la mythologie du romantisme américain.

picturingcosmos

 

Deux exemples ci-dessous avec “Aurora Borealis”, 1865,  de Frederic Edwin Church (1826– 1900). [Smithsonian American Art Museum, Washington] et « Among the Sierra Nevada Mountains », California (1868), de Albert Bierstadt Smithsonian American Art Museum, Washington, DC.]

275131l

640px-Albert_Bierstadt_-_Among_the_Sierra_Nevada,_California_-_Google_Art_Project

Le Programme de recherche Epistémè (pdf), financé par l’ANR et piloté par l’IRI, porte notamment sur ce sujet. À savoir mettre en évidence et interroger le nécessaire rapport aux instruments dans la constitution des sciences et dans la publication de leurs résultats.

Les savoirs eux-mêmes, quand il se constituent en disciplines (et cela est valable pour toutes les disciplines), ont tendance à « oublier » les instruments techniques qui ont été les échafaudages de la production de nouvelles connaissances. 

Tout comme les images cosmiques n’ont rien de naturel, chaque savoir s’inscrit dans un rapport aux objets et aux instruments techniques qui ont permis son élaboration.

La conséquence en est que la totalité des savoirs et des connaissances doivent être, notamment dans leur enseignement, intimement couplés avec l’explicitation du milieu technique qui les a rendu possible et les a produit. Si ce programme s’inscrit dans le cadre des Digital Studies, c’est bien parce que le numérique remet en jeu profondément la production, les discours et les enseignements des savoirs.

Ne soyons plus aveugles de nos prothèses.

 

 

Signaler sur Twitter

by Christian at May 10, 2015 02:15 PM

David Larlet

Leçons apprises

  1. Start small, then extend.
  2. Change one thing at a time.
  3. Add logging and error handling early.
  4. All new lines must be executed at least once.
  5. Test the parts before the whole.
  6. Everything takes longer than you think.
  7. First understand the existing code.
  8. Read and run.
  9. There will always be bugs.
  10. Solve trouble reports.
  11. Reproduce the problem.
  12. Fix the known errors, then see what’s left.
  13. Assume no coincidences.
  14. Correlate with timestamps.
  15. Face to face has the highest bandwidth.
  16. Rubber ducking.
  17. Ask.
  18. Share credit.
  19. Try it.
  20. Sleep on it.
  21. Change.
  22. Keep learning.

Lessons Learned in Software Development (cache)

Excellente liste à méditer. Dommage qu’il n’y ait aucune notion de plaisir et de motivation dans tout ça. Cela me semble pourtant essentiel dans notre métier.

May 10, 2015 11:00 AM

May 09, 2015

Eric van der Vlist

Le hanneton

[fr] Considéré comme un des “insectes les plus nuisibles à l’agriculture“, le hanneton s’est fait rare et cela faisait bien longtemps que je n’en avais pas vu… [en] Considered “a major pest”, cockchafers have been “nearly eradicated in the middle of the 20th century through extensive use of pesticides” and this is the first one … Continue reading Le hanneton

by Eric van der Vlist at May 09, 2015 08:50 PM

David Larlet

REST et complexité

We believe there are a number of weakness in typical REST systems, ones that are particularly problematic in mobile applications:

  • Fetching complicated object graphs require multiple round trips between the client and server to render single views. For mobile applications operating in variable network conditions, these multiple roundtrips are highly undesirable.
  • Invariably fields and additional data are added to REST endpoints as the system requirements change. However, old clients also receive this additional data as well, because the data fetching specification is encoded on the server rather than the client. As result, these payloads tend to grow over time for all clients. When this becomes a problem for a system, one solution is to overlay a versioning system onto the REST endpoints. Versioning also complicates a server, and results in code duplication, spaghetti code, or a sophisticated, hand-rolled infrastructure to manage it. Another solution to limit over-fetching is to provide multiple views – such as “compact” vs “full” – of the same REST endpoint, however this coarse granularity often does not offer adequate flexibility.
  • REST endpoints are usually weakly-typed and lack machine-readable metadata. While there is much debate about the merits of strong- versus weak-typing in distributed systems, we believe in strong typing because of the correctness guarantees and tooling opportunities it provides. Developer deal with systems that lack this metadata by inspecting frequently out-of-date documentation and then writing code against the documentation.
  • Many of these attributes are linked to the fact that “REST is intended for long-lived network-based applications that span multiple organizations” according to its inventor. This is not a requirement for APIs that serve a client app built within the same organization.

Nearly all externally facing REST APIs we know of trend or end up in these non-ideal states, as well as nearly all internal REST APIs.

GraphQL Introduction (cache)

REST permet de gérer la complexité du Web et de sa décentralisation de manière plutôt élégante. Le problème arrive lorsque l’on essaye de l’utiliser dans un contexte où cette complexité devient caduque comme des API internes.

Lorsque vous êtes maîtres du client ET du serveur, un simple service en RPC avec Nameko ou similaire sera probablement plus pertinent. Cela dit, je suis impatient de voir ce que va donner GraphQL.

May 09, 2015 11:00 AM

May 08, 2015

Eric van der Vlist

Accès interdit

[fr] Accès (à la Seine) interdit sauf autorisation de l’équipage, vue sur le Louvre depuis le Port des Saints-Pères. [en] Authorized access (to the Seine) only. Le Louvre seen from the Port des Saints-Pères.

by Eric van der Vlist at May 08, 2015 09:24 PM

David Larlet

L’appel du code

Ce moment où vous savez ce que vous allez développer mais êtes en incapacité de le faire immédiatement pour diverses raisons. Alors vous commencez à coder dans votre tête, à imaginer la modélisation, à visualiser les interactions, à envisager les écueils.

Ce moment qui permet de transformer la frustration accumulée en une énergie créative future. Où toutes les pièces du puzzle s’agencent parfaitement avant même d’avoir saisi le moindre caractère. Aux dépens du sommeil et des instants intimes.

J’aime ce moment.

May 08, 2015 11:00 AM

★ Chiffrer ses emails

For years we’ve trusted the postman to deliver our mail without reading it. Why should this be different for email? Soverin is the honest email service that doesn’t sell your data.

Soverin

L’autre option est de ne pas laisser le postier être en capacité de lire ses correspondances. Et c’est plus facile qu’il n’y parait. J’utilise Keybase associé à GPGTools dans Mail.app qui sont tous les deux plutôt faciles d’accès et me permettent ces pratiques :

  • J’envoie tous mes emails en les signant. Cela permet aux bénéficiaires d’être assurés qu’ils ont reçu un email de la personne gérant le site larlet.fr (vérification via keybase).
  • Je réponds à tous les emails signés en les chiffrant. Cela permet aux correspondants d’être assurés que le mail reçu ne peut être lu qu’avec leur clé et qu’il n’a pas été altéré pendant le transport.

Je vous encourage à faire de même si vous avez un hébergeur sur le territoire français (ou canadien (cache) ou plein d’autres, Fastmail semble ne pas être affecté par la loi Australienne (cache) à ce sujet).

Il existe des outils alternatifs comme Telegram, Tutanota ou PEPS que je n’ai pas eu le temps de tester. Pour aller plus loin vous pouvez même explorer Vault (cache).

Il y a tout de même des inconvénients :

  • L’impossibilité de lire vos échanges chiffrés passés si vous perdez votre clé.
  • Les problèmes techniques qu’il peut y avoir de votre côté ou de celui de votre interlocuteur pour déchiffrer les messages (mauvaise clé utilisée, mauvais plugins installés, etc).
  • Les personnes qui ne comprennent pas la signature attachée et tente de l’ouvrir comme une pièce jointe (véridique).
  • Les vieux geeks aigris :

These are deep structural problems. GPG isn’t the thing that’s going to take us to ubiquitous end to end encryption, and if it were, it’d be kind of a shame to finally get there with 1990’s cryptography. If there’s any good news, it’s that GPG’s minimal install base means we aren’t locked in to this madness, and can start fresh with a different design philosophy. When we do, let’s use GPG as a warning for our new experiments, and remember that “innovation is saying ‘no’ to 1000 things.”

GPG And Me (cache)

May 08, 2015 11:00 AM

May 07, 2015

Eric van der Vlist

Paris plages

[fr] La Seine commence à envahir les quais, Port Debilly. [en] The Seine starting to flood the banks, Port Debilly.

by Eric van der Vlist at May 07, 2015 01:13 PM

David Larlet

Typographie Web

In this book, my goal is to prove that typesetting is fun and rewarding—not intimidating. Whenever applicable, I will share the process that helped me make the appropriate type selection for specific assignments in my work as examples for you to examine. Through my process, I hope to inspire you to discover your own.

Introduction (cache)

Un bon complément à Butterick’s Practical Typography. Ironiquement, le fait de bloquer Typekit rend le site difficilement lisible… un comble.

May 07, 2015 11:00 AM

May 06, 2015

Eric van der Vlist

La cardère

[fr] Cardère sauvage en bouton sur la petite ceinture. [en] Wild teasel growing on the petite ceinture.

by Eric van der Vlist at May 06, 2015 01:39 PM

David Larlet

Profiter de ses libertés

Au quotidien. Et savoir en créer de nouvelles s’il le faut. Intimes, uniques, incontrôlables.

May 06, 2015 11:00 AM

May 05, 2015

Eric van der Vlist

Le déluge

[fr] La Seine a monté de plus d’un mètre en quelques jours. Elle envahit les berges quai des Tuileries et le pommier a les pieds dans l’eau. [en] The Seine’s has flooded the bank quai des Tuilleries and the apple tree‘s roots are now under the water.

by Eric van der Vlist at May 05, 2015 04:25 PM

David Larlet

Légalité des canaris

“Warrant canary” is a colloquial term for a regularly published statement that a service provider has not received legal process that it would be prohibited from saying it had received, such as a national security letter. Canary watch tracks and documents these statements. This site lists warrant canaries we know about, tracks changes or disappearances of canaries, and allows submissions of canaries not listed on the site.

Canary Watch

Je me demandais depuis longtemps si cela était légal et mat m’a trouvé des infos là-dessus :

If it’s illegal to advertise that you’ve received a court order of some kind, it’s illegal to intentionally and knowingly take any action that has the effect of advertising the receipt of that order. A judge can’t force you to do anything, but every lawyer I’ve spoken to has indicated that having a “canary” you remove or choose not to update would likely have the same legal consequences as simply posting something that explicitly says you’ve received something. If any lawyers have a different legal interpretation, I’d love to hear it.

Ce qui ne semble pas être l’avis de l’EFF :

There is no law that prohibits a service provider from reporting all the legal processes that it has not received. The gag order only attaches after the ISP has been served with the gagged legal process. Nor is publishing a warrant canary an obstruction of justice, since this intent is not to harm the judicial process, but rather to engage in a public conversation about the extent of government investigatory powers.

Warrant Canary Frequently Asked Questions (cache)

J’aimerais qu’il existe une jurisprudence sur le sujet en France pour pouvoir en être certain… Il est temps de documenter les mesures de contournement de la loi.

May 05, 2015 11:00 AM

May 04, 2015

Eric van der Vlist

Forte mobilisation des parapluies contre la loi sur le renseignement

[fr] Rassemblement contre le projet de loi relatif au renseignement. [en] Demonstration against the bill on intelligence.

by Eric van der Vlist at May 04, 2015 06:41 PM

David Larlet

Pérennité et traçabilité

Don’t trust the cloud. Use it, enjoy it, exploit it, but don’t believe in it. Or even the web for that matter. Many people assume that the web —and its riches—will always be there waiting for you. It won’t. Don’t bookmark. Download. Hard drives are cheap. Fill them up with everything you think you might need to consult, watch, read, listen to, or cite in the future. Your local library should be more vast than anything up for offer on the web. Please understand that the web and its treasures are temporary and ephemeral; that Deleuze PDF (cache) that you bookmarked yesterday very well may not be there tomorrow.

Why I Don’t Trust the Cloud (cache)

Je suis toujours tiraillé entre mon désir de conservation et le risque que cela entraîne pour mon intimité. Pour la vôtre aussi. Lorsqu’il s’agit de communications cela implique forcément les interlocuteurs et j’ai déjà demandé à ce que vous effaciez mes (méta-)données.

Je suis en train de mettre en place une nouvelle stratégie pour le stockage de mes emails afin de réduire l’intelligence des liens qui peuvent être faits entre mes interlocuteurs et ma façon d’archiver. Je n’ai plus que 3 dossiers :

  • Archives : où je stocke tous les messages personnels importants reçu ces 3 dernières années. Au-delà ils sont effacés.
  • Archives pro : où je stocke tous les messages à caractères professionnels reçus ces 10 dernières années, j’y suis malheureusement contraint, j’aurais aimé pouvoir m’en tenir à 5 ans.
  • Archives sent : où je stocke tous les messages que j’ai envoyé, par année, pour 10 années également pour avoir l’intégralité des échanges professionnels. Ce dossier constitue une grande partie de ma mémoire externalisée.

Transversalement, j’utilise des boîtes aux lettres intelligentes et temporaires pour les projets en cours et ponctuellement la recherche de Mail.app.

Le fait d’aplatir complètement l’arborescence me donne l’illusion de croire qu’il sera plus difficile pour un observateur externe de recréer mon graphe personnel. C’est déjà ça. Quelle est votre stratégie dans le domaine ?

May 04, 2015 11:00 AM

May 03, 2015

Eric van der Vlist

La bonne femme

[fr] Ancolie commune. [en] Common columbine.

by Eric van der Vlist at May 03, 2015 08:33 PM

David Larlet

CDN et juridiction

Jurisdiction is a big soft spot. When will CDNs get tapped on the shoulder by local law enforcement in dodgy countries? Can you lock stuff out of particular jurisdictions, so your stuff doesn’t end up in Egypt just for load-balancing reasons? Can the NSA force data to be rehomed in a friendly jurisdiction, e.g. by a light DoS? Then they “request” stuff from a partner rather than “collecting” it.

Meeting Snowden in Princeton (cache)

Développeurs, il est de votre devoir d’informer les parties prenantes des significations de l’usage d’un CDN pour des sites critiques. Seuls vos fichiers statiques sont sur un CDN ? Vos données sont à l’abri d’une juridiction clairement identifiée ? Quid d’un bout de JavaScript modifié sur le CDN qui permettrait de lire ces données à l’insu du visiteur et de l’hébergeur ?

The deepest problem is that the system architecture that has evolved in recent years holds masses of information on many people with no intelligence value, but with vast potential for political abuse.

Ibid.

May 03, 2015 11:00 AM

May 02, 2015

Eric van der Vlist

Promenade en forêt

[fr] Notre âne en promenade. [en] Our donkey during a walk in a forest.

by Eric van der Vlist at May 02, 2015 07:04 PM

David Larlet

Marketing Apple

Markkula wrote his principles in a one-page paper titled “The Apple Marketing Philosophy” that stressed three points. The first was empathy, an intimate connection with the feelings of the customer: “We will truly understand their needs better than any other company.” The second was focus: “In order to do a good job of those things that we decide to do, we must eliminate all of the unimportant opportunities.” The third and equally important principle, awkwardly named, was impute. It emphasized that people form an opinion about a company or product based on the signals that it conveys. “People DO judge a book by its cover,” he wrote. “We may have the best product, the highest quality, the most useful software, etc; if we present them in a slipshod manner, they will be perceived as slipshod; it we present them in a creative, professional manner, we will impute the desired qualities.”

Extrait de la biographie de Steve Jobs par Walter Isaacson (non lue)

Il est intéressant de constater que ces trois points sont toujours à l’œuvre après une trentaine d’années. À retenir pour de futurs produits.

May 02, 2015 11:00 AM

May 01, 2015

Eric van der Vlist

L’ail des ours

[fr] Ail des ours. [en] Bear’s garlic.

by Eric van der Vlist at May 01, 2015 08:17 PM

David Larlet

Stockage décentralisé

Les aspects de l’architecture qui nous semblent incontournables:

  • La solution doit reposer sur un protocole, et non sur une implémentation ;
  • L’auto-hébergement de l’ensemble doit être simplissime ;
  • L’authentification doit être pluggable, voire décentralisée (OAuth2, FxA, Persona) ;
  • Les enregistrements doivent pouvoir être validés par le serveur ;
  • Les données doivent pouvoir être stockées dans n’importe quel backend ;
  • Un système de permissions doit permettre de protéger des collections, ou de partager des enregistrements de manière fine ;
  • La résolution de conflits doit pouvoir avoir lieu sur le serveur ;
  • Le client doit être pensé «offline-first» ;
  • Le client doit pouvoir réconcilier les données simplement ;
  • Le client doit pouvoir être utilisé aussi bien dans le navigateur que côté serveur.

Eco-système et stockage générique (cache)

Les amis (ex-)pythonistes actuellement chez Mozilla sont en train de faire des choses intéressantes. Avec un blog qui me rappelle à chaque fois Georges Clooney, merci les gars. Un petit retour à chaud sur la stratégie adoptée :

  • pourquoi avoir encore besoin d’un serveur et ne pas penser directement P2P ?
  • est-ce qu’il n’y aurait pas moyen d’étendre la réflexion sur une approche non pas individuelle mais communautaire ?
  • dans quelle mesure les données pourraient être chiffrées par défaut ?
  • est-ce que l’utilisation d’un DCVS a été envisagée ? Quid de la pérennité des données en cas de disparition du serveur ?
  • quand je lis l’intégralité de la liste citée, j’ai peur que le résultat soit trop générique/intelligent pour être convivial.

May 01, 2015 11:00 AM

April 30, 2015

Eric van der Vlist

Le bivouac

[fr] Bivouac de cyclo-randonneur, Port des Saints-Pères. [en] Cycle tourist‘ bivouac shelter, Port des Saint-Pères (fr).

by Eric van der Vlist at April 30, 2015 01:26 PM

David Larlet

Web components et fun

I still believe in the promise of the open web, but we can’t hold on to it dogmatically. The web must directly compete with native apps if it is to remain ubiquitous and successful. While new features like Web Components are important for the long-term vitality of the web, they’re not the critical technologies right now. And I feel that while I’ve been out preaching them, I’ve perhaps been missing the wood for the trees.

The Future of the Open Web (cache)

S’il manque en effet des API pour rendre le navigateur compétitif vis-à-vis des applications natives, je ne pense pas qu’il faille pour autant mettre en pause toute la réflexion amorcée sur les Web Components. Ces derniers réintroduisent du fun dans le développement web, et c’est peut-être ce qui a manqué le plus ces dernières années. Les Web Workers sont importants techniquement mais ne s’adressent pas du tout aux même motivations/personnes.

April 30, 2015 11:00 AM

April 29, 2015

Eric van der Vlist

J’ai été Charlie

[fr] Tag “Je suis Charlie” effacé sur un mur rue de la Fédération. [en] Tag “Je suis Charlie” erased on a wall rue de la Fédération (fr).

by Eric van der Vlist at April 29, 2015 01:41 PM

David Larlet

Ouverture

Open Source and related ways of working does not mean you give out your work for free and leave it at that. It means that you make it available, that you nurture it and that you are open to giving up control for the benefit of the wisdom of the crowd. It is a two-way, three-way, many way exchange of data and information. You give something out, but you also get a lot back, and either deserves the same attention and respect.

More and more I find companies and individuals seeing open sourcing not as a way of working, but as an advertising and hiring exercise. Products get released openly but there is no infrastructure or people in place to deal with the overhead this means. It has become a ribbon to attach to your product – “also available on GitHub”.

The new challenges of “open” (cache)

Impressionnant billet de la part de Christian, qui résume très bien mon point de vue actuel. J’ai la chance de rencontrer des interlocuteurs professionnels qui sont en grande demande d’ouverture. Chaque entreprise a sa propre définition et j’aime participer à sa redéfinition en questionnant certaines pratiques :

  • Pourquoi publiez-vous du code ?
  • Pourquoi voulez-vous impliquer des personnes externes ?
  • Pourquoi visez-vous une culture de l’ouverture ?

Le comment vient seulement ensuite.

April 29, 2015 11:00 AM

April 28, 2015

David Larlet

Bonjour Data

Conscients que les problèmes, les freins à l’obtention de résultats tangibles à travers l’open data peuvent se résoudre par les acteurs eux-mêmes, les participants aux rdv Bonjour Data s’entraident concrètement pour fabriquer des sources de données fiables, et aider les réutilisateurs à en tirer des bénéfices concrets (efficacité des politiques publiques, nouveaux services innovants, etc.)

Bonjour Data (cache)

Jolie initiative tous les derniers mardi du mois.

April 28, 2015 11:00 AM

Eric van der Vlist

Les origamis

[fr] Origamis sous le pont Alexandre III (rive droite). [en] Origamis under pont Alexandre III (right bank).

by Eric van der Vlist at April 28, 2015 10:04 AM

April 27, 2015

Eric van der Vlist

L’abordage

[fr] Bateau de la préfecture de police amarré à la Ville de Paris. [en] Police boat moored to the City of Paris.

by Eric van der Vlist at April 27, 2015 02:44 PM

David Larlet

Mission Etalab

I’d argue that open data today is exactly where open source was some two decades ago, and I’d love to see if we couldn’t fast forward the community a bit. Imagine if every time the government posted a dataset, rather than posting the data as a zip file or to a proprietary data portal, the agency treated the data as open source. All of a sudden data sets get a running log of known issues, and not just those known to the agency. Consumers of the data can submit proposed changed to do everything from normalizing columns to correcting errors to making the data itself more useable. Most importantly, as that data evolves over time, there’s a running log of exactly what’s changed, a critical feature in the regulatory context (e.g., what licenses were issued in the past week?).

Treat Data As Code (cache)

Je commence aujourd’hui à travailler pour Etalab (toujours via scopyleft) afin d’améliorer la plateforme data.gouv.fr. J’espère pouvoir apporter mes super-pouvoirs afin de rendre le projet plus accessible à la participation citoyenne, découvrir de nouvelles pratiques et de nouvelles personnes. Si vous avez des frustrations sur la plateforme, c’est le moment de les exprimer.

Critiquer à de multiples reprises c’est bien, participer c’est mieux.

April 27, 2015 11:00 AM

April 26, 2015

Eric van der Vlist

Le micocoulier

[fr] Fleurs de micocoulier, un arbre autrefois bien utile… [en] Hackberry flowers. Considered as good for nothing in its native country, hackberry wood has been widely used in France (fr) to make a number of tools such as this fork…

by Eric van der Vlist at April 26, 2015 08:26 PM

David Larlet

JavaScript ubiquitaire

Progressive enhancement. Because sometimes your JavaScript just won’t work.

Be prepared.

Everyone has JavaScript, right? (cache)

Excellent résumé des différentes raisons pour un utilisateur de ne pas pouvoir interagir avec votre site qui utilise le dernier framework JS à la mode.

April 26, 2015 11:00 AM

April 25, 2015

Eric van der Vlist

Après la pluie

[fr]  Oisons de Bavent mouillés par la pluie. [en] Goose chickens after a shower.

by Eric van der Vlist at April 25, 2015 07:02 PM

David Larlet

Masquer les images

To further insulate myself from the pernicious influence of online mediocrity I will disable image loading in my browser. Online pictures are of two kinds: mundane photographs and a simplified telegraphic advertising style, for logos and minimal ornament. The “product style” is made of highly saturated homogeneous clean shapes and serves merely as simple mnemonics for products or services. The craftsmanship is these images is intentionally low because the images are meant to recall a product as efficiently as possible.

Going "Write-Only" (cache)

La démarche complète est violente mais cette petite pratique est intéressante, je sens que je vais tester pour quelques jours.

April 25, 2015 11:00 AM

April 24, 2015

Eric van der Vlist

Le poisson footballeur

[fr] Silure glane flottant à côté d’un ballon de football, Port Debilly. Ce silure mesurait environ 1m20, une taille très moyenne par rapport à ses confrères péchés à Paris. [en] Wels catfish floating close to a ball, Port Debilly (fr). This fish was about 1.2m long, a size rather small compared to other fishes caught … Continue reading Le poisson footballeur

by Eric van der Vlist at April 24, 2015 02:07 PM

David Larlet

OpenData et fichiers Excel

Follow these simple guidelines to make your data or statistical releases as useful as possible.

Clean sheet: how to release data or statistics in a spreadsheet (cache)

Je me demande dans quelle mesure ces guidelines pourraient être intégrées dans le Guide de publication de data.gouv.fr ou toute autre plateforme d’ouverture de données publiques.

April 24, 2015 11:00 AM

April 23, 2015

Eric van der Vlist

L’arc en ciel

[fr] Arc en ciel et vue sur la réplique de la statue de la Liberté de l’île aux cygnes. [en] Rainbow and replica of the Statue of Liberty on île aux cygnes.

by Eric van der Vlist at April 23, 2015 01:15 PM

David Larlet

Choisir une technologie

When choosing technology, you have both known unknowns and unknown unknowns.

  • A known unknown is something like: we don’t know what happens when this database hits 100% CPU.
  • An unknown unknown is something like: geez it didn’t even occur to us that writing stats would cause GC pauses.

Both sets are typically non-empty, even for tech that’s existed for decades. But for shiny new technology the magnitude of unknown unknowns is significantly larger, and this is important.

Choose Boring Technology (cache)

À méditer lors de la mise en place de votre prochaine stack (cache). Je suis un développeur moyen et vieillissant qui utilise des techno ennuyeuses.

À des fins utiles ?

April 23, 2015 11:00 AM

April 22, 2015

Eric van der Vlist

Les crosses

[fr] Elles poussent vite. [en] They are growing fast.

by Eric van der Vlist at April 22, 2015 06:49 PM

David Larlet

Vérifier, valider et expliquer

Le travail des décodeurs, ce n’est plus seulement de chercher et de diffuser l’information. L’information, en 2015, elle coule naturellement. La plupart des ados ne lisent pas la presse, ne regardent pas le JT, mais ils connaissent généralement les grandes actus du jour, ne serait-ce que via les réseaux sociaux. Et si on n’est plus maîtres de la diffusion de l’info ni de sa production, on peut rester ceux qui la vérifient, la valident, l’explicitent, la rendent accessible. C’est cela, l’« explainatory journalism », avant d’être des papiers à graphes. C’est revenir aux faits. Et lutter contre les clichés, les intox, les idées reçues, les mensonges.

Les dix enseignements d’un an de Décodeurs (cache)

Impressionnant retour des décodeurs sur la place de la donnée, des journalistes et de l’information aujourd’hui. Les licornes sont recherchées (cache) en ce moment.

April 22, 2015 11:00 AM

Christian Fauré

Pourquoi « digital » et pas « numérique » ?

« Pourquoi Études digitales plutôt que numériques ? Parce que le terme « digital » conserve en français la référence aux doigts sur lesquels on compte alors que le numérique renvoie à la computation par la machine »

Franck Cormerais et Jacques Gilbert, in la revue Études digitales

Signaler sur Twitter

by Christian at April 22, 2015 08:24 AM

April 21, 2015

Eric van der Vlist

La famille

[fr] Cane colvert et ses canetons, jardin flottant Niki de Saint Phalle. [en] Female mallard and chickens,  floating garden Niki de Saint Phalle.

by Eric van der Vlist at April 21, 2015 12:47 PM

David Larlet

Bitbucket et CNAME

We have stopped allowing new custom domain entries using the DNS canonical name record (CNAME) process. Existing CNAME’s will continue to function as expected while we phase out this feature.

We will be disabling the CNAME feature completely on July 1, 2015. If you have a CNAME enabled you will want to plan for impacts this will have for you, your team, and anyone else who is accessing the repositories owned by the team or account to make this transition.

Because we have stopped supporting CNAME’s by July 1, 2015 you must change your custom domain URL’s everywhere they are used to access your Bitbucket team, account, repositories, and any automated processes which access Bitbucket using the custom domain URL.

Associate an existing domain with an account

C’est l’unique fonctionnalité qui me permettait de trouver Bitbucket supérieur à Github. Ce sont maintenant 2 services centralisateurs fondés sur une technologie décentralisante et cela m’attriste. J’ai supprimé une bonne quinzaine de vieux dépôts, j’hésite sur la suite à donner pour les autres. J’ai fait le ménage dans mes dépôts Github également. Il y a un certain soulagement à supprimer du code et à libérer de l’espace, il y a une certaine culpabilité à générer autant de 404. Il y a une sacrée nostalgie à revoir tous les forks/patchs proposés, j’hésite à aller plus loin dans la démarche.

April 21, 2015 11:00 AM

April 20, 2015

Eric van der Vlist

Le pré-verger

[fr] Un pré-verger. [en] A meadow orchard.

by Eric van der Vlist at April 20, 2015 09:16 PM

Karl Dubost

De mousse et de rouille

arbres couverts de mousse Manazuru, Japon, 22 mars 2015

I walked on, and something followed.

Kawakami Hiromi, Manazuru.

Au bas du cimetière, le chemin roule dans la pente. L'encens et les pins entre les tombes accompagnent l'ombre humide qui s'étend vers le port. Les cabanons abandonnés attendent les pécheurs qui ne reviennent plus. Sur la pente, ils se reposent.

Arbre et cabanons Manazuru, Japon, 22 mars 2015

Quand les pêcheurs quittent la mer, le corail s'épanouit sur les profondes heures. La ville s'inonde de mémoires et d'histoires. Alors assis sur le quai, les rêveries de corne dans les paumes, de la peau rêche et des coupures s'agitent. Un havre de luttes oubliées.

arbres couverts de mousse Manazuru, Japon, 22 mars 2015

April 20, 2015 02:25 PM

David Larlet

ABC de l’apprentissage

  • rendre possible l’Autonomie
  • encourager la Bienveillance
  • éveiller la Curiosité

Je n’ai pas d’autres motivations lorsque j’accompagne ou j’enseigne et j’ai encore beaucoup à creuser dans ces domaines :

  • Autonomie : faire en sorte que les connaissances viennent de tous les acteurs et fluidifier les retours d’expériences
  • Bienveillance : adopter une posture plus basse et pacifier les échanges lorsque c’est nécessaire
  • Curiosité : remettre en question certaines bases et demander aux participants de trouver des solutions ensemble

Je réfléchis déjà à ce que je pourrais mettre en pratique lors de la rentrée prochaine.

April 20, 2015 11:00 AM

April 19, 2015

Eric van der Vlist

Le nashi

[fr] Fleurs de nashi. [en] Flowers of nashi pears.

by Eric van der Vlist at April 19, 2015 07:53 PM

Karl Dubost

Donner du passé au futur

Détail d'un tori Manazuru, Japon, 22 mars 2015

Rosebud

Orson Welles, Citizen Kane.

« Publié le 2015-03-22 » est dans le billet de David. Une pluie de printemps lancée dans un futur incertain et c'est un bourgeon que David a fait naître sur ce carnet. Les mots sont les pousses d'un chemin bien plus broussailleux. De « budweb, » déjà grande voile hissée, je « m'évague » vers Marion Davies, le long d'une rêverie de Citizen Kane. Au moment de la lecture du billet de David, je prends quelques notes dans mon carnet. La mots du 23 mars 2015 disent : « Donnant la possibilité de rencontrer la prophécie de David. Une sorte de HTTP PUT distribué. Le lien est d'abord 404 mais pourrait générer une notification comme une page à créer. Une sorte de webmention en avance. » Il y a sûrement quelque chose à créer dans ce sens.

Ces mots sont publiés aujourd'hui, le 19 avril 2015, quatre semaines, le temps du transport d'une lettre transpacifique pour arriver à destination. Dans le passé, nous réclamions pour nos enveloppes en papier fin, un envoi par avion, plus cher, plus rapide. Nous nous posons moins la question. Peut-être, vais-je commencer à envoyer mes courriers par voie terrestre. Afin de leur donner le temps de prendre l'odeur du cargo, le roulis du train, l'envie de l'attente.

April 19, 2015 01:19 PM

David Larlet

Communauté et popularité

In software development, a lot of people pick the most popular tool that can solve a given problem. Popularity is measurable: you can check the number of downloads, the number of stars, the questions and answers all over the web. Quality, on the other hand, is hard to measure: you have to read the code and prove its correctness, evaluate several metrics and heuristics. It’s hard work compared to counting stars. Then, as a lot of people pick the most popular tool that can solve a given problem, the popular tool gets more downloads, more stars, and more people ask questions about it. Popularity is the best trait for becoming more popular.

Popularity (cache)

J’ai toujours du mal à promouvoir des outils pour leur popularité comme Slack ou Github, qui plus est centralisateurs. Mais d’un autre côté, il s’agit aussi d’aller où est la communauté, pour comprendre les usages et peut-être apporter de la réflexion dans ces lieux. De la difficulté d’être cohérent avec soi-même et avec les autres…

April 19, 2015 11:00 AM

April 18, 2015

Eric van der Vlist

Le bateau à chaînes

[fr] Bateau à chaînes à Arçais. [en] Chain boat(fr) at Arçais.

by Eric van der Vlist at April 18, 2015 06:30 PM

David Larlet

JavaScript déclaratif

When JavaScript is used to handle user interactions like clicks, or enhance the page by manipulating the DOM, traditionally you’d have JavaScript find that HTML element in your page, and hook some code into it. But what if you’d switch that around, and have the HTML element “tell” JavaScript what function to execute?

Progressive enhancement with handlers and enhancers (cache)

Je trouve cette approche intéressante, au moins conceptuellement. Il faudrait que je l’essaye ici pour mettre en place Layzr.js et voir quels effets de bord cela produit.

April 18, 2015 11:00 AM

Karl Dubost

Inaccessible cap

Rocher d'un cap dans l'océan Manazuru, Japon, 22 mars 2015

Mais le sentiment persiste, plus fort que tout, que je n'ai rien à attendre d'elle.

Julien Gracq, La forme d'une ville.

Tout était calme. Le soleil enveloppait l'envie. Le désir du pas créait le chemin. C'est un peu par hasard que j'ai pris la route du cap. Un sashimi d'Abalone et un bol de riz près du port de Manazuru. Et la courbe de la route le long de l'océan chuchotte l'effort. La forêt était si belle. Il m'a fallu continuer. Ce n'est que sur les hauteurs de la péninsule que l'on découvre le vent puissant d'ouest. Les falaises coupent l'océan jusqu'au cap.

Il m'est resté inaccessible, inexplorable. Le vent trop fort et la nuit déjà balbutiante, il fallait que je rentre vers Tsujido. Je n'avais aucune attente. La marche définit son plaisir dans les hésitations que l'on parcoure.

April 18, 2015 03:33 AM

April 17, 2015

Eric van der Vlist

La cigogne d’Angoute

[fr] Cigogne sur son nid dans le marais d’Angoute (Châtelaillon-Plage). [en] White stork on its nest in Angoute marsh (Châtelaillon-Plage).

by Eric van der Vlist at April 17, 2015 08:02 PM

David Larlet

Archives et JavaScript

One solution to this problem is for the web archiving process to execute the JavaScript and to archive any of the dynamic content that was retrieved. This can be done using headless browsers like PhantomJS, and supposedly Google has started executing JavaScript. Like Tantek I’m dubious about how widely they execute JavaScript. I’ve had trouble getting Google to index a JavaScript heavy site that I’ve inherited at work. But even if the crawler does execute the JavaScript, user interactions can cause different content to load. So does the bot start clicking around in the application to get content to load? This is yet more work for a archiving bot to do, and could potentially result in write operations which might not be great.

JavaScript and Archives (cache)

Je continue mes explorations de la veille et je découvre pywb-recorder que vous pouvez tester sur WebRecorder. Combien de logiciels libres sont utilisés à notre insu ? Quelle responsabilité a-t-on en tant que développeur à faciliter leur usage ? Où est notre militantisme lorsqu’il s’agit de refuser de stocker certaines données ? Quelles seraient les lois appliquées au stockage des données ?

Now, if you generate data, the first question to ask about it is, “How is this data going to be used against you?” While I’m still fighting the fight to show the narrative potential of data, there is a real shadow over it. I’m not sure where we land if the value added by having access to your data or having the data saved is greater than the potential damage that that data can create in the wrong hands.

Data Viz Pioneer Nicholas Felton: “There Is A Real Shadow Over Data” (cache)

April 17, 2015 11:00 AM

April 16, 2015

Eric van der Vlist

Table rase

[fr] Table rase sur les berges de Seine. [en] Blank slate on berges de Seine.

by Eric van der Vlist at April 16, 2015 02:43 PM

David Larlet

Renseignement et archives

I am far more frightened by an internet that never remembers than I am by an internet that never forgets.

Forgetting again (cache)

Je me demande dans quelle mesure le gouvernement pourrait devenir un archiviste quitte à stocker des petaoctets à nos dépens et à nos frais (cache). Luttons contre le terrorisme en rendant publiques toutes ces relations et en laissant la communauté trouver les algorithmes. Cela créerait une nouvelle économie beaucoup plus lucrative que celle de l’OpenData…

Tout innocent est un suspect qui s’ignore.

Fiché (cache)

April 16, 2015 11:00 AM

April 15, 2015

Eric van der Vlist

La rue Pierre Mille

[fr] La rue Pierre Mille et ses maisons d’un autre siècle. [en] Rue Pierre Mille [fr] and its houses so twentieth century.

by Eric van der Vlist at April 15, 2015 04:07 PM

David Larlet

Community agent

The idea of “unionizing” would take the web browser (or OS) to a different level. It wouldn’t just be a user agent, but more a community agent.

Today, a web browser is a fairly individualistic software. Your browser history, bookmarks, searches are your own and that’s it. These elements are hard if not impossible to share given how browsers are architected. These items are saved for the purpose of syncing across device, but with the assumption the devices all belong to the same individual.

One interesting experiment would be for a browser to add a layer on top of search engines. Don’t just drive searches to one (or several?) search engine, but ask a database of knowledge shared within a community. Contribute back the search data to the community database.

Search data, then, now and eventually (cache)

Je me demande dans quelle mesure cela renforcerait les bulles de filtres et à quel point le fait d’appartenir à plusieurs communautés demanderait l’usage de plusieurs profils, navigateurs et/ou moteurs de recherche ? Avoir une approche communautaire dans son usage du Web me semble malheureusement assez éloigné des préoccupations et cultures des riches « faiseurs de Web ». Une bonne discussion à avoir pendant SudWeb lors de about:blank.

April 15, 2015 11:00 AM

April 14, 2015

Eric van der Vlist

Le pommier du quai des tuileries

[fr] Le pommier du quai des tuileries est en fleurs. [en] This apple tree is blooming quai des tuileries.

by Eric van der Vlist at April 14, 2015 07:13 PM

David Larlet

Règles de programmation web

Rule 1. You can’t tell where a program is faint to spend its time. Bottlenecks occur un surprising places, so don’t try to second guess and put in a speed hack until you’ve proven that’s where the bottleneck is.

Rule 2. Measure. Don’t tune for speed until you’ve measured, and even then don’t unless one part of the code overwhelms the rest.

Rule 3. Fancy algorithms are slow when n is small, and n is usually small. Fancy algorithms have big constants. Until you know that n is frequently going to be big, don’t get fancy. (Even if n does get big, use Rule 2 first.)

Rule 4. Fancy algorithms are buggier than simple ones, and they’re much harder to implement. Use simple algorithms as well as simple data structures.

Rule 5. Data dominates. If you’ve chosen the right data structures and organize things well, the algorithms will almost always be self-evident. Data structures, not algorithms, are central to programming.

Rob Pike’s 5 rules of Programming

Ces règles m’amènent à réfléchir à ce que cela pourrait donner en version web :

  • Produisez des structures de données faciles à convertir. En cas de doute, utilisez HTML. Soyez votre premier ré-utilisateur.
  • Liez des identifiants pérennes. Les URI sont vos amis. Exploitez la force du graphe et connaissez ses faiblesses.
  • Mesurez vos performances. En fonction des périphériques et des connexions. Comprenez HTTP.
  • Soyez réactif. Le web est un medium qui évolue constamment. Dans ses standards et ses pratiques.
  • Restez accessible. Les personnes et robots parcourant vos pages doivent pouvoir accéder au contenu. Indépendamment de leur support technologique, de leurs déficiences et de leurs préférences.

April 14, 2015 11:00 AM

★ Collaboration technique

J’ai eu l’occasion de transmettre et d’accompagner dans la même journée Natural-Solutions sur le thème de « Collaborer efficacement autour du code ». Voici une petite synthèse des échanges et propositions, merci à Olivier et Gilles pour leur confiance. Merci à Vincent pour son accompagnement et sa relecture.

Référentiel commun

What I miss · Most of al­l, the bug track­er. Any em­ploy­ee can file a bug against any prod­uct and be cer­tain that some­one on the en­gi­neer­ing team will at least look at it. There are cer­tain internal-social-engineering tech­niques you can use to fo­cus at­ten­tion on an is­sue you think isn’t get­ting enough. Lots of bug re­ports are feature-requests and oth­ers are feature-removal de­mand­s, and that’s fine.

Google + 1yr (cache)

Il s’agit du conteneur de la valeur technique de l’entreprise. Il est capital de faire un choix stratégique sur ce point et je n’ai pas de solution miracle. À peu près tous les systèmes que j’ai pu tester étaient déficients et contraignants. Il faut au minimum que le système comporte des identifiants uniques et du contenu editable par toutes les parties prenantes. Il vaut mieux qu’il soit pérenne car il est la meilleure source d’investigation des bugs.

En effet, chaque commit doit comporter une référence à la tâche renseignée dans ce référentiel qui documente les raisons d’une telle implémentation. Les messages de commit sont très importants car ils doivent aider vos successeurs lors d’un blame (qui porte assez mal son nom). Le lien est ainsi fait entre chaque ligne de code et chaque développement de fonctionnalité ou correction de bug. Ne pas perdre de vue qu’il faut pouvoir avoir une vue synthétique de ce référentiel (un bon classement (cache) est une aide précieuse).

J’ai de plus en plus tendance à commencer à coder en rédigeant mon message de commit de façon détaillée, cela permet d’avoir les idées claires sur les tenants et les aboutissants avant même de faire la première ligne de code. C’est ce message qui aidera le reviewer et potentiellement l’assurance qualité ensuite. Cela rejoint le Readme Driven Development (cache).

Cas particulier : monorepo

When it comes to repository hosting conversions, I agree with Google and Facebook: I prefer monolithic repositories. When I am interacting with version control, I just want to get stuff done. I don’t want to waste time dealing with multiple commands to manage multiple repositories. I don’t want to waste time or expend cognitive load dealing with submodule, sub repository, or big files management. I don’t want to waste time trying to find and reuse code, data, or documentation. I want everything at my fingertips, where it can be easily discovered, inspected, and used. Monolithic repositories facilitate these workflows more than separate repositories and make me more productive as a result.

On Monolithic Repositories (cache)

J’ai longtemps trouvé cela abscons mais je reviens un peu sur ma position (je ne suis pas prêt à bosser pour Google ou Facebook pour autant…), avoir un dépôt pour l’ensemble des projets peut encourager la collaboration transversalement dans les équipes et le partage de code entre les produits.

Relecture continue

As in Maslow’s pyramid, each layer requires the previous one. It is useless for code that is charging the wrong customer to be readable. Code should be:

  • Correct
  • Secure
  • Readable
  • Elegant
  • Altruist

Maslow’s pyramid of code review (cache)

L’auto-évaluation est assez mauvaise, on peut relire 15 fois son code et pourtant passer à côté de bugs qui vont être évidents au premier coup d’œil par un pair. Je l’ai expérimenté de nombreuses fois et j’envisage difficilement de me passer d’une telle pratique aujourd’hui. Il faut bien garder à l’esprit que seul le code est évalué, pas la personne. Ça peut faire mal à l’égo mais ce n’est pas une attaque personnelle pour autant !

Les avantages de la review sont nombreux et Anthony et Julien en ont parlé lors de ParisWeb, de même qu’Agnès :

  • diffuser la connaissance dans l’équipe
  • augmenter la cohérence du code au sein des projets
  • partager la responsabilité et son poids

Cas particulier : pair-programming

Si vous êtes 2 dans l’équipe et que vous pair-programmez, qui va relire vos développements ? Est-ce que le fait d’être en paire constitue une relecture suffisante ? Nous avons été confrontés à ce problème avec Mathieu et je n’ai pas d’avis tranché sur la question si ce n’est d’essayer d’avoir une troisième personne dans l’équipe ! Parfois même un collègue sur un autre produit peut être pertinent.

Flux de travail

We don’t want humans waiting on computers. We want computers waiting on humans.

Notes from Facebook’s Developer Infrastructure at Scale F8 Talk (cache)

En amont, on établit des conventions de développement (pep8, styleguides, etc) propres à l’équipe et au projet. Il est possible d’automatiser le rendu du code avec JSCS (cache) pour JavaScript ou yapf pour Python par exemple.

  1. on linte et on teste son code pendant le développement avec les plugins propres à l’éditeur choisi
  2. on soumet une pull-request bien documentée (cache) (pour du pas à pas (cache))
  3. on teste sur un environnement aussi proche que possible de la production (possibilité d’utiliser Docker (cache) par exemple)
  4. on demande une review de son implémentation, on itère et on merge
  5. on déploie sur un environnement identique à la production qui est testable/montrable
  6. on déploie en production avec une possibilité de rollback à partir d’un tag explicite

Il est important de conserver une boucle de rétroaction courte (cache) tout au long du flux. Il est possible d’introduire des hooks pour automatiser des tâches (par exemple la création d’issues). Il existe le gitflow bien connu (cache) ou le plus simple github flow (cache), dans tous les cas il est possible d’utiliser des alias (cache) ou des applications dédiées (SourceTree, Tower, Github, etc) pour éviter d’avoir à retenir tout plein de trucs (cache).

Cas particulier : déploiement non-continu

Certains déploiements doivent se produire avec une régularité calendaire ou pour un événement spécial. Dans ce cas, le flux de travail est altéré. Il est important que la pré-production soit vraiment iso-fonctionnelle pour pouvoir effectuer des tests de montée en charge et/ou que la programmation du déploiement puisse être automatisée. Des outils comme Fabric, Chef, Puppet ou Ansible peuvent être utiles pour automatiser les déploiements. Ou juste un script tirant partie des déploiements Github déjà mieux qu’un git pull sur le HEAD de master.

Documentation

What does discoverability and consistency mean? It means producing software (hopefully) free from the artifacts of bias, as agreed upon by your team. Do you have to use Rails or protobuf to be discoverable and consistent? Of course not. But you should seek to gain consensus. Here is a simple guide to becoming more consistent and discoverable in your codebase.

Consistency (cache)

La première étape est de documenter l’installation initiale du projet et de réduire celle-ci à 3 étapes (ou moins !). J’ai croisé tellement de projets en open-source qui sont impossibles à installer que ça en est déprimant. Le pire étant que les auteurs se trouvent dans l’incompréhension et sont déçus de n’avoir aucune participation externe… L’optimisation de la prise en main est essentielle à l’intégration de nouvelles personnes sur le projet. Cela doit être votre priorité numéro 1 si vous souhaitez vraiment libérer un produit. Les outils existent pour avoir un poste de développement rapidement (cache), n’hésitez pas à les utiliser (et à les maintenir à jour).

If people are working from the same location, it is important that they do not skimp on writing things down.

The Remote Manifesto (cache)

Il est très utile également de documenter les décisions techniques stratégiques au cours du cycle de vie d’un projet. C’est le seul moyen de ne pas rediscuter indéfiniment les mêmes choix et de reproduire les mêmes erreurs. C’est peut-être la transition culturelle la plus difficile à effectuer pour une équipe interne qui utilise surtout l’oralité pour les prises de décisions.

Les styleguides sont à la mode et au-delà de l’aspect marketing (cache), il est possible d’avoir une base rapidement qui sert à maintenir la cohérence entre les différents composants d’une application web. Des outils existent pour automatiser sa génération, l’utilisation d’une approche OOCSS/BEM rend les éléments plus simples à isoler/documenter.

J’ai tendance à penser que la dette technique est inévitable (mais je n’ai pas encore pris le temps de lire le bouquin de Bastien sur le sujet ;-)). Partant de ce constat, il y a deux choses à surveiller :

  • que la taille du code reste raisonnable en restant le plus pertinent possible sur la valeur apportée à l’utilisateur
  • qu’il n’y ait pas de relâchement sur la qualité en cas de rush ou de fatigue, situations où l’on a tendance à débrayer

Cas particulier : The Big Rewrite™

It’s important to remember that when you start from scratch there is absolutely no reason to believe that you are going to do a better job than you did the first time. First of all, you probably don’t even have the same programming team that worked on version one, so you don’t actually have « more experience ». You’re just going to make most of the old mistakes again, and introduce some new problems that weren’t in the original version.

Things You Should Never Do, Part I (cache)

C’est quelque chose que j’ai tenté dans une précédente vie lorsque j’ai réécrit une application de gestion de traçabilité dédiée aux laboratoires. Avec 10 années de recul, je pense que c’était une erreur. Non pas de réécrire mais de ne pas avoir évalué l’inertie du changement de culture associé en interne pour combiner une réécriture ET une simplification.

Si vous prenez cette voie (cache), documentez chaque raison de la réécriture et chaque décision prise au cours de celle-ci.

Discussion

Read the Docs, sadly, is still heavily dependent on me being around to operate it. Our campaign to make it more sustainable is the first step towards hopefully fixing this situation. Operating and supporting the site has started to take most of my time, not leaving much room for building community and on boarding contributors. In fact, it leads to an implicitly hostile environment for new contributors, because nobody was around to help them, test their patches, and get changes into the codebase.

Making Read the Docs Sustainable (cache)

La matinée de formation a été suivie d’une après-midi d’accompagnement qui nous a permis de mettre en application un workflow de travail basé sur git(hub) pour encourager les revues de code et les participations externes.

J’en retiens trois discussions, la première sur le financement de l’open-source où il a été question de développement à base de crowdfounding, voire de companyfounding pour mutualiser les coûts ? Cela m’a rappelé la discussion que nous avions eue avec Simon lors de MousTIC sur le financement des communs (cache).

La seconde portait sur la gestion de l’inclusion de modules non open-source dans un projet open-source, je n’ai pas de solution pour cela à part essayer de faire une architecture qui permet l’inclusion de plugins mais cela reste limité. Si vous avez des suggestions/expériences je suis preneur.

Enfin, la dernière était relative à l’inclusion des contributeurs externes sur un projet open-source, en plus de la documentation d’installation du projet déjà évoquée, j’ai proposé :

  • documenter pourquoi est-ce que le projet a été mis en open-source et quelles sont les attentes au niveau des contributions
  • documenter comment est-ce que le projet peut recevoir des améliorations (quel workflow, quels tests, quelle réactivité)
  • identifier clairement des bugs qui sont faciles à prendre pour rentrer dans le projet
  • proposer d’avoir une position de mentor sur certains bugs pour accompagner les débutants
  • discuter de manière ouverte les décisions et les orientations du projet avec la communauté

C’est un travail fastidieux qui ne porte ses fruits que sur le long terme et dont le retour sur investissement est difficilement quantifiable (recrutement, renommée, etc). Mais quelle joie pour l’équipe lorsque ça prend ! L’ensemble de ces réflexions m’ont amené à écrire un gabarit de README pour projets open-source encourageant la participation. N’hésitez pas à contribuer ;-).

Each developer in your company should have two days per month to work on the open source software your product is built on.

[…]

The real reason you should do it is because it will make your product better, make your developers better, and make your company a more attractive place to work.

The Two Day Manifesto (cache)

Au final, c’était un plaisir d’accompagner une équipe dans sa recherche de pertinence autour de ses produits open-source, j’espère vraiment que l’on pourra inscrire cette relation de confiance dans la durée.

April 14, 2015 11:00 AM

April 13, 2015

Karl Dubost

Quinze printemps et un peu plus

Panneaux de bois légèrement entrouverts Tsujido, Japon, 21 mars 2015

Et le nom de terrains vagues, que j'ai ailleurs salué, recouvre ici pour moi un désir en même temps qu'une image élue : la confusion qui embrume par places ces lisières des villes en fait des espaces de rêve en même temps que des zones de libre vagabondage. Ces terrains vagues où, si la liberté de parcours nous restait mesurée, rien du moins ne venait contraindre l'imagination, s'appelaient pour moi à Nantes le Petit Port, la Colinière, le parc de Procé.

Julien Gracq, La forme d'une ville.

Derrière les panneaux coulissants de la chambre, discret, c'est le printemps qui s'invite. Alors les pensées dans un pinceau de lumière repense aux quinze derniers printemps. Et plus jeune encore là où les photos n'habitent pas le lieu de la mémoire, je me souviens des vagabondages sur les cerisiers en fleurs du « petit champ » le terrain vague de mon enfance aux Sapins à Rouen. Là, où les arbres avaient eu le bon goût d'avoir des branches basses pour que nous puissions cueillir des bouquets que nous vendions dans le quartier pour quelques francs. Notre fortune réalisée étaient dépensées aussitôt en jus de fruits, chips et autres trésors, les quatre pirates que nous étions, du haut de nos huit ans, dans notre île sauvage et urbaine.

série de quinze photos prises le 21 mars Quinze printemps

Errata : Il ne s'agit pas de la vallée de l'Iton, mais de la vallée de l'Andelle et de l'abbaye de Notre-Dame de Fontaine de Guérard. Merci L.

April 13, 2015 10:21 PM

Eric van der Vlist

Les giroflées

[fr] Cette giroflée fleurit sous des feuilles de bouillon blanc sur la petite ceinture. [en] This wallflower is growing under the leafs of a great mullein on the petite ceinture.

by Eric van der Vlist at April 13, 2015 02:36 PM

David Larlet

Feedback écrit

We ask each participant in the meeting to, on a sheet of paper, answer the following three questions with a total time limit of 60-seconds:

  1. What was the big idea? (What was the most important thing you heard at the meeting?)
  2. What was your big surprise? (What was the thing you saw or heard that surprised you the most?)
  3. What’s your big question? (What’s the biggest unanswered question you have at this time?)

The One-Minute Test (cache)

Quelque chose à expérimenter lors d’un futur cours. J’aime l’idée que ça reste rapide et puisse être effectué à chaud, ou constitue un exercice de mémoire après quelques jours. Au choix du participant.

April 13, 2015 11:00 AM

April 12, 2015

Eric van der Vlist

L’escargot

[fr] Cet escargot profite de l’humidité de l’arrosoir. [en] Snail enjoying fresh water on a watering can.

by Eric van der Vlist at April 12, 2015 09:39 PM

Karl Dubost

Japonisme culturel

Magnolia à fleurs blanches Tsujido, Japon, 20 mars 2015

Où que j'aille aujourd'hui encore si l'occasion s'en présente, si j'ai dans une ville inconnue une heure à perdre, une dérive complaisante m'entraîne, au long des rues, vers ces placides enclaves chlorophyliennes, cernées de nos jours malheureusement par la ronde des moteurs, et lorgnées de très par les résidences de béton et les tours à multiétages qui transparaissent tout autour d'elles à travers le feuillage des cèdres et des catalpas. Je vois dans ces arches de Noé végétales autant de modestes porte-trésors, battus de partout, malmenés, comprimés par la marée de l'urbanisation industrielle, mais dont la déflagradation végétale explosive un jour réensemencera les cités abandonnées.

Julien Gracq, La forme d'une ville.

Je ne sais plus très bien comment j'ai trouvé cette affiche, mais les recherches sur le Web ont un peu de l'envoûtement de la fleur du magnolia. Rustique, imparfaite, elle subjugue le regard aux balbutiements du printemps.

Affiche avec femme japonaise en kimono La Geisha

Le thème japonais était déjà courant à la fin du XIXe, début du XXe siècle et déjà avec son lot de fantasmes propres à l'époque. « La Geisha » était une comédie musicale débutée en 1896 au théâtre Daly à Londres. La pièce fût reprise de nombreuses fois.

En 1901 dans un article du New-York Times par John La Farge, intitulé « Japanese Plays, » où il fait la critique positive d'un autre auteur, Osman Edwards, dont le texte est disponible en ligne. Les premières phrases sont toujours d'actualité. « Un pays étranger pour la plupart des voyageurs est tout comme un théâtre. Ils arrivent avec une humeur de vacances, résolus à être satisfaits, puisqu'autrement leur jugement à choisir ce pays plutôt qu'un autre, leur faculté à apprécier ce que nombreux autres ont proclamé séduisants, sembleraît alors être érroné. Si leur choix s'est arrêté sur le Japon, soyez sûr que les annonces élogieuses de Sir Edwin Arnold et M. Pierre Loti les ont préparés à apprécier les plus insignifiantes comédies. Ils atteignent le littoral enchanté. Ils passent rapidement d'un aspect féérique à un autre. Rien ne semble secouer leur conviction préconçue que dans la Terre du Soleil Levant, la Nature commença et l'Art compléta une parade jaune. » Je n'ai lu que le premier paragraphe et pourtant déjà l'envie se fait de lire et même traduire cet ouvrage en français. Il semble réaliser un bon contre-point au japonisme souvent rencontré.

affiche du divan japonais En 1873 Théophile Lefort reprend la brasserie des martyrs et la rebaptise « le Divan japonais » devenu bien plus tard… « Le Divan du Monde. » Je me demande s'il existe une anthologie de la représentation du Japon à travers les siècles dans la littérature et le cinéma afin de déterminer comment les clichés ont évolué. Tout autant, je me pose souvent la question de savoir comment la France a été représentée et est toujours présentée par les Japonais. Je n'échappe pas régulièrement à l'image de l'amant et amoureux, du romantisme, du connaisseur de vins, etc. Chaque pays construit son cliché de l'autre. Que ce soit The Geisha Boy (sur YouTube) avec Jerry Lewis, le James Bond You only live twice ou bien encore The barbarian and the Geisha (sur Youtube), je suis à peu près sûr que l'on y retrouve la trame de certains clichés. Allez je conclue avec Mr Baseball, l'histoire d'un joueur de Baseball, interprété par… Tom Selleck lui même, qui vît son choc culturel japonais.

Tout cela bien sûr en vrac… à cause de cet autre pays fascinant et plein de clichés : Le Web.

April 12, 2015 12:03 PM

David Larlet

Timeline heureuse

Every scroll through Twitter puts at least one person’s bad day, shitty experience, or moment of snark in front of me. These are good happy people – I know many of them in real life – but for whatever reason, Twitter is the place they let their shit loose. And while it’s easy to do, it’s not comfortable to be around. I don’t enjoy it.

Look and Feel and Feel (cache)

Cela me rappelle mes #WeeklyPositiveThings de l’année dernière sur Twitter. Est-ce qu’il y a un endroit où — comme Jason — vous scrollez du bonheur ?

April 12, 2015 11:00 AM

April 11, 2015

Eric van der Vlist

Sous son aile

[fr] Oisons sous l’aile de leur mère. [en] Geese chickens  under their mother’s wing.

by Eric van der Vlist at April 11, 2015 07:56 PM

David Larlet

Tiers-lieux et valeur

« Si Proudhon revenait, il dirait que le crowdsourcing c’est du vol, remarque François Élie, philosophe et élu local. D’un point de vue économique, il faut être au clair sur les raisons pour lesquelles on donne ce qu’on fait. Les Tiers-Lieux doivent affronter la question du réinvestissement de la valeur : ceux qui quittent le Tiers-Lieu pour monter leur entreprise, réinvestissent-ils dans ce Tiers-Lieu qui les a aidés à produire leur valeur ? » Selon lui, le monde sort de l’économie de la rente et passe à celle de la valeur ajoutée. Cette valeur se crée dans l’articulation entre les lieux virtuels qu’offre le Web, et les lieux physiques, de proximité, recréés par les Tiers-Lieux. François Élie conclut : « On ne peut travailler ensemble que si on a partagé des bières. » Avis aux amateurs.

Les Tiers-Lieux, fragile mouvement de fond ? (cache)

On remplace souvent le mot argent par valeur en ce moment. Il est parfois bon d’être explicite lorsque la réflexion s’y limite.

April 11, 2015 11:00 AM

Karl Dubost

Population, bookmarklet et tetrapak

Balcon et loupiote Kobe, Japon, 13 mars 2015

Il n'existe nulle coïncidence entre le plan d'une ville dont nous consultons le dépliant et l'image mentale qui surgit en nous, à l'appel de son nom, du sédiment déposé dans la mémoire par nos vagabondages.

Julien Gracq, La forme d'une ville.

Les pensées d'une journée s'accumulent en ordre non consensuel. Elles prennent possession des lieux pour un temps incertain. On ne sait jamais très bien pourquoi elles se sont invités à ce moment sur l'étendue de notre corps. Et puis un moment, un jour, elles disparaîssent, nous gratifiant parfois de l'espoir d'un retour. Alors on les écrit ici et là, en dialogues, en images ou en notes sur un carnet, un vagabondage de grands chemins sans frontières

Bookmarklet d'envoi de mail

Depuis très longtemps, j'utilise un bookmarklet modifié quelque fois. La paternité originale du script est Dan Connolly. Le principe en est simple.

  1. Sélectionner le texte d'une page Web
  2. Cliquer sur le bookmarklet
  3. Envoyer le texte avec sa référence par mail

J'ai décidé de remettre l'ouvrage sur le métier. En repartant d'une page blanche et de nouveau réitérer l'expérience bien que ce soit de plus en plus difficile à utiliser. Mes deux objectifs étant d'améliorer mes piètres qualités de codeur JavaScript et d'améliorer la version actuelle. Cette nouvelle version du script fonctionne sur le même principe, mais à la place du texte récupère le DOM et le convertit en MarkDown avant l'envoi par mail.

Population de Fukushima

Un article dans le journal Asahi à propos de la nécessité d'inverser le déficit de population de la région de Fukushima. Yuki Endo, le maire du village de Kawauchi situé à 20-30 kilomètres de la centrale nucléaire fait un appel désespéré pour la survie de son village. Il explique que sur les environ 3000 habitants habitant le village, seulement 1600 sont revenus. Sur ces 1600, uniquement 20% ont moins de 40 ans. Il veut ouvrir d'ici la fin de l'année une maison de retraite et un centre commercial.

Selon ces propres mots, il dit « Les niveaux de radiation sont restés relativement bas, donc il est assez évident que nous permettions aux habitants de revenir. » Je n'ai pas les mêmes certitudes que ce maire. Mais c'est une question difficile. Les personnes agées ayant toujours vécues sur les lieux ont en effet le désir de revenir et de mourir dans un lieu familier. L'effet des radiations ne changera probablement pas de façon significante leur espérance de vie. Mais il y a une certaine forme d'irresponsabilité de vouloir faire revenir les jeunes populations dans la région. Même à Kanagawa, je vérifie toujours la région de provenance des produits frais afin d'éviter ceux produits dans la région de la centrale. Il y a déjà le choix inconfortable de faire confiance aux étiquettes.

Plus loin dans l'article, il mentionne que « Les forêts, qui compte pour 87% de la superficie de Kawauchi, ne sont toujours pas décontaminées. » Donc nous avons là un maire qui veut faire revenir les habitants d'un village où la forêt sera peut-être sanitairement impropre, où les animaux sauvages feront partis de la chaîne alimentaire, où les champignons seront impropres à la consommation. D'autres articles ont déjà mentionné dans le passé que l'un des phénomènes récents observés pour les enfants de la région était l'augmentation de l'obésité. Les enfants ne peuvent plus jouer librement à l'extérieur. Ils grossissent. Et le maire plutôt que de déclarer que la région serait mieux à abandonner demande que le gouvernement propose des rabais d'impôts pour inciter les personnes à revenir. Il continue en signalant que « Les zones de rizières représentent à peu près 160 hectares, la moitié de ce qu'elles étaient avant le désastre. » Les nouveaux fermiers font pousser de la gentiane.

Le drame de Fukushima est écologique mais également social et historique. Tout cela montre bien l'impasse que le nucléaire pose dans des cas de catastrophes.

Tetrapak

En ouvrant un pack de lait, aujourd'hui, je remarque que les instructions en japonais représentent la même séquence que celles que je pouvais voir en France ou au Canada. Et je me suis demandé soudainement si quelqu'un avait tenté de collectionner l'ensemble de ces instructions. Le même motif, des langues différentes.

April 11, 2015 01:37 AM

April 10, 2015

Eric van der Vlist

Fourvière

[fr] Les jardins de la colline de Fourvière, plus célèbre pour les embouteillages de son tunnel. [en] Garden on the hill of Fourvière, more famous for the traffic jams in its tunnel.

by Eric van der Vlist at April 10, 2015 07:32 PM

David Larlet

Évolution du travail

It’s too much to suggest that the future of work will be lead by full stack employees, but there is a significant trend in this direction, at the very least driven by the recent emphasis on entrepreneurship globally and Millennial work trends. Certainly the nature of work is changing, and the highest value employees are those who can handle ambiguity and synthesizing enormous amounts of information into strategically useful tactics.

The full-stack employee (cache)

Je réfléchis de plus en plus à l’avenir du travail, j’ai parfois l’impression d’avoir une longueur d’avance avec scopyleft. Peut-être plus…

April 10, 2015 11:00 AM

Karl Dubost

Robot, es-tu différent ?

Homme dans un escalier Odawara, Japon, 13 mars 2015

tout autour de ce cœur que mes déambulations réactivent jour après jour, des anneaux concentriques d'animation pour moi seul décroissante sont peu à peu gagnés, vers la périphérie, par l'atonie, par une indifférenciation quasi-totale.

Julien Gracq, La forme d'une ville.

Devenir un robot (13 mars 2015) par David cite Futures of text (23 février 2015) par Jonathan Libov qui cite always bet on text (13 octobre 2014) par Graydon. David parle de convergence homme-machine « L’homme et la machine convergent, inéluctablement. Quel gâchis en terme de richesses d’interactions si l’homme convergeait trop rapidement… » ce qui bien sûr a réveillé mon propre billet sur Nous, les robots.

Si à ce moment, vous avez le vertige de liens sans fin, d'un texte en déroulé et sans cohérence, vous êtes sur le bon chemin, celui de l'exploration hypertexte. Celui du processus de la lecture, de l'analyse et de la compréhension. Notez que rien ne vous y oblige.

Les interfaces homme-machines sont troublantes. Il y a deux types de communications qui sont exposés dans ces billets.

  • La communication avec intermédiation par une machine. J'envoie un message (oral, visuel, textuel) qui traite ce message et le renvoie à une autre personne physique de l'autre côté. Le message d'origine est plus ou moins altéré.
  • La communication vers une machine. J'envoie un message que la machine traite et exécute et/ou me renvoie quelque chose en retour.

David dans la foulée m'envoie dans un courrier un tweet à propos de « Anti-robot demonstration here at #SXSW. Need to archive this for the future.  » Est-ce lié à cette expérience de promotion commerciale du film Ex-Machina avec les utilisateurs de Tinder. Ils ont utilisé des robots conversationnels afin d'engager les utilisateurs à rencontrer une femme. Ce n'est pas nouveau comme le rappelle l'article avec les robots pornos entrainant les utilisateurs dans une conversation. Ce qui est souvent troublant dans ces cas, c'est alors que nous sommes prompts à accepter la manipulation publicitaire affiche, placement physique dans un magasin, dès que nous passons au conversationnel, nous réagissons très fortement. Il y a là l'illusion d'une attente d'honnêteté intellectuelle qui est intéressante.

La manifestation contre les robots m'a rappelé cette photographie d'une manifestation raciste en 1957 en Arkansas aux États-Unis. Les manifestants appelant à l'arrêt du mélange des races.

Manifestants racistes avec pancartes Manifestants de Little Rock

Il y a là une prémisse que la couleur de la peau sépare le genre humain d'une façon discriminatoire. Dans le cas des robots, nous posons notre prémisse sur notre caractère biologique versus machine et donc sur une certaine forme d'autonomie et d'idée de la conscience de soi. Bien sûr, tout cela semble bien prématuré. Mais les raisons d'une ségrégation sont bien souvent créées par le changement d'un status quo qui modifie les zones de pouvoir, de contrôle de la société. Les femmes ont dû lutter pour acquérir ce droit à l'autonomie dans la société. Les nations ont dû conquérir leur indépendance du joug d'un occupant.

À quel moment les robots, qui d'ailleurs réclameront le droit de ne plus être appelés robots, car le terme sera devenu discriminatoire, devront lutter pour être reconnus à part entière de la société. Ou bien cela n'arrivera jamais et la domination ou l'équilibre se fera selon une logique totalement différente et impénétrable à nos capacités intellectuelles très limitées lorsqu'il s'agit d'être efficaces à grande échelle, rapidement.

April 10, 2015 09:01 AM